ATELIER_DORE_BEAUTY_MEN_ON_BEAUTY_BRANDON_BORROR_CHAPELL

Dude, What’s Beauty?

2 months ago by

Parfois, un point de vue masculin est nécessaire. Et tout particulièrement face à ces questions : “Quelle est la routine beauté d’un homme ? Est-ce que c’est la même chose que prendre soin de soi ? Ou à peu près la même chose, sous un autre nom ?” Nous avons donc demandé au très drôle et très charmant Brandon Borror-Chappell de nous éclairer sur ce point. De quoi parlent les hommes quand ils parlent de beauté ?

_____________

Qu’est-ce que la b e a u t é pour moi, un homme ? Eh bien je suis ravi que vous m’ayez choisi, entre tous les hommes, pour me poser cette question, puisque je parle au nom de tous les hommes. On a eu une réunion le mois dernier, et on s’est mis d’accord.

Au fur et à mesure de nos réflexions, j’ai fini par élaborer ma propre définition de la “beauté”. Je crois que la beauté, c’est quelque chose qui, quand on la voit, vous fait vous arrêter un instant et oublier votre propre identité. Et ensuite, vous êtes reconnaissant d’être en vie sur cette planète, d’être tout simplement capable de voir.

Après une soirée avec des amis, quand j’ai surestimé la capacité de l’alcool à me faire me sentir bien, j’ai tendance à me réveiller tôt, avant la gueule de bois. Quand je suis dans ce doux halo doré, TOUT est beau. Admirez ! Un pigeon qui mange une frite humide sur le trottoir ! J’en pleure au milieu de mes contemplations : quelqu’un s’arrête en rentrant chez soi pour un petit en-cas de fin de soirée. Cette frite s’est peut-être retrouvée un jour dans une maladroite poignée avant de s’échapper de sa bouche ivre et affamée à 3h du matin. A peine quelques heures plus tard, cette pomme de terre abandonnée nourrit un oiseau incroyablement évolué, le nettoyeur constant des rues de New York, celui qui délivre une chose à peine plus sympathique qu’une contravention. Tout est lié, rien n’est jamais perdu. Cette état transcendantal ne dure jamais longtemps et préfigure une future tempête de regrets anxieux donc j’essaye d’en profiter autant que possible.

Mais ce n’est pas vraiment la question que vous m’aviez posée, n’est-ce pas ?

Je me sens un peu mal de dire ça, mais j’ai l’impression qu’en général, les hommes n’ont pas la même vision de la beauté que les femmes. Et si je peux m’étendre : on dirait que les femmes sont en permanence bombardées d’images retouchées d’une perfection physique hors d’atteinte, et paf, voilà plein de produits qui vont t’aider à t’en approcher, et si tu ne les utilises pas en permanence (oups, il faut changer, tu n’as pas entendu que la mode était maintenant à une autre couleur d’eyeliner ?), eh bien tu ferais peut-être mieux de t’enfermer à triple tour et de te cacher sous les couvertures ma chérie.

La “beauté” est une énorme industrie (estimée à environ 532 milliards de dollars en 2017) donc, ce qui compte, c’est peut-être moins

La vision de l’observateur

Et plus

Le point de vue de l’actionnaire

Waouh, vous êtes encore en train de lire ? Clairement, c’est une énorme industrie et elle n’est sans doute pas entièrement mauvaise. Je suis fiancée à une femme formidable qui s’occupe d’un magazine de mode (Laura Brown, à InStyle), et je l’ai accompagnée lorsque des maquilleurs professionnels la “pomponnent” (son expression) avant un évènement avec tapis rouge et/ou des photographes. Je comprends – c’est terrifiant et savoir que l’on a la meilleure apparence possible avant d’être jetée aux loups, ça aide. Parfois, je l’accompagne à l’évènement, et parfois j’ai un bouton sur le front, et parfois je demande au maquilleur s’il a quelque chose pour le cacher, et oui, ils le feront. Je dis simplement que je comprends. Ça aide de pouvoir enfiler une armure, que ce soit quand on va présenter un prix ou pour aller travailler dans une administration.

Je ne veux pas me faire virer du club mais je pense que les hommes, et tout particulièrement les hommes hétéros, ne sont pas vraiment conscients de la quantité d’énergie que les femmes dépensent pour se préparer à sortir dans le monde. Je me trompe ? Peut-être que je me trompe. J’aimerais pouvoir rendre à César ce qui lui appartient, mais j’ai clairement vu plusieurs tweets qui décrivaient quelque chose du style “J’étais très sûre de moi, ma peau était vraiment nette donc je suis allée travailler sans maquillage et dix de mes douze collègues m’ont demandé si j’étais malade.” Jusqu’à un certain point, nous les hommes, nous avons le droit de vivre dans ce monde magique où les femmes ont naturellement l’apparence qu’elles ont, avec la parfaite quantité de maquillage. Je pense tout particulièrement à cette scène de Mes meilleures amies où Kristen Wiig se réveille tôt et se rafraîchit avant de retourner se coucher avec Jon Hamm et de prétendre qu’elle vient juste de se réveiller. Ça semble très pénible et j’en suis désolé. J’espère qu’un jour, toutes les femmes vont se sentir libres de mettre ou de ne pas mettre de maquillage selon leurs envies. Ce n’est pas votre responsabilité de réaliser les fantasmes des hommes.

Et en parlant de fantasmes masculins, qu’est-ce que c’est que ce bordel avec les produits de soin destinés aux hommes ? On n’a pas envie d’avoir des boutons, on n’a pas envie de sentir la sueur, on n’a pas envie d’avoir une coiffure ridicule. Toutes les pubs pour gel douche ressemblent à quelque chose comme “Tu viens juste de rentrer chez toi après avoir fendu des chênes et repoussé des lions à mains nues. Maintenant, débarrasse-toi de toute cette boue et de cette puanteur pour que des hordes de femmes viennent se frotter contre toi et t’embrasser.” Grotesque.

De toute façon, nous les hommes, nous n’en avons pas besoin parce que le niveau de beauté attendu est plutôt bas pour les hommes, au moins au quotidien. Mais parfois, on veut avoir la meilleure apparence possible. Je ne crois pas qu’on puisse parler d’une routine beauté mais quand même, tous les hommes ont une routine beauté. Pour un premier rendez-vous ? Un troisième rendez-vous ? Le mariage d’un ami ? Ton propre mariage ? Tu t’es fait couper les cheveux ? Un petit rafraîchissement à un certain endroit ? Tu as fait une petite séance de muscu du torse juste au bon moment ? Bravo mec, voilà ta routine beauté. Tu as l’air sublime. Je crois que je vais arrêter de parler au nom des lecteurs de magazines masculins, et parler juste en mon nom.

J’avais l’habitude de me vanter de ne pas faire attention à ce genre de choses et au fond de moi, je savais que c’était une autre façon de me présenter. Mais je suis sorti de ma cave, et voilà ce que je fais pour rester beau :

Je fais régulièrement du sport. Je mange aussi mieux quand je fais du sport que quand je n’en fais pas, donc ça m’aide à perdre rapidement (pour le meilleur ou pour le pire).

Je me lave le visage matin et soir, et je mets une crème hydratante.

Je n’ai pas une super pilosité faciale (c’est au niveau de la gorge et du cou que mes poils sont les plus denses), donc je les garde courts avec le sabot d’un rasoir pour obtenir l’effet “oups, je crois que j’ai oublié de me raser hier, ouais, c’est vrai que ça repousse super vite”. Je ne suis pas sûr de tromper qui que ce soit.

Je me sèche et me coiffe les cheveux tous les matins. Je déteste ça, et je déteste à quel point je déteste quand je n’arrive pas à les placer de la bonne manière. J’ai l’impression d’être le sale type dans cette chanson de Shania Twain.

Je porte ce que Laura me dit de porter.

Je porte du déodorant et je me passe du fil dentaire entre les dents pour ne pas sentir mauvais. Je suis contre l’eau de Cologne. Je me demande ce que les gens essayent de cacher avec ça ?

Et puis c’est à peu près tout. J’espère que je n’offense personne. La partie consacrée aux cheveux est indubitablement la plus futile. Et le plus souvent, je me sens un peu bête – je vais retrouver Laura quelque part où elle sera sur scène, et je serai à table à garder son sac à main, mais il faudra quand même que je respecte le dress code et je me sens bête à me faire plaisir à me préparer et à mettre un costume. Mais j’aime ça, malgré tout. C’est édifiant de prendre soin de soi et de mettre le costume de quelqu’un qui est bien intégré dans la société. Il faut faire semblant jusqu’à ce qu’on y arrive.

13 comments

Ajouter le votre
  • Love love love love love love love love.

  • Well I quite liked that he avoided the usual cliches about « inner beauty and personality blah blah » that men usually come out with when asked this sort of question. Also didn’t say « big tits and long hair » which is what they really mean.

  • I loved this! Honest, funny, sweet, and devoid of man-splaining.

    I can’t really imagine being a man and having the luxury of a laissez-faire approach to beauty: no spending four times the money and three times the time to get ready every day, no feeling that you’ll die alone if you go on dates with messy hair and no makeup, a billion movies where the man is fat and far less attractive but still lands the hot girl (please, show me a movie where the plain, chubby girl lands the hot guy – and even if you can, that’s on in a field of hundreds that men have on their side), no judgement for using cheap instead of high-end beauty products, no ankle-twisting heels that are a requirement at many jobs, all of which ties into the biggest luxury of all – no tying your appearance with your self-worth. (Okay, everyone does this a little bit – but there are stats and evidence and studies to prove this affects women far more than men.)

    However, on the flip-side of that coin, I think men are judged and teased when they care for their looks (« He’s gay, » as an insult; « He’s so metrosexual! »), and as such are often denied the pleasures that self-grooming can bring (pedicures! face masks! spa days!). They also have a harder time concealing zits and flaws when they’re admonished for wearing makeup, or teased for dying grey hairs black.

    It’s an interesting topic and makes me hopeful for a world where makeup and styled hair is expected of no one – and everyone can play around with it at their discretion. People, and workplaces, should demand neat, well-kept employees, but that means that a woman who is well-kept in khakis, flat shoes, no makeup, and a button-down is judged the same as a man in the same attire.

  • Naydeline 21 avril 2019, 2:29

    Yes to this comment!

  • interesting to read a men’s perspective.

    https://modaodaradosti.blogspot.com/

  • Great article. I think his definition of beauty in the beginning is really beautiful and true.

  • The last two lines are gold. Everything Brandon writes is splendid. His review of Beauty and the Beast on Man Repeller still appears in my thoughts, years later, and makes me laugh. Please have him write more!

  • Lol. Favourite beauty op ed ever.

  • queenofstoneage 11 avril 2019, 9:03 / Répondre

    Excellent! I read every single word and enjoyed the post thoroughly. Smile on face. Thank you!

  • looooooved this!!!

  • Loved « fortification when you need it. Not shame when you don’t ». Sums up 100% my feelings about clothing as armour (when you need it to be). Great story.

  • I haven’t laughed out loud reading an article in a really long time. What a fantastic writer.

  • Naydeline 21 avril 2019, 2:31 / Répondre

    Very funny and true, especially this line: « ‘Beauty’ is a giant industry (est. 532 Billion USD in 2017) so maybe it’s less…in the Eye of the Beholder and more…in the Account of the Stock Holder. » Can Brandon be a regular on Atelier Doré? Love his writing style!

From the Archives

Shoes!
  • Shoes!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
DAD SNEAKERS

DAD SNEAKERS

The Shoes Have It

The Shoes Have It

Socks Atelier Dore

Sock It!

Mules Atelier Dore

Mules Made for Walking

If the Sneaker Fits

If the Sneaker Fits

Let it Slide

Let it Slide

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

bye bye heels garance dore illustration

Bye Bye Heels

White Hot!

White Hot!