detox-garance-dore_1

Detox!

3 years ago by

Photos

Erik Melvin

Il faut d’abord que je vous dise : je n’ai jamais fait de détox de ma vie. D’ailleurs, jusqu’à ce que j’aie une angine à streptocoque il y a deux mois, je n’avais encore jamais fait de petite cure sans alcool depuis mes premières boissons alcoolisées à 18 21 ans. Même si j’ai passé toute l’année dernière en mode vegan, pour aligner mon régime sur le bien-être des animaux, et (en bonus !) profiter des soi-disant avantages d’une alimentation à base de plantes sur mon organisme. Et ça a marché ! Je me suis rendu compte à quel point j’aimais me nourrir d’aliments complets, de légumes, et ne pas participer à la consommation d’animaux. Mais bon, la vie est passée par là, et au début de l’année, je me suis retrouvée post rupture-amoureuse, plus tellement vegan dans l’âme, avec des envies d’engloutir un brie entier.

Néanmoins, avec toutes ces histoires de bien-être, de flore intestinale, au Studio, et avec Garance qui a laissé tomber le café et réduit sa consommation de sucre, je ne pouvais plus ignorer la petite voix dans ma tête me narguant rappelant gentiment qu’au fond, au-delà du réconfort procuré par des nems ou une bonne grosse glace, j’avais vraiment envie de retenter l’expérience d’un régime à base de plantes, et que j’avais juste besoin d’un petit coup de pouce.

Apparemment, il suffisait de demander ! Il y a deux semaines environ, j’ai reçu un e-mail de Provenance Meals me proposant d’essayer leur programme détox sur 5 jours. Ce n’était pas une cure à base de jus (ouf), mais à la place, cinq jours de plats préparés à base d’aliments complets et sains (il y a le choix, mais j’ai pris l’option vegan). Le programme est conçu pour soulager le corps et le système digestif des allergènes traditionnels, des plats cuisinés souvent sources d’inflammation, des sucres, et des protéines indigestes, dont le blé. Aucune promesse de perte de poids miracle, plutôt une pause bien-être pour le corps. C’était exactement ce que je recherchais, ça avait l’air raisonnable et plutôt délicieux.

Donc je me suis engagée, ce que j’ai tout de suite annoncé à l’équipe : comme pour un cours de sport auquel on s’inscrit, c’est toujours utile d’avoir des témoins.

Lundi est arrivé doucement, je me suis préparée à dire adieu à certains de mes aliments préférés, à savoir le gluten, le sucre et le café, et bienvenue à ce que j’espérais voir apparaître : teint clair, énergie boostée, et par principe, une taille plus fine. Idéaliste ? Peut-être, mais il fallait quand même essayer.

Jour 1 :

J’attends impatiemment la livraison du menu au bureau. Je n’ai pas pris de petit-déjeuner, notamment par ce que je ne sais pas ce que je suis censée manger. Finalement, l’idée d’une détox un peu stricte est assez intimidante.

Ça y est, c’est arrivé ! Je sors du sac réfrigéré les plats colorés correspondant aux deux premiers jours du détox, en les présentant à mes collègues qui s’en fichent un peu. A 11 h 58, j’avale mon déjeuner, d’ailleurs, je pourrais en avaler trois. Pas parce que c’est bon (pourtant, c’est vraiment bon) mais parce que j’ai l’impression que tout est servi en mini-portions.

Je bois de l’eau et du thé détox pour prévenir les fringales. Rebelote au dîner.

Bilan de la journée : J’ai faim.

Jour 2 :

Voici mon petit-déjeuner pour les jours à venir : une bouteille de jus pressé à froid avec un pack smoothie et de l’eau.

Au déjeuner, je pleure ris en voyant la quantité de kale dans ma salade qu’il ne me faut pas plus de 45 secondes pour engloutir. C’était délicieux, et j’en garderai un souvenir ému jusqu’au dîner… je rêve d’une pizza.

L’après-midi, un petit coup de mou me rappelle sournoisement que je consomme beaucoup trop de sucre depuis 24 ans.

Bilan de la journée: Ça a intérêt à valoir le coup.

JOUR 3 :

Smoothie, eau, un délicieux déjeuner qui me rassasie pendant environ une minute et demie, un thé matcha que j’avale sans me rendre compte que c’est caféiné (oups !), et une petite migraine-détox, comme je les appelle. A priori, ladite migraine est liée à la suppression du sucre et du pain, deux éléments qui stimulent les mêmes zones de plaisir que la drogue dans le cerveau, ce qui est dingue et cruel, mais explique aussi pourquoi je n’ai jamais su résister à une baguette croustillante.

Mais en fait et surtout, j’ai faim. Donc je succombe aux fringales en essayant de respecter au maximum les règles détox (essayer d’éviter le grignotage pour avoir une meilleure digestion, mais si snack il y a, privilégier les bonnes graisses, les légumes ou les protéines) en croquant quelques carottes avec de l’houmous. Je me rends compte que je ne culpabilise pas de manger davantage, tant que ce sont des aliments qui me font du bien, et là, les carottes me font beaucoup de bien.

Parce que je suis motivée, je fais semblant de ne pas voir tous les bonbons que Brie a ramenés pour Halloween.

Bilan de la journée : Comme je mange énormément de légumes, je culpabilise moins de manger d’autres aliments avec modération. Tendue vers mon objectif (car il y a un objectif, non ?), je décline le verre de vin proposé par mon copain. Après tout, ça ne dure que cinq jours.

JOUR 4 :

Je commence à mesurer les effets bénéfiques de mes efforts (pour clarifier la situation : je n’ai absolument rien fait de particulier, si ce n’est seriner à tout le monde que je meurs de faim). Je marche de façon un peu plus énergique, mais ça pourrait aussi être les premiers effets de la faim. En tout cas, j’adhère. Est-ce que j’ai le teint éclatant ? J’ai l’impression.

Bilan de la journée : Je pourrais m’habituer… si seulement les portions étaient un peu plus généreuses.

JOUR 5 :

Je suis pleine d’ENERGIE, ce qui est dingue parce que je ne pensais pas qu’on pouvait avoir de l’énergie sans café. Le café me manque (l’odeur, le goût, le rituel) mais c’est aussi agréable de voir comment mon estomac fonctionne sans ces stimulants. En tout cas, je suis sûre que ce regain d’énergie est le fruit de ce régime détox et de mon abondance de sommeil puisque c’est aussi une autre façon de dire « Je ne peux pas sortir ce soir. ». Étonnamment, je n’ai plus le fameux coup de barre de l’après-midi. Je découvre ce que c’est d’avoir une bonne hygiène de vie et un organisme bien hydraté.

Bilan de la journée: Oui, je prendrai un verre de vin, merci.

Conclusion :

Rien que pour manger plein de légumes et d’aliments complets, ça valait le coup. Pendant cinq jours, j’ai eu l’impression que mon corps fonctionnait parfaitement. Certes, je n’avais pas l’estomac tout à fait assez rempli, mais en contrepartie, j’ai eu un regain d’énergie et les idées claires. Mais je ne dirais pas que c’était facile. D’ailleurs, trois jours après la fin de la détox, j’ai fait une rechute complète.

Mais pour la première fois de ma vie, j’ai senti les effets de la nourriture sur mon corps et sur mon bien-être (les produits laitiers et le gluten ne sont pas de si bons alliés que ça). Si j’aime bien boire un petit café de temps en temps, et déguster une bonne pizza cuite au feu de bois à l’occasion, j’ai moins envie de consommer des aliments transformés et des sucres. Mais les jours où j’ai envie de terminer le gâteau au chocolat qui reste après un shooting ou de boire un verre de vin (soyons honnêtes, deux verres) je n’hésite pas ! Car le secret d’une alimentation équilibrée, c’est bien ça, l’équilibre. Ce qui rend les écarts bien plus sympathiques. Et en plus, vendredi, Erik m’a dit que j’avais une belle peau. Si Erik le dit, c’est forcément vrai.

Shop the story

19 comments

Ajouter le votre
  • Couldn’t agree with you more. It is a ride and mindful devotion to oneself. with more and more regularity the body’s innate wisdom and cravings are more balanced. Our bodies are more inclined to want to be in that sweet spot, our minds not so much. I struggle with this all the time, still dancing with myself :)

  • Such a perfect detox diary, and I LOVED your writing! It was a perfect voice and reminded me much of Garance’s best writing–real, authentic, a little cheeky, honest, and self-depreciating in the best way.

  • Natalie 25 octobre 2016, 2:21

    What a compliment!! Thank you so much for the kind words x

  • Very well said, and I totally agree! I thought this back when I read Natalie’s first post. Always happy to read more from her!!

  • Seriously making my day, thank you Cara! x

  • Thank you! I think I may be inspired enough after reading your post to finally do a detox which is long overdue. Would love some hints on where to look for some guidance or a meal plan like you did for those of us who are not living in NYC. Did you still have energy to exercise or just last through a work day? I smiled many times through out your post :)

  • Natalie 1 novembre 2016, 6:38

    Hi Surin,

    Thank you for your kind comment! Glad I could inspire you to try a detox on your own. As a first time detox-er, I unfortunately don’t have any tips outside of NYC! But I will keep my eyes peeled. In terms of energy levels, I definitely felt higher in energy, however a few carrots or a handful of nuts were needed pre-workout, but I do that when I’m not detoxing as well.

    Hope this helps! Good luck!

    x Natalie

  • I’m confused aren’t detoxes unhealthy?

    And isn’t gluten only unhealthy if you have a gluten allergy? What good does cutting gluten out do unless you’re perceiving it as a placebo?

    A must see documentary that exposes clean eating regimens, detoxes, etc. for anyone that has the time:
    https://www.youtube.com/watch?v=jCQFz89F5Vw

  • Hi Jasmine,

    I can’t speak about all detoxes but my takeaway from this one was that it was a short period of reset for my digestion – I also was able to feel the effects of eliminating all processed food which I had never done before. I also think I may have a slight gluten intolerance – that or I just feel better / less bloated without it! Thanks for the documentary recommendation – will definitely check it out! x

  • I, too loved this post, but my first reaction was that everyone needs an Erik in their life.

  • Hahaha, it’s so true! We are lucky to have him x

  • Moi,le jour ou je passerai une journee sans sucre,je considererai que j’ai fait la detox de ma vie!
    Je suis admirative car c’est largement au dessus de mes capacites.si je ne mange pas,je tremble,impossible de travailler et surtout,de dormir.

  • Bonjour Isa.
    c’est peut être le signe d’un problème de santé de trembler par manque de sucre. ça m’inquiète un peu de lire votre commentaire.
    Léna

  • Je suis assez contre ce type de détox même si je pense que ça fait du bien au corps. Je trouve qu’il vaut mieux tout au long de l’année apporter les « bons » aliments à son corps.

  • I agree! I think the detox kind of showed me that it would be beneficial to make this sort of thing more part of my lifestyle as a whole! x

  • So well written Nathalie!
    Loved the post !
    Wish there was something like that in London though, if you hear anything let me know!

    Bisous

  • Thank you Sidney! I will definitely keep my eyes peeled for anything in The Big Smoke x

  • Great style of writing, agree with the comment above!

  • Merci Taja! xx

From the Archives

Shoes!
  • Shoes!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
DAD SNEAKERS

DAD SNEAKERS

The Shoes Have It

The Shoes Have It

Socks Atelier Dore

Sock It!

Mules Atelier Dore

Mules Made for Walking

If the Sneaker Fits

If the Sneaker Fits

Let it Slide

Let it Slide

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

bye bye heels garance dore illustration

Bye Bye Heels

White Hot!

White Hot!