bailey roberts what we eat garance dore photos

6 years ago by

Qu’est-ce que tu manges ?

C’est peut être l’une des phrases qui revient le plus souvent dans nos conversations, au studio, avec mes copines.
Surtout en avril avec la saison des jupes qui approche, si vous voyez ce que je veux dire.
Moi qui ai passé l’hiver assise sur mon canapé à écrire mon livre (quand je ne préparais pas des petits plats pour montrer mes qualités de femme de maison)(ou quand je n’étais pas à danser sur les tables après trois margaritas)(mon cocktail préféré et aussi probablement l’un des trucs les plus caloriques qui existe), je peux vous dire que je suis en train comme qui dirait de “repenser mon alimentation”.

Je ne fais pas de régime, j’ai compris depuis longtemps que ça ne marchait pas. J’essaye de me remettre à une alimentation adaptée pour moi, quelque chose qui nourrit mon corps et mon esprit.

Alors, qu’est ce que je mange ?

Je vais vous le dire dans une seconde.

Et parce que ne parler que de moi serait comme donner une idée de régime, et que notre alimentation est une aventure personnelle, qu’il ne nous appartient ni de juger ni de décider ce qui est mieux pour les autres, j’ai eu envie d’interroger des femmes avec des vies et des corps différents leur façon de se nourrir.

Voici la mienne, ainsi que celle de Bailey, Laila, Daphne et Anita.

 

Au quotidien, qu’est-ce que tu manges ?
Petit dèjeuner : En général, un café avec deux tartines avec du beurre et de la confiture, mais en ce moment je suis passée au yaourt et granola, avec des fruits. Je me sens beaucoup mieux après avoir mangé ça plutôt que mes tartines (mais bon, j’adore quand même les tartines, ça me rappelle la France).
Dèjeuner : Ça change tous les jours mais j’ai un faible pour les pâtes, qui me permettent de tenir jusqu’au dîner (j’essaye de dîner pas trop tard), en été, grandes salades avec du quinoa ou du riz, des oeufs durs, quelque chose de consistant.
Dîner : Si je suis seule, une soupe et un petit bout de chocolat. Parfois je finis par manger la plaquette entière, parce que j’ai comme qui dirait un petit problème de fringales nocturnes.
Sinon au restaurant, j’aime vraiment le poisson – et je n’en cuisine jamais à la maison, donc je me lâche.
Je mange rarement de la viande, et j’évite le poulet : je suis complètement parano par rapport à l’élevage des bêtes.
Je bois un verre de vin, aussi. Vachement important, le vin.
Snacks : Alors là, ça dépend vraiment et c’est ça le problème – il y a toujours plein de choses délicieuses qui trainent au studio et on adore manger et on s’encourage les uns les autres. En ce moment, c’est le truc que j’essaye d’arrêter.

C’est quoi, ta philosophie alimentaire ?
Mon avis, c’est que le plus important, c’est d’apprendre à se connaître. Je reste complètement attachée à ma culture méditerranéenne (d’où les pâtes, le poisson, l’huile d’olive, les salades, et la cuisine avec beaucoup de légumes) et j’essaye de l’adapter à ma vie américaine. Ce n’est pas si facile !

En quoi est-ce qu’elle est différente de celle de tes parents ?
C’est la même. Mon père est chef, Corse d’origine italienne qui cuisine le poisson et les pâtes comme personne. Ma mère, d’origine marocaine, nous a donné de bonnes habitudes – et c’était soupe de légumes tous les soirs. On râlait tout le temps quand on était petits, mais bien sûr, aujourd’hui, on adore.

Comment tu adaptes ta nourriture à ton style de vie ?
C’est hyper difficile pour moi de me nourrir harmonieusement, parce que la vie sociale new-yorkaise se passe entièrement dehors et que je ne suis pas du genre à dire non à un verre de vin ou à un dessert. Il faut avoir un minimum de discipline, en fait, sinon c’est vite la cata. En ce moment, je me remets à cuisiner. J’adore.

Tu manges à ton bureau ? En checkant ton portable ? Seule ou entourée ?
Au Studio, je déjeune à la table commune. Pour moi, le dèj est un break. Si je mange devant mon ordi, j’ai l’impression de faire journée continue et ça m’épuise. Idéalement, j’irais aussi faire une petite marche d’un quart d’heure juste après, mais ça arrive rarement.

Quand ton jean devient trop petit, qu’est-ce que tu fais ?
Ce que je fais en ce moment : arrêter de grignoter et arrêter les cocktails ! Si j’arrive à tenir, c’est radical, parce que mes repas sont en général plutôt équilibrés. C’est au niveau des snacks que je fais un peu n’importe quoi.

Tu fais du sport ?
Je marche au moins une heure par jour, et j’ai commencé à faire un peu de Pilates et le Burst Training, c’est 15 minutes par jour d’exercice hyper intense pour se muscler !
Je vous dirai si ça marche !!!

L’aliment auquel tu ne peux pas résister ?
J’aurais du mal à me passer de café et de chocolat.

Un livre ou un documentaire qui a changé ton point de vue sur la nourriture ?
J’ai beaucoup aimé The Small Change Diet. Rien de révolutionnaire, mais une méthode pour changer ses (mauvaises) habitudes petit à petit. Sain et raisonnable.
Et j’ai comme tout le monde gravée dans ma mémoire l’image de l’élevage intensif des animaux, qui a changé beaucoup de choses dans ma manière de me nourrir…

Concernant le « bien manger », qu’as-tu appris que tu voudrais transmettre ?
Je pense que si on écoute son corps, on mange sain naturellement !
J’essaye d’être plus consciente de comment je me sens après un repas.
J’aime la viande mais je digère mal par exemple.
Je me sens plus légère et j’ai moins faim si je mange du oatmeal le matin plutôt que mes tartines.
J’ai remarqué qu’en essayant de faire le lien entre ce que je mange et comment je me sens, petit à petit, je me désintéresse des nourritures qui me font me sentir lourde et fatiguée – sans même avoir à forcer.

Quel regard portes-tu sur ton corps ?
Mon corps c’est ma vie et je l’aime. Je me sens résistante et en bonne santé et pour moi c’est le plus important. Après, pour être parfaitement honnête, j’ai toujours l’impression d’avoir quelques kilos à perdre, mais petit à petit je trouve ma voie. Je sais que mon bien-être dans les années à venir sera déterminé par le soin que je prendrais de mon corps. Je veux murir en beauté et me sentir souple et légère, donc je travaille sur l’idée de trouver ce qui le mieux pour moi, niveau alimentation et exercise.

Pour la fin, une petite habitude alimentaire un peu bizarre ?
Pas vraiment ! J’ai des goûts très classiques. En fait, c’est moi qui suis bizarre à New York : je ne suis pas du tout végétarienne, je n’aime pas trop les jus (je préfère manger des fruits), je suis pour les carbs et je ne bois jamais de thé vert. ;)

Bailey

Photographe, surfeuse et mannequin.

Tes repas-types sur une journée ?
Petit-déjeuner : Fruits, yaourt et capuccino !! Le paradis. Pour terminer, un green juice #2 de chez Tiny Empire et c’est le bonheur !
Déjeuner : De la soupe, j’adore ça… ça me vient certainement de mon père qui était aussi fan de soupe. En général, je prends aussi une salade ou un sandwich si j’ai vraiment très faim. Mais en tournage, je mange ce que la régie a préparé:) C’est l’avantage !
Dîner : C’est ce que j’adore à NY. Le dîner, c’est tous les jours différent ! J’adore les sushi de chez Samurai Mama ou les nouilles et la salade de papaye verte de chez Fatty Crab.
Snacks : Des oranges, ou n’importe quel fruit. Mais cet hiver, j’étais très agrumes.

Une philosophie alimentaire ?
La nourriture, c’est de l’énergie, au sens propre comme au figuré. C’est peut-être un peu cliché, mais avec la vie que je mène, je vois VRAIMENT la différence entre NY et Maui. A Maui, je mange souvent des ingrédients frais cultivés à proximité, je suis beaucoup plus active : physiquement et psychologiquement, ces effets positifs se ressentent. C’est le gros défi que je dois relever : adapter et conserver le régime alimentaire avec lequel j’ai grandi où que je sois. Je vais mieux quand je mange des produits frais et « vivants », ça me fait me sentir moi aussi plus vivante.

Si cette habitude s’inscrivait dans des principes, ce serait slow food, aliments vivants et hydratation. Prendre le temps de s’alimenter avec des ingrédients qui nous rendent heureux et non pas déprimés ! C’est super important de se souvenir que ce qu’on mange est censé nous « nourrir »… Ce mot est riche, et pour moi, ça veut dire : traiter son corps comme celui de quelqu’un qu’on aime.

Elle est différente de celle de tes parents ?
Mes parents ont vraiment contribué à forger la philosophie qui est la mienne aujourd’hui. Quand j’étais petite, mon père allait cueillir des mangues fraîches dans notre jardin pour le petit-déjeuner. Ma mère préparait toujours de délicieux dîners bien équilibrés à partir d’ingrédients frais. Mon beau-père m’a appris à aimer la nourriture, les différents types de cuisines et de saveurs. Je crois que c’est leur plus beau cadeau : ils m’ont appris à intégrer ce qui est sain dans ma vie sans que ça devienne une obsession.

La place de la nourriture dans ton mode de vie ?
J’adore faire la cuisine ! Je trouve que c’est très serein : c’est mon moment à moi, ou un moment qui me permet de montrer aux gens que je les aime. Je mets un peu de Nina Simone ou de Reggae et je m’y mets. Bon, mais souvent, quand je cuisine pour les autres, je me laisse distraire, et je rate mon plat.

Tu déjeunes à ton bureau ?
Je ne travaille pas souvent à mon bureau, mais quand je suis au studio ou que je travaille à la maison, je me prépare à manger et je déjeune assise à mon bureau. Au bureau, toute l’équipe prend une pause et on déjeune ensemble. C’est super, c’est l’occasion de discuter avec plein de nouvelles personnes et d’en savoir plus sur leurs vies !

Tu consultes ton téléphone en mangeant ?
Malheureusement, oui. Je serais de mauvaise foi si je disais que je ne suis pas accro à mon téléphone, comme nous tous.

Tu déjeunes toujours avec des gens ?
J’adore manger avec des gens. J’adore cuisiner pour des amis ou retrouver des amis au restaurant. La culture des restaurants, c’est un truc que j’adore à NY… ça me vient de ma mère !

Tu fais du sport ?
Quand il fait chaud, je fais du surf, je cours, je fais du vélo et je marche mais pendant les mois d’hiver, mon sauveur, c’est mon professeur de boxe Muay Thai.

Quand tu trouves ton jean trop serré, qu’est-ce que tu fais ?
Je lâche les m&m’s au beurre de cacahuète et je vais courir ou alors je vais retrouver JP pour une séance de Muay Thai. La pratique d’une activité physique me permet de garder la forme physiquement mais aussi psychologiquement. Quand mon jean est trop serré, en général, je suis aussi de mauvais poil. Quand je vais bien, que je surfe/cours sur la plage tous les jours, mon jean me va toujours parfaitement ! Ah oui, et j’arrête aussi le sucre !!

L’aliment auquel tu ne peux pas résister.
LES FRUITS. J’adore ça, encore. Goyaves, ananas, et papayes de Maui !

Un livre/documentaire qui a changé ton point de vue sur la nourriture ?
Pas vraiment ! C’est plus le style de vie qui a un impact sur ma relation à la nourriture.

Un truc que tu as appris sur le bien manger ?
Oui, la vie est une expérience sensorielle. On a la chance de pouvoir nourrir ces sens. Ce n’est pas juste une histoire de goût mais de ressenti. La nourriture vient enrichir l’expérience familiale, culturelle, les voyages… la vie en général. C’est un peu lié à ma philosophie alimentaire : bien manger pour prendre soin de son corps et pouvoir vivre le plus pleinement possible.

Quel regard portes-tu sur ton corps ?
Je suis profondément reconnaissante envers mon corps qui me permet de me glisser dans une vague ou de me sortir d’un mauvaise courant, de danser comme une dingue ou de gravir des montagnes… il sait bouger, s’étirer, jouer et j’espère que j’en prendrai toujours soin pour pouvoir continuer à faire la même chose à 80 ans !

Des choses que tu as modifiées dans ton régime alimentaire pour mieux surfer ?
Arrêter le sucre !! Mon plus gros défaut en surf – hormis le fait de ne pas habiter en permanence à Hawaï –, c’est la lenteur. Plus je mange sainement, plus je suis en forme, plus je gagne en rapidité et donc plus je progresse !!

laila gohar what we eat garance dore photos

Laila

Chef, Sunday Supper.

Tes repas-type sur une journée ?
Petit-déjeuner : pamplemousse, pain ou croissant, café avec du lait d’avoine (que je viens de découvrir et que j’adore, c’est vraiment meilleur que le lait d’amande). En ce moment, je suis aussi très yaourt à la noix de coco.
Déjeuner : Je suis au boulot, donc soit je mange les restes du dimanche soir, ou je me fais un bol de céréales (boulgour ou quinoa) et de légumes. C’est un peu notre menu chouchou au bureau. On se sert des ingrédients qu’on a en cuisine, et c’est toujours beau et bon. Je trouve ça hyper important d’avoir une équipe qui soit contente de déjeuner ensemble.
Dîner : Je préfère cuisiner plutôt que de manger dehors. Ou aller dîner chez Daphne. Quand je mange dehors, j’aime bien aller chez Dimes, à Chinatown, le restaurant de ma copine Sabrina, ou chez Hibino, un resto à sushi près de chez mon copain, à Brooklyn.
Snacks : J’ai un faible pour les cannelés de chez Balthazar. Je mange aussi beaucoup de fruits. Bon, je ne sais pas si c’est vraiment avouable mais l’été, je me fais une énorme carafe de jus de pastèque dans laquelle je mets un peu de téquila… et je bois ça tout au long de la journée (oui, même quand je bosse).

Une philosophie alimentaire ?
Elle est assez simple : respecter la terre, utiliser des ingrédients de qualité et rester simple. Avec des bonnes choses, pas besoin de trop en faire. En tant que chef, mon rôle, c’est de trouver des associations de saveurs et d’aliments qui marchent sans dénaturer les produits.

Elle est différente de celle de tes parents ?
On partage la même philosophie. J’ai été élevée comme ça, c’est venu naturellement.

Quand tu sens que ton jean est trop serré, qu’est-ce que tu fais ?
Je pleure ! Hahaha, je rigole. Enfin, un peu. J’essaie de faire attention et de manger un peu moins de pain. J’adore ça, c’est mon aliment préféré.

Tu fais du sport ?
Fanny, qui travaille avec moi, m’oblige à aller au Jivamukti. Une fois que j’y suis, ça me fait du bien et je suis contente. Sinon, j’essaie de marcher le plus souvent possible quand il commence à faire un peu plus chaud.

L’aliment auquel tu ne peux pas résister.
Une papaye bien mûre.

Un livre/documentaire qui a changé ton point de vue sur la nourriture ?
Il y a un très bon film japonais qui s’appelle Tampopo. Ou un film thaïlandais culte, La Saveur de la pastèque, vraiment génial. Sans vraiment changer mon point de vue, mais ils ont contribué à élargir mes vues sur le rôle joué par la nourriture dans nos vies. Sinon, j’aime beaucoup les livres de Michael Pollan ou Dan Barber. Dali a écrit un livre, « Les diners de Gala » que je trouve fabuleux.

Des choses que tu as apprises sur le bien manger ?
Manger ce qui fait du bien. Respecter son corps, ne pas être trop dure avec soi-même.

Quel regard portes-tu sur ton corps ?
Je l’apprécie.

Le fait d’être chef a-t-il un impact sur ton rapport à la nourriture ?
Les gens pensent que comme je cuisine toute la journée, je n’ai pas envie de cuisiner quand je suis chez moi. C’est plutôt l’inverse. J’adore faire la cuisine pour mon copain et nos amis. On organise tout le temps plein de grands dîners et nos invités me plaignent toujours de me donner autant de mal. Moi, je ne vois pas les choses comme ça. Là, c’est ma vie, pas mon boulot…

daphne javitch what we eat garance dore photos

Daphne

Créatrice de la marque Ten Undies et Consultante.

Tes repas-type sur une journée ?
Au petit-déjeuner : Un grand verre d’eau citronnée puis un expresso avec du lait de chèvre cru non-pasteurisé (je le commande directement auprès d’une ferme et je le récupère au coin d’une rue auprès d’une camionnette, dealer-stylé). Et je termine par un yaourt probiotique.
Déjeuner : Environ un litre de green juice préparé à la maison et beaucoup d’eau, ce qui signifie que souvent je n’ai pas faim avant l’après-midi. En général, je mange une salade avec de l’avocat vers 16 h.
Dîner : Un poisson cuit au four ou une assiette de céréales avec des légumes verts sautés. Chez nous, on trouve toujours des artichauts vapeur sur la cuisinière, c’est un peu notre snack nocturne.
Snacks : Mon snack préféré, c’est des lamelles de poivron avec du citron vert et du sel rose. J’aime aussi beaucoup les olives de Castelvetrano, le popcorn, les carottes et les carrés de chocolat Go Raw. Mon mari, Pali, prépare du sel de sésame toasté que je suis capable de manger à la cuillère.

Une philosophie alimentaire ?
En général, c’est de manger des aliments qui sont de vrais aliments. Ce que je préfère : des ingrédients simples, frais et goûteux, pas des plats préparés ou des produits transformés. Je ne mange que du poisson, pas de viande et j’adore les jus verts qui permettent d’alcaliniser le sang et de booster l’énergie rapidement. Je fais attention toute l’année mais je ne néglige pas pour autant le Cookie Monster qui sommeille en moi.

En quoi est-elle différente de celle de tes parents ?
Mes parents sont des universitaires qui ont soixante-dix ans. Ils ont vécu une époque où les aliments étaient plus simples, plus naturels. A l’époque, dans les exploitations, les animaux mangeaient de l’herbe (pas du maïs) et Monsanto n’existait pas, donc ils font moins attention. Ils cuisinent beaucoup, ce qui est plus sain que de manger dehors, mais il leur arrive d’utiliser leur micro-ondes, ce qui m’exaspère. Les ondes, ça tue toutes les bonnes choses. Et pourtant, ils ont une cuisinière !

La place de la nourriture dans ton mode de vie ?
On cuisine presque tous les soirs des plats simples pour nos amis. Enfin, quand je dis « on », c’est Pali, mais je fais la vaisselle ! Il cuisine très bien. Quand c’est lui qui fait à manger, c’est meilleur. Moi, je coupe et je pèle.

Tu manges à ton bureau en consultant ton téléphone ou est-ce que tu manges toujours avec des gens ?
Quand je travaille à la maison, je déjeune sur le comptoir de la cuisine (qui est aussi mon bureau) mais je pose toujours mon téléphone quand je mange. Avec Pali, on dîne presque tous les soirs ensemble, et quand on est crevés, on mange devant Seinfeld.

Quand tu sens que ton jean est trop serré, qu’est-ce que tu fais ?
Je fais du sport, je bois davantage d’eau, je mange surtout de la salade pendant un jour ou deux. Et je dors ! C’est beaucoup plus difficile de s’astreindre à une nourriture saine quand on est fatiguée.

Tu fais du sport ?
Oui, j’alterne entre yoga, running et longues balades. Je saute sur mon mini-trampoline 15 mn par jour pour activer la circulation et favoriser le drainage lymphatique. Mais le meilleur sport qui soit, c’est d’aller danser.

L’aliment auquel tu ne peux pas résister.
Les frites. S’il y en a sur la table, je les mange. Même si ce ne sont pas les miennes.

Un livre/documentaire qui a changé ton point de vue sur la nourriture ?
J’adore les ouvrages des années 40 à 70 du Dr Norman Walker sur la nutrition. Il avait même un juice bar dans les années 30 ! Toutes ces idées sur une alimentation saine ne sont pas nouvelles, c’est juste qu’on commence à s’y intéresser. Le documentaire A Place At The Table sur les risques alimentaires en Amérique m’a vraiment marquée. Il m’a ouvert les yeux sur la faim et l’industrie alimentaire dans ce pays.

Des choses que tu as apprises sur le bien manger ?
J’ai eu quelques soucis de santé l’année dernière, ça m’a donné envie de me renseigner sur les bienfaits de la nutrition, et c’est devenu une passion. Je lis, je regarde des films, j’étudie avec des professeurs passionnants et j’ai beaucoup appris.

Ma belle-mère me parlait un jour de l’accouchement en disant « Le corps est parfait ». Et je crois que c’est une leçon très importante. Notre corps est conçu pour fonctionner à la perfection, pour guérir, pour se régénérer au niveau cellulaire, mais pour optimiser tout ça, on doit coopérer physiquement et psychologiquement !

Quel regard portes-tu sur ton corps ?
Je suis moins critique et plus curieuse, dernièrement. J’ai envie qu’on se serve mutuellement.

Des habitudes alimentaires bizarres ?
Plein ! L’alimentation, c’est à la fois très personnel et polémique, donc en général, les gens réagissent assez violemment quand ils savent comment je mange (juicing, régime alcalin, etc.). L’idée, c’est de faciliter au maximum la digestion et de me servir de l’énergie apportée par la nourriture pour me régénérer à l’intérieur. Ceci dit, j’adore manger, je suis du genre à ne rien laisser dans mon assiette, et je refuse rarement de goûter quelque chose de bon.

anita ben what we eat garance dore photos

Anita

Créatrice.

Tes repas types sur une journée ?
Petit-déjeuner : Ma journée commence par une boisson chaude faite maison à base de gingembre frais râpé, de citron et d’un bâtonnet de cannelle. Un petit-déjeuner typique : deux œufs mollet avec du jambon ou du saumon fumé et quelques tranches de concombre.
Déjeuner : Une salade ou quand il fait plus froid, une salade de lentilles ou une bonne soupe.
Dîner : Je n’ai pas de dîner-type. Ça dépend si on mange dehors ou pas.
Snacks : Des noix de toutes sortes ! Souvent, j’ai un paquet de fruits secs dans mon sac pour les petites fringales.

Une philosophie alimentaire ?
Manger de tout avec modération plutôt que de se refuser certains aliments, du moment que ce sont des ingrédients de qualité et bien cuisinés. J’essaie quand même d’éviter les plats préparés et les fast-foods. Je suis ouverte à tous les types de cuisine, et j’adore faire la cuisine autant que manger dehors. Quand on cuisine, on sait exactement ce qu’on mange, et on peut utiliser des ingrédients super frais. Même si j’aime découvrir de nouveaux plats/restos, j’ai aussi besoin de faire la cuisine, à la maison, quelques jours par semaine.

Elle est différente de celle de tes parents ?
Mes parents font surtout une cuisine indienne traditionnelle. Ils préfèrent manger à la maison plutôt qu’au restaurant. Ma mère achète tout au marché et prépare ses repas à partir d’ingrédients frais. C’est de là que me vient mon amour de la cuisine et des repas faits maison. Ça a toujours fait partie de ma vie. Cela étant, un repas indien, c’est souvent à base de pain et/ou du riz, et même si j’adore ça, je ne pourrais plus manger ça tous les jours, contrairement à mes parents.

La place de la nourriture dans ton mode de vie ?
En semaine, je n’ai pas toujours le temps de faire la cuisine, donc je prépare un petit truc facile ou on dîne dehors. Et comme il y a plein de super restaurants, ça arrive souvent. Il y a toujours un nouvel endroit à essayer ! Mais le week-end, j’adore prendre le temps de faire la cuisine. J’ai plein de livres de cuisine, et j’adore tester de nouvelles recettes. J’aime aussi partir à la recherche des ingrédients qu’il me faut pour une recette, ça fait partir du plaisir. Je reçois beaucoup d’amis pour qui je cuisine.

Tu déjeunes à ton bureau en consultant ton téléphone ou tu déjeunes toujours avec des gens ?
En général j’avale quelque chose à mon bureau tout en travaillant, ce qui veut dire qu’il me faut à peu près deux heures pour terminer une salade !

Quand tu trouves ton jean un peu trop serré, qu’est-ce que tu fais ?
Souvent, je m’en aperçois après les vacances, quand on a un peu laissé tomber ses bonnes résolutions alimentaires. En général, je règle ça en reprenant mes bonnes habitudes et en retournant au club de gym !

Tu fais du sport ?
Je fais du yoga régulièrement, et aussi un peu de la gym. L’été, je préfère être dehors, donc je cours ou je marche.

L’aliment auquel tu ne peux pas résister.
Le fromage.

Un livre/documentaire qui a changé ton point de vue sur la nourriture ?
« Jiro Dreams of Sushi », un merveilleux documentaire sur le plus grand maître ès sushi de la planète. Sa passion, son dévouement à cet art forcent l’admiration. J’espère que je pourrai m’essayer à cette technique un jour.

Quelque chose que tu as appris sur le bien manger ?
Pour créer un plat vraiment incroyable, il faut des ingrédients de qualité ultra-frais.

Le fait d’avoir vécu dans beaucoup de pays a-t-il eu un impact sur ton régime alimentaire ? Sur ta façon de manger ?
A Fidji et en Australie, je mangeais beaucoup plus de poisson et de fruits de mer qu’à New York. Quand j’étais petite, à Fidji, j’allais au marché aux poissons avec ma mère pour acheter la pêche du jour qu’elle préparait en rentrant. A Sydney, il y a plein de petites poissonneries où j’achetais des fruits de mer en rentrant du boulot.

Le climat joue aussi beaucoup. En Australie, où il fait chaud toute l’année, on a tendance à manger beaucoup plus léger… plus de grillades et de salades. Ici, je mange aussi plus souvent dehors parce qu’il y a vraiment un nombre incroyable de restaurants géniaux !

 

Et vous ? Dites-nous tout sur notre façon de vous nourrir !

89 comments

Ajouter le votre
  • Je me suis mis au sport de manière intensive cette année et ça a transformé mon rapport à la nourriture. Je commence à bannir certains aliments de mes repas car ils ne me donnent pas l’énergie nécessaire à l’effort physique que je veux produire. Le petit ballonnement traditionnel de fin de repas s’est rapidement transformé en « no way », c’est comme rajouter la douleur abdominale aux contractures habituelles de la muscu… Aussi je mange des fruits tout le temps, toute la journée…moral à bloc assuré :)

  • I need to begin a detox program but I’m still procrastinating!!
    XOX, Gap.
    http://www.gaptoothedgirl.com

  • I love these interviews! It is great to know what different people eat and what works better for each of them. For me, now that skirt season is near, I love to dinner fresh pineapple and yogurt it helps me a lot to maintain the figure.
    http://heelsandpeplum.com/

  • Très bonne idée de post! Moi pareil que Garance, plutôt équilibré aux repas, c’est aux snacks que le bât blesse… du coup je teste l’appli Myfitnesspal depuis ce weekend. Objectif: manger mieux, sans forcement me prendre la tête avec les calories, mais surtout NOURRIR mon corps :)

  • Thanks for sharing! Food is so important and brings so much joy but it’s hard to eat just what’s right! Garance, you got great habits from your parents, Italia-Corsica-Morocco is kind of the best of the best mediterranean mix ;-)

    I also have good habits from France but I am too « gourmande ». The book that helped me get it right (or better) is « French women don’t get fat » by Mireille Guiliano even if the title is a bid lie (sadly for me), after reading it I got a few easy recipes like barely grilled salmon, more yogurts and I feel great!

    http://www.pinterest.com/GeraldineTrip/wow-food/

  • MissPimpin 13 avril 2015, 10:11 / Répondre

    Il faut écouter son corps et le respecter, mais certaines de ces hygiènes de vie font peur
    pour certaines, y’a pas assez de calories pour une journée normale, pas de gras, pas de sucre rapide (à part des fruits)
    Pas super varié non plus parce que la recherche absolue des super aliments, ben, compliqué ….
    C’est pas un peu trop healthy ?
    ça me fait flipper

  • Rouille 13 avril 2015, 11:23

    Totalement d’accord!
    Le healthy fait du bien, est bon pour le corps, permet de se sentir en bonne santé, tonique etc… Mais où est le gras, où est le sucre? Quand je vois un litre de jus pour le déjeuner, j’ai un doute sur le réel aspect nourrissant.

    Après, je ne suis pas là pour juger, l’essentiel est que chacun trouve SON équilibre, mais j’ai bien trop de plaisir à manger pour ne pas me faire plaisir sur des patisseries ou d’autres craquages pas vraiment « healthy ».
    On en viendrait presque à culpabiliser d’avoir un gateau crémeux, alors qu’il faut avant tout se faire plaisir, non?

    Quoi qu’il en soit Garance, tu es celle dont j’adhère le plus au régime alimentaire!

  • Eating Animals by Jonathan Safran Foer is a wonderfully balanced book that really changed the way I view food and my eating habits. I highly recommend checking it out!

  • That is the book that changed the way that I eat, too! It’s left a very long and lasting impression on the way I think about animals and my general approach to diet.xx

  • Au final je mange aussi un peu comme toi :)
    Pour mincir je dois supprimer aussi les snacks et les m&ms. Et j’en reprends dès que je redeviens mince. Mon problème c’est la gourmandise et aussi, selon mon équilibre mental du moment, la compensation de la fatigue psychique par la nourriture.
    Comme dit Daphne, son régime fait réagir, j’ai du mal à imaginer que ce soit vrai à 100% du temps tant il est draconien (nb de calories super faible ? peu de diversité alimentaire ?) et éloigné des réalités des repas et snacks du quotidien (selon si on sort, si on voit des amis, si il fait froid, etc), mais peut être que les NYais conçoivent les choses autrement à ce sujet ?
    C’est un sujet passionnant avec des interviewées très intéressantes, merci !

  • Chère Garance,

    Voila un post qui nous concerne toutes!! J’adore
    Bon perso j’essaie dernièrement non pas un régime ni une detox, déjà fait, mais des périodes de jeûne…. par exemple today je ne vais pas déjeuner avant 1pm. Mon dernier repas remonte à hier 8:30pm, Ce matin j’ai couru mes 4 miles comme une folle comme d’hab et j’ai juste pris plein d’eau et un super bon thé vert comme tu les aimes….

    Je vais faire ce jeune 2 fois par semaine pendant quelque temps pour voir. J’ai trouver cette idée dans un Elle du mois dernier et quand j’ai essayé pour la 1ere fois la semaine dernière ça c’est super bien passé, je me sentais super bien et légère et ma balance aussi!!! Il ne faut pas cependant faire plus de 2 périodes de jeûne sur une semaine pour cause de fatigue ou pertes musculaires et bien sûr on mange régulièrement entre ces périodes….

    Voila une idee qui peut sembler farfelue…. A explorer plus avant.

    http://www.blushandbeyond.com/uncategorized-fr/un-nouveau-concept-store-est-nee-en-plein-coeur-de-wynwood/

    Merci chère Garance et Bisous!!

    Alix

  • Super-duper true! There is no diet that is good for everybody.
    I love warm breakfasts (I think breakfast is my favourite meal): oatmeal with fruit and seeds (poppy seeds or sunflower seeds or chia seeds), an omlette with homemade jam or banana pancakes made with grated almods instead of flour, maybe scrambled eggs accompanied by lots of vegetables (steamed broccoli, crispy radicchio, tomatos, lettuce, rucola – you name it and it depends on the season) and sourdough rye bread. Ever since I started eating warm and hearty breakfasts instead of yoghurt with something, I’ve been feeling more energetic and… better! Soup for dinner? I’m for it any time and any place :) My big vice is coffee… I love my caffelatte (on rice or oat milk – I don’t drink regular milk) in the morning and an afternoon espresso. Or two. Or three and more, if I am in Italy. Just for the fun of having a cup of espresso al banco!
    Great post, Garance!

  • This post was so much fun to read – I definitely need to rethink what I eat. I’m surviving off pizza and coffee and I barely eat vegetables – it’s so bad!

    Warm Regards,
    Alexandra
    http://www.littlewildheart.com

  • I think this post is amazing. Loving the fact Garance is taking charge over the blog now <3

  • Born and raised in Hong Kong, it is very common for us to eat different cuisines every single meal!

    I am a big big fan of carbs – no meal is completed without rice/noodles/bread/pasta or I will be hungry again in 2 hours. That said, just eat everything in moderation and you’ll be fine. A little indulgence from time to time is extremely important and won’t hurt. Just make sure you do exercises too, that really helps you to age gracefully. I certainly feel much better about myself now (reaching 30 this year), as well as toned and fitter than I was a decade ago :)

  • Sunny Side 13 avril 2015, 10:37 / Répondre

    Ces interviews me donnent envie de déménager à Hawaï ou Sydney !!! Poissons et fruits de mer frais !!! Loin de la pollution …

  • Tout cela est beaucoup trop correct!
    Je veux voir du trop gras, sucré, salé … pour décomplexer.

  • i love this! food is my favorite thing. i spend so much time thinking/reading/daydreaming about it. i am so excited for summer produce – there is nothing more beautiful and perfect than a huge, juicy, ripe august tomato, drizzled with some olive oil with salt and pepper. perfect!! i cook most of my meals. cooking is the way i relax at the end of a work day. i think in the US food has become so utilitarian. people eat just because they have to – in their cars, at their desks (i’m guilty of this too!) and just get whatever is quick and cheap without trying to enjoy it. i’ve watched documentaries and read about the approach to food in the mediterranean and find it SO appealing! i am trying to integrate more of that focus on finding pleasure in food and making meals an opportunity to slow down and enjoy food and others’ company into my own life. my husband and i eat dinner together, at the dinner table with no tv/phones/computers, nearly every day. i’m also trying to not eat lunch at my desk, and instead gather with colleagues to eat and talk.

  • Americans don’t eat for pleasure or taste – it’s so sad!

  • Garance, I understand how you feel about the way animals are treated. I get so unsure and freaked out I just avoid it! But I get so hungry too and then snack. It’s frustrating! I know that eating should be simple, but especially in the US it seems that bad choices have been made for us, and we have to react to that. By the way, I even think some fish are not treated very well. When I look at my little cat, I can’t bear to think I’m contributing to animals who suffer with terrible lives!

  • muswellmummy 13 avril 2015, 11:10 / Répondre

    I felt I had to make a comment as someone with teenage children and a husband (who loves food and luckily eats whatever I cook) – the above ‘diets’ seem perfect to me: the kind of thing I could do if I was single and fancy-free. Food is political and personal. We, who live in the West, are so lucky to be able to choose what we eat. I need and want to feed the four of us at least two meals a day. While I love making whole-grain, chia seed pancakes for the kids fried in coconut oil, I drink coffee and maybe grab a leftover pancake. And think about the kids who have a bowl of cocoa pops or nothing at all. While shopping I constantly worry about seasonality, over-fishing, animal welfare, organic versus supporting local farmers. Also, living in London, eating seasonal/local veggies would mean only potatoes, carrots and turnips all winter! You US-dwellers are so lucky to have CA and FLA to provide you with sprouted grains, lettuces, exotic fruit, etc all year. I hardly eat fish any more because of concerns about mercury and sustainability. Farmed fish is off limits due to the antibiotic use, etc. What’s for dinner??!!

  • Intéressant mais dommage que peu de personnes ne prennent en compte (ou ne mentionnent) la dimension écologique des produits que l’on consomme… Être bien dans son corps avec une bonne hygiène de vie, c’est super, mais consommer bio et surtout local me paraît être un pilier essentiel pour boucler la boucle.

  • Simple: no snacking, no chips, sugar in moderation. Lots of walking with No Worries Paris guide. Works for me.

    Janine Claire
    http://www.noworriesparis.com

  • bailey me semble « curvy », tout en ayant une hygiène de vie irréprochable. Merci de montrer qu’on peut avoir des formes tout en étant en forme

  • No green juice in the morning but fresh pressed OJ (with my Philippe Starck spider). In fact no smoothies ever. I like to chew my food. Couldn’t live without bread but it has to be good bread. So good bread or no bread. Emotional eating is my problem but I’m learning and do it less and less frequently.

  • mademoiselle mauve 13 avril 2015, 11:47 / Répondre

    super cet article thanx !
    et toutes mangent hyper healthy (toi aussi, Garance, « presque », même si on sent la Française en toi — et quels kilos en trop ? tu es toute mince !)

  • I feel like I’m constantly eating — I love food so much. But I don’t know how great my eating habits are — I eat pretty healthy but sometimes not so much

    http://hashtagliz.com

  • Merci à l’équipe pour la correction :))

  • Ana @champagnegirlsabouttown 13 avril 2015, 12:04 / Répondre

    I love this feature. I find food and sport so important in my life. I’m a huge foodie but I want to keep slim so it’s a balancing exercise. I recently saw a programme about meat industry and it’s relationship to climate change and it completely opened my eyes. It changed the way my man and I eat. It was difficult at first but I’ve never had that much energy in my life. The great thing is that I’ve lost couple of kilos in the process despite eating lots of fats like nuts and coconut oil :) I’m a big fan of short intense work outs. I think spending 2 hours on a treadmill doesn’t work and it stresses one out.
    I think I will miss curry though. I’ve tried veggie curry and it just doesn’t work.
    Ana

  • These are all wonderful examples of women trying to become in tune with their bodies and figure out how best to eat.

    Also, I love Daphnes’ cardigan! Do you happen to know where it’s from?

  • Salut Garance,
    C’est super sympa ce post. Surtout l’idée de faire parler tes copines.
    Oats – oats – oats … the key to success !!! Et puis basta de toutes ces idées fausses concernant MANGER !!!
    Un corps sain et un cerveau non frusté c’est la règle Nr 1.
    Biz
    Anne

  • Wonderfully inspiring, beautiful women!

  • This post was so lovely! Living between New York and London, I have observed how so many beautiful girls have absurd diets. One colleague of mine only has juices for breakfast and lunch, another friend had not eaten a carb for 5 months straight and my neighbour only eats raw. This all seemed so ludicrous to me, coming from the Mediterranean where we enjoy a plate of pasta and good wine regularly. I think that both extremes – excess and the lack of food – are equally unhealthy. I indulge in my pain au chocolate without guilt after my daily 3-mile run, it makes me feel great! It’s all about mental and physical balance (and moderation of course)!

  • J’adore cet article, ça donne plein de bonne idées pour le quotidien :)

    http://www.taimemode-fashionblog.com

    http://photosfrench.blogspot.fr

  • Tant que ce n’est pas pathologique, tant qu’il n’y a pas de troubles du comportement alimentaire diagnostiqué par un vrai médecin et pas par le café du commerce, je suis très tolérante à propos de ce que peuvent manger les gens.
    Parce que notre corps est très compliqué, chacun a une flore intestinale qui lui est propre (même s’il existe des ressemblances dans un même pays) ou un contexte hormonal particulier, et chacun peut être « énergisé » par certains types d’aliments ou au contraire plongé dans un état d’inconfort extrême à cause d’autres aliments. Donc chacun fait ce qui lui plaît et ce qui le met en forme.

    Ce que je trouve assez fascinant en revanche, c’est le fait que notre corps puisse changer avec les années. Parfois pour notre malheur (notamment pour les kilos en trop, si faciles à éliminer avant mes 45 ans, alors que maintenant, pfffff…), mais aussi parfois dans le bon sens !
    Par exemple, je ne pouvais pas manger de crudités type fenouil, carottes sans me transformer en barrique 1 h plus tard pour cause d’intestins très irrités, et bien ça ne me fait plus rien à présent ! Et je ne sais pas du tout pourquoi ! Il faut sans doute tester certains aliments assez souvent, et ne pas les rejeter pour la vie entière, il est possible d’arriver à un équilibre avec eux !
    Sinon, je ne suis pas très bec sucré, mais je suis quand même tombé dans la mode du « no refined sugar » ces temps-ci. On verra si je vois une différence !

  • I feel the same as the few French voices here, I relate way more to Garance’s diets than to the others.
    One liter of green juice at lunch… I’m pretty sure I’d faint in the middle of the afternoon!
    In France, we are (used to be?) very conscious of how food should be a source of pleasure and like to know where our food comes from. Thanks to globalisation, this is quickly disappearing, especially in lower classes, but when I see/ read about American diets, I realize our global take on life is very different from theirs.

  • Oh I love this! So wonderful to see different perspectives! I have two daughters, so I really try to set a good example for my daughters, so they won’t have a bad relationship with food when they grow up…so I stay away from diets. I try to make most meals from scratch, and cook only with real food, real ingredients…nothing with ingredients I can barely pronounce. I love fresh fruit and vegetables, I love fish, and I love good quality cheese:) We always sit at the table for our meals, no eating standing up, no TV and no phone or distractions other than good company. When jeans are getting a bit tight, I give up the 4 o’clocl snack and don’t have second helpings at mealtime…and maybe instaed of 4 squares of chocolate, I will just have 2…or instead of a banana for dessert, I will just have half. I don’t restrict myself completely because I love food and I am not going to torture myself. I do think that slowing down at meals, eating mindfully with no distractions and eating wholesome, freshly made, nourishing food is the key to being healthy. The 2 books that I found inspirational for me were « The Slow Down Diet » by Marc David and « Eat. Nourish. Glow » by Amelia Freer.

  • Lisa Walker 13 avril 2015, 1:28 / Répondre

    I am eating a steaming bowl of lentil soup with a big squeeze of lemon for breakfast– as I read this! Haha… This is an incredible post and I am so inspired but Bailey’s responses…

  • Interesting article! I bought completely randomly a book called Eat Pretty by Jolene Hart- she explains what to eat to get a glowing skin and be healthy, tame our hormones, have energy, nice hair…I love it! It’s all about having the right products at home(if you eat at home most of the time or bring your own food to work)…it requires cooking and time to really take care of what you eat- but it’s worth it, I lost 2 kilos without noticing it, and the glow is there!

  • enjoyed reading this…I try to eat all organic and gmo free…if you have any interest in how the FDA and Health Canada approved GMOs despite warnings from independant scientists., pick up Steven Drucker’s book Altered Genes Twisted Truth. The chemical that is sprayed on wheat just before harvest, (glyphosate) is registered as an antibiotic. It wreaks havoc on the digestive sytem, And our digestive system is crucial to ward off all kinds of illness.

  • I totally relate to the one, who says that the way you eat depends on the location : in warmer places with sea nearby for instance, I also don’t feel the need to eat that much. I just take what there is on the markets for instance or at hand : fresh fruits and vegetable, grilled seafood and fish. Whereas in big cities in winter my body is just craving for fat ! I feel like an animal, who needs some additional fat to keep warm no kidding ! (the fattest, the better).

    Anyway, my mom used to love cooking and she passed it on me when I grew older. She also never bought candies. Maybe that’s why I was never into too sweet or artificial tastes.The thing with juicing is i would feel I don’t eat : for me, chewing, swallowing and feeling the taste on my palate is actually eating. My brain would send me off signals and get disturbed if I do juicing for meals only. I like the fact of masticating actually.

    Loving the (good) food and appreciating what you eat is my mantra for a good diet. I don’t snack. I actually don’t buy them. I used to live in China and for snacking, they usually ate fried corn or vegetable (fried on the street). For me snacks (chips, oreo, donuts, biscuits, etc.) are definitely poisons for the body and a gold mine for the food industry

  • Pour moi, ce qui marche le mieux, c’est le « presque Paléo », c’est à dire de la viande, du poisson, des oeufs et pourquoi pas de la charcuterie si j’en ai envie, des légumes, des fruits et des fruits secs, mais aussi un peu de fromage de temps à autres et des yaourts, souvent. Mais si j’ai vraiment envie de pâtes, de croissants ou de gâteau, je ne me prive pas, mais en essayant de respecter la règle des trois fois par semaine pas plus. Et j’utilise du sucre de bouleau.

  • Stéphany 13 avril 2015, 2:27 / Répondre

    Excellent article mais je rejoins les autres commentaires : à part toi Garance, les autres habitudes alimentaires me semblent farfelues en terme de satiété et apports caloriques ! Il serait intéressant de questionner d’autres personnes d’autres pays, pour comparer les régimes alimentaires.
    Le message global (manger équilibré avec de très bons produits, en cuisinant, en se faisant plaisir quand même et sans abus) est positif mais en lisant plus en détail, il n’y a qu’un seul régime sur quatre que je trouve vraiment réalisable et correct et collant à la réalité pour une femme moderne d’aujourd’hui.

  • Merci pour la phrase: J ai arrêté les régimes, j ai compris que ça marchait pas. MERCI.

  • Growing your own food and campfire cooking changes your life. You honor what goes into your mouth/body. It also creates this important sacred bond to nature/animals that many people lose. Here’s a fun campfire recipe for everyone….including kids! Entertainment and food…what could be better!? Make a small fire in a fire pit and let it die down. Once coals are set….grab some mud that’s not TOO wet or dry (YES, dirt!)….cover a ripe apple….place mud covered apple in coals and cook for 30 mins. Carefully remove apple and PEEL back mud shell/coating. Voila, you have yourself a baked apple! Tastes like apple pie! You are eating the flesh so no worries….it’s clean to eat! Spoon and eat! Nature has all we need to remain happy and healthy. If we detatch from nature we become sick and sad. I leave you with this quote! « We live in a time where lemonade is made of artificial flavours and furniture polish is made from real lemmons. » -Alfred E.Newman

  • I totally agree! Everyone has a different diet that works for their body. I always love eating a big breakfast which usually includes pancakes or waffles. Yum.

    The Office Stylist
    http://www.theofficestylist.com

  • Trouver un bon rapport à la nourriture,je trouve ça hyper compliqué ds notre société. Actuellement, je n’ai pas un rapport sain à la nourriture: il est extrêmement contrôlé. En revanche, ma nourriture est super saine car ma philosophie, c’est « je suis ce dont je me nourris ».
    En terme de nutrition j’ai 3 objectifs:
    – avoir l’esthétique de corps que je eux
    – avoir un corps au maximum de ces capacités
    – préserver ses capacités le plus longtemps possible (et oui, un de mes objectifs est d’être encore une danseuse flamboyante à 60ans!!)

  • bavarian_blue 13 avril 2015, 4:15 / Répondre

    Hi Garance,
    with your eating habits you are a role model. What you practice is exactly what ayurveda is telling us: every body is a different type, therefore every body needs different nutrition to stay balanced. I smiled reading, how you try to hold on mediterranean kind of eating, really not easy in US!

  • I love these interviews! It’s so great to hear fresh ideas and motives for meals. And I love that they all seem fairly balanced.. nothing too extreme. And that Wine is important. Haha! I agree!

  • I love this post!!
    It’s so true the thing that says « you are what you eat ». It’s so interesting this topic, I’ve always wonder what is others routine, what they eat or do on a daily basis. I usually eat for breakfast oat milk with oat or cereal and a bowl of fruit, but I have to admit that I love toast with butter and mermelade!! The rest of the day I keep it with fish and veggies which are my absolute favorite and pasta or rice. Thanks for sharing such an interesting post!! xx

    NEW BLOG POST!! Today we are back with a new SERIES post « 6 THINGS I LIKE » full of inspiring details to elevate our daily routine to extraordinary!! Check it out!!
    http://www.influencerdiaries.com

  • Bravo pour ce post je le trouve super ! ça fait du bien de lire des témoignages de personnes de tous les jours et qui ont aussi leur petites faiblesses ! J’ai passé un très bon moment en lisant cet article ! à refaire si vous en avez l’occasion !

  • thank you for sharing this! Qu’est-ce que ça fait du bien de lire différents points de vue. J’ai vécu en Caroline du Nord et en Floride ( un tout petit peu à NYC )… J’étais obsedée par le clean eating par peur de l’obésité alors que malgré une grossesse, je n’ai que 4 kilos en plus que mon poids de jeune fille. Je n’avais pas l’occasion de beaucoup marcher parce que les distances sont énormes. Depuis le retour à Paris avec des breaks à Londres, je revis. C’est la vie citadine qu’il me faut avec du choix dans l’alimentation. Je suis vegan et ne bois pas d’alcool ( j’ai capitulé il y a bien longtemps, je ne tiens pas du tout ). En tout cas, j’aimerais relire ce type d’articles à l’occasion.
    Thank you
    Ally

  • I was in this exact mindset today. Love the post! I’m squaring back a bit for my skirts!
    Breakfast is usually either scrambled or olive oil fried egg or yogurt. I love toast. Love bread, especially something good at breakfast. Currently I’ve been enjoying it too much it seems and at breakfast, lunch and dinner. Oops.
    Lunch is soup, salad or sandwich deepening on mood, weather and timing. Sometimes it’s avacado or mini cheese and meat plate. In the winter I had a few soups I loved with a piece of bread and it made me warm and happy.
    Dinner can be steak, chicken, fish…sometimes better then others but typically with veggies or salad, occasional potatoe or quinoa. And wine. I love wine. Maybe too much these days.
    I’m trying to eat what I enjoy, what makes me happy and feel good.
    Also trying to balance it all. I loved the Hemsley Sisters the Art of Eating Well and Paltrow’s It’s All Good, lots of information and recipes.
    Such a great post loved reading all the different ideas and thoughts.

  • I subscribe to two mantras . One coined by sarah wilson JERF… just eat real food.
    The other is eat without guilt. I follow the vata dosha eating philosophy, which I find is great for me … the hot breakfast comment below rang true with this. Have you checked out what your dosha is?
    Just letting you know Garance that yours is my favorite blog.
    Sanja

  • I eat food that makes me feel good and suits my mood. It is not always the healthiest approach, but everything in balance. My go to food to give me a boost is sashimi and my guilty pleasures – hot chocolate and éclair! Life is too short for diets.

  • It’s simple, if your grandparents haven’t heard of it, don’t eat it.
    http://www.lapelsandloafers.com

  • Pour tout t’avouer, j’espérais un peu (beaucoup) que tu choisisses parmi toutes ces femmes une vegan, ne me dis pas que tu ne connais pas une vegan cool ! C’est une alimentation et un mode de vie qui gagne à être connu, pour tellement de raisons, et je trouve dommage, vu l’influence que tu as, que tu ne l’évoques jamais, même dans un post comme celui-ci qui s’y prêterait pourtant bien. Une prochaine fois ?

  • Not quite on topic, but where is the watch Bailey is wearing from? I love it!

  • Hi Olivia! It’s a RumbaTime watch. xx

  • I am trying to become a vegetarian! At the same time, I’m rather afraid that I won’t get enough protein! But, it is really important for me to become more mindful of the origins of what I eat! I can eat guacamole day in and day out, which is a little obsession of mine lately! Loved this post of what others are doing!!

    (=’.’=)
    -Lauren
    adorn la femme

  • Veggie protein : nuts, eggs, cheese, beans. Take B12 Vitamin and foilc acid supplement, as well.

  • Article très intéressant. Je me sens plus proche de ton régime alimentaire (même si je manque largement de discipline).

    Mais je rejoins certains des commentaires précédents : certains régimes alimentaires sont assez impressionnants… en lisant, je me disais « mais elles n’ont pas faim???? ». Heureusement, les photos montrent des femmes en bonne santé et qui ne sont pas squelettiques.

    J’espère que les ado qui passent sur le blog ne vont pas se dire « il faut que j’arrête ma tartine de nutella le matin pour me mettre à un jus de citron chaud le matin et remplacer mes pâtes par un green juice de l’eau pour tenir jusque’à 16h ».

  • Clementine 14 avril 2015, 3:02 / Répondre

    Je dois dire que ce post, de ce blog que j’apprécie, me mets un peu mal à l’aise.
    Chacun mange ce qu’il veut bien sûr, mais par contre, dès lors que cela devient une publication lue par des milliers de jeunes filles, ce n’est plus la même chose, il y a une responsabilité qui est engagée.

    D’autant que le fait que 4 régimes différents soient décrits donne une fausse illusion de diversité, car vus de l’extérieur, ils se ressemblent beaucoup en réalité, même si, vu de New York cela doit sembler être l’expression de la diversité. Des régimes pleins d’aliments utra-sains, mais trop pauvres en calories, en (bonnes) graisses, ce qui conduit évidemment à de violents retours du refoulé, à l’addiction au sucre, à l’enfilage de tablette de chocolat, de M&M, à une vie à la Dr Healthy et Mr cookie monster, à l’obsession de la nourriture. (J’ai du mal à imaginer une vie où la question la plus fréquente serait « qu’est-ce que tu manges? »)

    Ce qui me fait peur dans la lecture de cet article par des jeunes filles, c’est que même moi, trentenaire bien dans mon alimentation, j’ai eu pendant quelques secondes une réaction tout droit issue de mon adolescence type ‘ohlala, ce que je mange ne va pas du tout en fait’. Et puis je me suis rappelée que je suis mince, en pleine santé, que je manque équilibré et surtout que je ne suis jamais serrée dans mes jeans, car mon poids n’a pas bougé depuis plus de 10 ans, depuis que j’ai arrêté d’essayer de contrôler mon alimentation. Je mange des légumes et des fruits frais en quantité mais aussi des féculents à tous les repas, et pas de repas type car je varie tous les jours.
    Mon alimentation se rapproche le plus de celle de Garance, je prends souvent de la soupe pour le dîner, mais accompagnée de tranches de pain, de protéines, de laitages et de fruits, avant le carré de chocolat. Je sais bien que sinon, j’avalerais inévitablement toute la tablette moi aussi !

    Bref, si l’idée était de présenter des régimes alimentaires différents, pour éviter de faire un article qui paraisse normatif, c’était une bonne idée, mais le résultat n’est pas réussi, car ce n’est pas une vraie diversité qui est présentée, c’est dommage.

  • Prudence Yeo 14 avril 2015, 3:37 / Répondre

    I also find that listening to my body after a meal is really important! Nowadays, I try to avoid or cut down on food that makes me feel bloated and causes indigestion! This really help keep my weight in check and make me feel more healthy overall!

    Prudence
    http://www.prudencepetitestyle.com

  • Very interesting post! I am a 21 year-old French student, and since I arrived in China in March this year I had to drastically change my eating habits. Here in Guangdong province, they put a LOT of oil in the dishes (unfortunately not olive oil), and many ingredients are fried, even vegetables! Funny thing is, I learned how to like dishes I would have NEVER eaten before because they don’t taste that good in France: Tofu, oat meat with oat milk, and so many different types of juice. Also, as a fruit lover, it is really nice to walk in the street and just stop at an open shop to by fresh pinapple or water melon to eat on the way to Uni.
    I still miss cheese and good wine, but coming here is an enriching experience.

  • Francesca 14 avril 2015, 4:37 / Répondre

    Loved reading about all of your eating habits! A healthy diet is essential for a healthy body!
    http://fashion-soup.com/

  • Ohlala j’ai adoré ce billet ?? cela me fait rêver. En fait j’aime varier mon alimentation et j’essaie toujours de manger sain et…coloré! Merci pour ce partage, c’est amusant de découvrir ce que les autres mangents, ça en dit beaucoup sur leur caractère aussi je trouve.
    Mon alimentation pourrait se résumer comme cela:
    Petit déjeuner: Du thé vert! Puis 1 noix, 4/5 amandes, 1 datte, 1 morceau de gingembre frais avec un peu de miel. 1 tranche de cake végan fait par moi-même (sans matière grasse et avec trèèèèès peu de sucre) avec une petite cuillère de confiture sans sucres ajoutés ou bien 1 tranche de pain complet maison avec la même confiture ou 2/3 galettes de riz avec confiture ou bien 30/40 g de granola maison. 100 g de yahourt blanc. 1/2 banane et un kiwi.

    Déjeuner: une grande salade! Avec des céréales et des légumes, ou avec du tofu ou avec du poisson. Parfois, avec du blanc de poulet. En hiver, je préfère une salade « tiède » ou une soupe (avec tofu ou céréales etc)

    Diner: du poisson, fait en salade ou au four avec des légumes. J’utilise très très peu de sel (je préfère le sel aux herbes ou alors le gomasio)

    Snack: DES FRUITS! En général, je prends un fruit et une galette (de riz/de millet/de mais) ou des amandes. Ou un carré de chocolat noir, surtout après le sport. Et un graaaaaaand mug de thé. Vert. Oups (mais aussi du rooibos ou des infusions: j’adore celles de Pukka).

    Je ne pourrais pas me passer des fruits! Et du chocolat: j’en prends un petit carré après mon déjeuner ou bien au gouter.

  • as much as I enjoyed reading this post, I also think most of the interviewees are still fairly young – not that they don’t have good habits/advice to learn from, but when age is on your side it really isn’t as difficult to stay fit and healthy. It is when one gets Older and your metabolism completely changes, or start to have physical limitations – sometimes it can seem like you are doing everything right and still see no progress

  • vanessa la belge 14 avril 2015, 11:11 / Répondre

    Chouette ce post !

    Tout comme d’autres lectrices, mon régime alimentaires s’approche fort de celui de Garance. Sain et plutôt simple aux repas mais ca peut vite partir en vrille à cause des snack. Mnt j’essaie de les limiter au maximum et quand j’ai faim, hop, un fruit (toujours en avoir à porté de main pour éviter de craquer sur les crasses) ou une botte de radis (j’adore ca, avec un peu de sel. Et ca dégoute mes collègues). Les cocktails et l’alcool en général sont aussi à limiter si on veut perdre qques grammes rapidement. Maintenant c’est clair que je m’accorde un petit carré de chocolat ou un cocktail en terrasse qu’en j’en ai vraiment envie, mais j’essaie de les déguster avec plaisir et en ayant conscience que ce ne doit pas être tous les jours. Sinon c’est vite la cata !

  • Growing up, if we had fries for dinner, it would be served with a massive green salad. And I had to eat the salad first. Same with desert. If I had a special Bonne Maman desert, my main course was steamed fish and a generous portion of vegetables.
    Now that I live on my own, I still follow the philosophy. Yesterday, for example, I craved some of gorgeous chicken wings from my local butcher. Instead of salivating and frustrating myself, I bought them, heated them up and served them with a generous portion of steamed broccoli. Pasta? No problem…I simply ‘spirilize’ some raw courgettes and mix them with my pasta. Add some cheese, olive oil and pepper and you’re in pasta heaven. I eat bakery bread, gluten, organic dairy, organic meat, fruits, vegetables… I eat everything as long as its fresh and not too processed. I personally believe food should not only be a fuel, but also a pleasure, the same way exercise shouldn’t only be about calorie-burning but also about your well-being.
    That being said, I have one simple rule: I stay away as much as I can from juices, sugary drinks and over-precessed foods. I have a massive sweet tooth as well and I try very hard to stay away from the processed stuff. Thankfully, Montreal is so full of local, good quality bakeries and chocolatiers that I can easily get my sugar fix… It’s almost like I never left Lyon.

  • Léopoldine 14 avril 2015, 3:46 / Répondre

    Sympa ces interviews :) Je crois qu’il y a une réelle tendance vis à vis du « bien manger ». En soi, je ne peux trouver ça que positif ! Après c’est vrai que ça peut avoir tendance à nous obséder. Il m’est déjà arrivé de refuser un dîner entre copains pour ne pas déroger à ma routine alimentaire… Quand ça commence à devenir handicapant, il est tant de lâcher un peu du leste ! Après en tant qu’étudiante et donc un budget ultra restreint, j’ai fini par adopter une alimentation végétarienne, car la viande coûte cher, sans parler de la question environnementale et animale… Et surtout, les associations à base de féculents et légumeuses apportent autant des glucides complexes que des protéines et des fibres ! Sur Internet, on trouve beaucoup de recettes originales pour varier les plaisirs, et puis je me suis mise au tofu et au seitan ! Sans oublier les légumes : avec l’été qui arrive, ce serait bête de ne pas profiter des poivrons, des tomates etc.

    Comme toi, j’ai du mal à abandonner mes tartines de beurre le matin… Mais au moins je me suis mise au pain intégral ou complet, bio. Dès que ma plaquette est finie, je teste le Tahini (crème de sésame) : pas de mauvaises graisses, des glucides lents et beaucoup de minéraux ;) Globalement je me sens plus légère et je digère bien mieux, depuis que j’ai considérablement réduit ma consommation de viandes, voire de produits laitiers ! Ce qui me manque cruellement, c’est le poisson… Après, je ne dis pas non à un bon burger avec une sauce au chèvre ! Mais j’essaie quand même d’inciter mes amis à aller dans des restaurants qui revendiquent des produits frais. Et surtout, lorsque je rentre chez mes parents, quel plaisir de déguster un bon rôti de veau et des huîtres du marché ! Reste le problème des sucreries… même bio, j’ai aussi des difficultés à ne pas manger la tablette entière ! Mais j’avoue moins culpabiliser pour du chocolat noir Lindt, très fin, que lorsque c’était un paquet de Granola ! No body’s perfect :)

  • I feel bad right now eating a chouquette (a fluffy, airy pastry for non-French or non-Francophile readers) with my coffee. But I enjoy it so much :-)
    Enjoy life people, smoking and not exercising is deadlier than not eating politically correct food ( juices, quinoa and almond milk) everyday. As a runner, I am amazed, and sad, when I read people like Daphne who seems to survive on juices and veggies Eat your carbs, your fruits, your proteins (not in powder form!) and fuel your body the right way!

  • Really, really lovely article. I hadn’t realised how important food was in my own life – and how much I adored food – until I read this article. So enjoyed it – thank you so much.

    Here are my answers to your same questions:

    What do you eat on an average day?
    Breakfast: My breakfast menu tends to go in phases: right now, and for the past eight months, it has been overnight- soaked oats in organic milk, with two tablespoons of plain Kefir, and a handful of fresh cut strawberries. I know we are not supposed to mix fruit with dairy, but I’d had a craving for it for a few months. Prior to that, it was two eggs daily: hard-boiled with a little drop of soya sauce and shake of white paper (really Asian thing to eat); or poached a squirt of Kewpie Mayonnaise (so delicious) with wilted spinach. I felt like I’d been « egged out » after about eighteen months of this protein packed brekkie, so switched to a slice of wholegrain toast with butter and organic peanut butter. When I ran out the peanut butter, I switched to my present menu of soaked oats. Breakfast is the only meal I have complete say in, as lunch I’m generally on the go on between clients, so am limited to a takeaway chickpea salad or homemade avocado tortilla roll, and dinner I cook for my son and husband, so I’m always thinking of what they’d like to eat – and what their bodies need then. I think our bodies tell us what we need: and – depending on the season, and my energy needs, it tends to eat a lot of one thing, and once it feels satisfied, it moves onto the next thing.
    Lunch: Avocado anything, egg anything. A salad that has chickpea and warm bits of pumpkin or sweet potato. Oven roasted veggie lunches (takeaway from my local deli, or leftover from last night’s dinner) with rosemary are so good!
    Snacks: I don’t really get the urge to snack. However, on the rare occasions I get nibbly, it tends be whatever that’s there that’s savoury – I like little leek and goat’s curd tarts, baby quiches. Occasionally, it will be a slice of buttered toast with our homemade strawberry jam, or that same jam on a couple of home made scones I’ve made for us from the day before. Snacks tend to ruin my ability to cook for my family, as I feel too full. I like to cook and grocery shop when I’m a little hungry (yes, I realise that goes against everything they tell us about curbing impulse food buying), but I need that slight edge to get the recipes going in my head.

    Do you have a food philosophy?
    I think all food is sacred: even junk food – because when someone is starving on the streets, even a bag of Cheezels becomes holy. I do believe that as much as we feel food must be prepared in a way that is loving, even more important is the spirit in which we receive and accept our food. If a meal is cooked with love, if we – the eater – are stressed beyond belief, that well-cooked meal becomes poison in our digestive system and is useless to us. Conversely, if food is cooked with hatred, we can accept that same food with love, and be nourished to a certain degree by it. The attitude of gratitude for our food makes a positive difference to the quality of the that meal’s nutrition: plus, gratitude floods our bodies with happy hormones – which helps improve our digestion. I prefer to avoid processed foods and added sugar or anything sweet: to that end, I’m not so big on fruit – except strawberries – for now, at least!

    How is this different to the food philosophy of your parents?
    I actually think my parents and grandparents fostered in me their love for food and its source. Although my mum worked full days as my dad’s medical receptionist, practice manager and accountant, she still made sure to always fetch my brother and I from school everyday, asking us on the half hour drive home what we had been up to, and how we were. She also made sure to have a full dinner cooked for us all three times a week: four times a week, we ate out (Chinese!), due to her finishing work so late – but she became such warm friends with the Chinese restaurant owners, that they offered to cook for us whatever they would be cooking for themselves in the back – always unbelievably more tasty – and infinitely more varied and nutritious than what customers wanted to eat.

    How do you fit food in your lifestyle ?
    I love to cook dinner (one meal, once a day) for my husband, son and my parents – just the immediate family. Cooking for more than the three of us daily, and the five of us twice a week does my head in. I’m not naturally a domestic goddess in the kitchen, so some months, I’ll be super-energised and cooking all of kinds of things… and then I’ll go through weeks where it’s, « just get those essential food groups out on the table and into their stomachs! »

    Do you eat at your desk ?
    I work at my desk, and like to eat at the dining table. Sometimes, I like to walk and take my meal to eat – sitting cross-legged – down at beach or at the local park under the trees.

    Do you check your phone while eating ?
    I used to. The past three years, never. I have complete faith that bad news will never come to me at mealtimes!
    I rarely eat out with anyone except my husband and son maybe once a month, and with my parents (the same). We tend to eat at home every night due to my teenage son’s heavy homework load (so it’s really inconvenient to eat out), and my husband finishing work late with patients.

    Do you exercise?
    Every morning, after I drop my son at school and before I begin my work day, 30 minutes – 45 minutes of yoga combined with Pilates, and some knee strengthening exercises (from my physio) done in the peace of morning sun streaming into our living room, help strengthen, invigorate, clarify and calm me for the rest of the day. I vary the intensity of it depending on how energised I am, but it is intense 5/7 days of the week.

    When your jeans get too tight, what’s your solution?
    I liked this question – not about weight, but about how our jeans feel! And I have the solution for that! I have a handful of jeans that I like to rotate. They are all vintage Levis mens jeans – between size 29 and 32. And I just pull out whatever is on top and clean. That way, I never get hung up on a particular size: some days they are firm fitting, some days a little loose. As long as I am comfortable in all of them, I don’t worry. This tactic – plus yoga, Pilates and an hour’s walk everyday, and crazy house cleaning and gardening once a week, mean that my jeans always fit. Should they ever get too tight, I would cut down on – but never cut out – my rice and bread. For me – more than waistline, is my knee injury as to whether I need to lose weight or not.

    The one food you can’t resist.
    Anything tasty and fresh – it could be a bitter roquette salad; vegetable dhal (lentils in vegetable curry) and roti; or pasta; or saffron or porcini mushroom risotto (I love cooking and eating risotto); or Chinese stir-fried noodles. Whatever my body seems to need that day, I will make – and eat.

    Any book you’ve read / documentary you’ve watched that changed your point of view on food ?
    Jiro Loves Sushi – so reverential and ceremonious.
    Master Chef Australia – my then five year old son begged me to watch it with him, and it changed how I prepared food – in that, I really started to get excited about preparing – and not just eating – food.
    More Than Honey – this brought me to tears… I had no idea… no idea at all.

    Anything you’ve learned about eating well ?
    Everything in moderation; exercise regularly so that you may eat (more!); listen to – and address your body’s needs – not its desires; eat in the spirit of enjoyment, in a good place – both geographically, and mentally.

    How do you feel about your body?
    Now that I’m 46 years old, I have to look after my knees a whole lot better: they’re a bit crumbly after years of playing squash and kung fu! Other than that, grateful to be alive and well – I never dreamt I would be in my forties – so many people don’t have the privilege of growing old healthily. I’m glad my parents and grandparents taught me to skimp on everything – but never on what you put into your body: « what you put in, is what you get out », they always say.

  • J’aime beaucoup ce post. Je reviens vers quelque chose que tu as dit dans un poste précédent concernant ta prise de poids depuis que tu t’es installée à NYC. C’est exactement ce qui m’est arrivé depuis que je vis aux USA, et c’est vraiment navrant. Surtout quand je vais en France ou au Liban, et je mange absolument de tout sans me priver (grillades, fritures, pains, fromages, etc), je bois de l’alcool dès le petit déjeuner, je fume, et je perds 10 kilos en un mois… Que je reprends dès mon arrivée aux States. Déprimant.
    Cela dit, j’essaie depuis environ deux ans de faire très attention à la provenance de ce que je mange. Je fais mes courses exclusivement à Trader Joe’s (Whole Foods est un peu hors-budget pour moi, quoique j’adore y prendre des huîtres de temps en temps pour une soirée entre amis), et j’achète bio quand je peux. J’essaie de privilégier les fruits et les légumes, autant que possible, même si ma philosophie se réduit à « manger de tout et manger bien ». J’attribue cela à mon côté Libanais. Ce sont les excès qui tuent, pas les produits en soi (et cela va de même pour la cigarette). J’ai essayé le régime Dukan l’an dernier, mais je n’ai pas tenu le coup. Je ferai une nouvelle tentative prochainement, peut-être bloguée, comme ça ça me motivera un peu plus !
    Encore un truc que tu as dit, dans lequel je me reconnais : le grignotage pendant qu’on écrit un bouquin ! Alors là, bonjour les excès, chips, chocolats, et autres, le tout arrosé de coca light (parce que je hais le goût du coca normal !). Bon, c’est ça, ou les excès de Virginia Slims… Mais la première chose que je ferai dès que je boucle le bouquin, ce sera de m’offrir une belle paire de baskets et d’aller tous les matins au YMCA (ou mieux encore, je m’offre un abonnement dans une gym beaucoup plus glamour (qui dit beaucoup plus glamour dit beaucoup plus chère), au moins ça me motivera d’y aller !). J’ai besoin d’une remise en forme totale ! À la gym j’aime beaucoup le vélo elliptique, ça essouffle beaucoup moins que le tapis roulant, ça fait moins mal, on risque moins les fractures de fatigue, et d’après un article que j’ai lu, ça brûle plus de calories !

  • Guys, this was suuuper interesting to read! I’m am such a foodie myself hehe
    thanks x
    http://unasrandomfashion.com
    http://unasrandomfashion.com

  • Excellent interview from great people, inspirational and motivation to know about what they eat. Thanks for sharing with us.

  • Salut à toi Garance et toute l’équipe!!
    Je voulais tout simplement vous remercier pour cet article, qui à eu l’effet d’un électrochoc pour moi…
    je vous explique…
    les résultats de ma prise de sang ont démontré un grand taux de cholestérol ( alors grosse panique pour moi, un sentiment de honte et de peur) = la preuve concrète que je n’ai pas bien pris soin de mon corps. Le pire les dégâts sont visible sur ma peau, des boutons d’acnés, mon corps fait la révolution à sa façon enfaite et il a raison!!!!
    c’est pourquoi j’ai décidé de prendre les choses en main, je vais bientôt avoir 25 ans
    et la ça rigole plus.
    Donc j’ai commencer la natation+ 1heure de marche tous les jours+ consultation chez le Dr Planté ;) et le plus++++ une meilleur nutrition!!!
    Donc encore merci pour cet article qui m’ a permis de voir les choses autrement.

    Se nourrir c’est prendre soin de son corps, de son âme et de son esprit..:://**¨¨

  • Toning down the salt in my cooking has really helped me get ready for skirt season. So has drinking more water.

  • Valentine 30 avril 2015, 9:32 / Répondre

    Bonjour Garance,
    Je suis rassurée de constater que nous sommes toute en recherche de l’équilibre idéal. Malheureusement, je ne bénéficie pas d’une nature très indulgente envers le moindre excès alimentaire.
    J’ai arrêté de fumer il y a un an, j’ai pris donc dix kilos sans trop me forcer.
    Je m’oblige à réduire toute forme de sucre, de féculents, de céréales et privilégier les fruits, légumes et protéines, faire du sport aussi. Je travaille dans un bureau où il y a tous les jours des tentations en tout genre.
    C’est une cruelle gymnastique quotidienne, la porte ouverte à la frustration donc à l’obsession!
    Mes copines et moi travaillons dans la mode, donc tous les jours confrontées à des modèles de minceur et de perfection.
    Je me compare sans arrêt à n’importe quelle fille plus mince, qui a donc l’air parfaitement bien dans ses baskets, toujours plus lookée, et toujours plus libre que moi. Qui mange ce qu’elle veut en plus..
    Je commence seulement à me dire que le reste du monde aussi se prend la tête, et consacre beaucoup d’énergie a trouver la bonne formule : nombre de calories/plaisir/minceur.
    Perso, je sauve les apparences et je sais m’habiller, mais c’est vraiment difficile pour moi de me débarrasser du cercle vicieux de l’attirance/culpabilité alimentaire, ça peut me pourrir la vie. J’essaie des milliards de techniques, puis me décourage, me crée des complexes. J’aimerais sincèrement ne plus y penser, et libérer mon esprit qui ne demande que ça!
    C’est un peu plus pessimiste comme vision, mais après un sondage et un bilan du quotidien des mes amies je crois que la synthèse est juste!
    Merci en tout cas, c’est un sacré sujet!

  • Jane B. Root 12 mai 2015, 8:08 / Répondre

    Et le régime cro-magnon ? On en a plus jamais entendu parler :(

    Disparu avec les mammouths, les bottes fourrées et les drontes de Maurice ?

    Amazing !

  • Appreciation to my father who shared with me about this
    web site, this website is in fact amazing.

  • restaurant koksijde – Commander un repas a domicile a Oostdunkerke
    Cuistopresto est un site de livraison de plats chauds faits maison à domicile a
    Nieuwpoort

  • Je rejoins pas mal de lectrices : ces regimes alimentaires sont tres « new yorkais » (et refletent parfaitement l’orthorexie et l’obsession pour le mince et le « healthy » qu’ont beaucoup d’Americaines) et pas vraiment representatifs d’une diversite alimentaire – ce qui, j’ai l’impression, etait le but de l’article ?
    J’aurais aime lire des temoignages de femmes aux vies plus variees et plus proches de la realite des lectrices du blog (surfeuse, creatrice, consultante mode bossant de la maison…?). Par exemple, comment trouver un bon equilibre, entre plaisir de manger (si important pour nous Francaises !) et un regime sain qui nous correspond ? Est-il vraiment possible de manger sain, equilibre, avec des aliments super frais et bio cuisines avec amour a la maison, et concilier carrieres prenantes, vie de famille avec enfants, sorties entre amis, chaque jour de la vie ?
    Bref, j’ai hate de voir un nouvel article « alimentation », un peu plus nuance, la prochaine fois :)

  • What a fabulous post! Real women with a real, grounded and honest attitudes towards what they eat. Not fads or fashions, just good sense. Merci beacoup!

  • If all Truth or Dare videos would be organized in a sub-site from You –
    Tube for example, then there would be no problem and every one
    could play together and the videos could be easy to find.
    Comedy, perhaps, is the most popular You – Tube category.

    Graduating from the University of Louisville School of Dentistry, he is a graduate of
    the renowned Pankey Institute for Advanced Dental Education and one of the CEREC experts
    in the practice.

  • Love this! I think most girls always want to know exactly what beautiful women eat, exercise plus beauty and fashion rituals. Step by step! I always ask any girl I think is gorgeous: « what do you eat for breakfast? » I’d love to see you do these questions but with French girls and Parisians!!! I’m not too into juice/granola/NYC skinny but would love the low down on the Frenchies! Ps love your book – it’s so fabulous xx

  • specifically Jeanne Damas!!!! That would be so amazing!! Even if she says « oh I eat everthing » blah blah blah – I’m sure some secret or tip would slip through! Or any of the other gorgeous girls from your book, mais surtout les frenchies!

  • Absolutely loved this editorial, it’s so rich & insightful

    Mel x

    mediamarmalade.com

From the Archives

The Hair Diaries
  • The Hair Diaries
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
10 Years of Messy Hair

10 Years of Messy Hair

The Update #5

The Update #5

haircstasy hair ari westphal curls beauty garance dore photo

Haircstasy!

beanie or bust winter running garance dore photos

Beanie Or Bust

neada jane the chop and change bumble and bumble garance dore photos

Chop & Change

hairprint garance dore beauty hair product photo

Hairprint

Now Hair This!

Now Hair This!

red braid bumble and bumble anthony turner proeza scholar fashion week hair garance dore photos

The Braid Debate

the impossible hair cut isabella emmack opening ceremony

The Impossible