DORE_LIFESTYLE_FEMALE_FRIENDSHIP

How to Make Grown Woman Friendships—A Conversation with Wayétu Moore

1 month ago by

Pourquoi suppose-t-on qu’une “femme amoureuse” ne peut l’être que de la personne avec laquelle elle partage son lit ? Alors que l’amour est une chose tellement puissante et formidable ? Alors que le plus grand amour de notre vie n’a peut-être rien à voir avec des draps moites et de la peau collante, mais plutôt avec nos amitiés féminines, celles qui sont nos vraies compagnes pour la vie ? Le genre de relation à la vie à la mort qui affronte parfois des moments difficiles qu’on ne saurait même pas expliquer. Le genre de confidente qui choquerait nos psys, nos époux et même le fisc si ladite amie révélait tous les secrets qu’elle sait sur nous. Pourquoi possède-t-on tant de mots pour titiller, attirer, flirter, larguer, demander en mariage, se maquer, se lancer, divorcer, se séparer et survivre à un amour en mal de sexe, et si peu de mots adaptés pour décrire ce que deux femmes ressentent quand elles sont amies et qu’elles s’aiment pour la vie ?

J’ai contacté la méga-babe, supra-intelligente au grand coeur, Wayétu Moore, écrivaine née au Libéria et élevée au Texas, professeure et entrepreneure sociale, pour lui demander ceci : Comment les femmes adultes s’y prennent pour que ça marche, l’amour platonique entre femmes adultes ?

Et vous savez, cette sensation qu’on a quand on se réveille d’un rêve et qu’on réalise qu’on n’était en fait pas du tout assise dans les gradins à regarder Serena terrasser son adversaire pendant que Lupita Nyong’o nous passait des fraises et des bulles de champagne ? Vous voyez ce que je veux dire. Quand on réalise enfin qu’on n’est plus du tout en train de rêver, qu’on est de retour dans notre vie normale, que la vaisselle de la veille, sale, devrait être triée et empilée et que la poubelle devrait sûrement être sortie et qu’il faudrait faire quelque chose pour nos cheveux, sans parler de notre boîte mail pro pleine à craquer ? Bon.

C’est à peu près ce que j’ai ressenti quand je suis allée espionner Wayétu Moore sur Instagram.

Pendant des mois, dans cet univers parallèle où Lupita et moi échangions des astuces capillaires (et par échange, je veux dire qu’elle m’offrait des heures et des heures avec son divin styliste, le fantastique Vernon François, bénie soit à jamais sa crinière de petit Jésus black !), j’ai nourri un insatiable girl-crush pour Wayétu. Allez scroller dans ses médias sociaux et vous comprendrez. Cette femme est une vraie Louve. Écoutez Wayétu faire face aux puissants et vous prendrez conscience d’une vérité toute simple, cette femme possède un grand et bel esprit.

Comment pourrais-je ne pas avoir envie de devenir son amie ?

Alors, forcément, j’ai planché sur une stratégie infaillible. L’espionner sur tous ses médias sociaux ! Liker chaque photo. Laisser un commentaire sur chaque post important et, en gros, en faire le maximum. Cette stratégie ne m’a pas directement envoyée dans le royaume de mes rêves remplis de fraises, mais Wayétu m’a donné des conseils de pro sur deux sujets : comment se faire des amies (sans espionner) qui vous aideront à vous construire et, une fois que vous aurez ces amies en or, comment les garder. Voici quelques pépites extraites de notre conversation.

Sur la méthode à suivre pour trouver des amies dignes de votre compagnie

Wayétu : “Chaque début d’année, je dis une prière dans laquelle je demande des éclaircissements sur un sujet précis. L’année où j’ai demandé des éclaircissements sur l’amour, j’ai rencontré mon mari. L’année où j’ai demandé des précisions sur ma carrière, j’ai signé pour un livre. L’année dernière, j’ai demandé de l’aide pour mes amitiés – j’ai demandé : qui devrait être proche de moi ? J’étais passée de célibataire à femme mariée, d’un job en freelance à une tournée. Tant de choses avaient changé, je savais que je devais définir plus clairement ma tribu.

Les gens qui t’entourent, ils ont beaucoup de pouvoir. Si tu n’as pas les bonnes personnes dans sa vie, comment peux-tu grandir ?

[Après avoir demandé des éclaircissements sur l’amitié], certaines personnes sont sorties de ma vie. Des choses troublantes ont eu lieu, m’ont ouvert les yeux. J’étais abasourdie, mais c’était empouvoirant. J’ai recherché de façon plus active de bonnes amitiés.

Quand nous essayons de trouver un partenaire, nous avons tendance, en tant que femmes, à faire des listes. Nous ne faisons pas la même chose avec nos amies. Nous ne disons pas ce que nous attendons de quelqu’un en amitié. Et à cause de ça, nous risquons de nous retrouver dans des amitiés platoniques toxiques ou passives.”

Magogodi : J’adore cette comparaison frappante entre la façon dont nous abordons généralement les relations amoureuses vs les relations amicales. La lucidité que nous développons en faisant des checklists mentales sans fin sur comment “l’amoureux idéal” devrait être fait passer nos critères à peine conscients en matière d’amitiés féminines pour un os tout sec rongé par un bulldog.

Ce qui résonne, dans le conseil de Wayétu, c’est avant tout l’idée d’avoir des exigences en matière d’amitié. J’aime aussi la sagesse de Wayétu sur le fait de grandir en s’appuyant sur les points de souffrance du passé.

Sur la méthode à suivre pour s’en tenir à des critères de qualité et à une attitude responsable dans les vraies amitiés

“Si c’est une relation qui mérite du temps, il faut établir des limites. Les femmes sont habituées à entretenir des relations sociales de manière assez passive. C’est de là que viennent les compliments à double tranchant. On est tellement habituées à faire semblant que nous ne savons pas comment faire autrement.

Il faut être plus claire sur les limites que l’on pose. Est-ce que telle femme respecte ces limites ? Si elle les dépasse, c’est peut-être le signe qu’il faut apporter des changements à la relation. Il faut accepter les femmes telles qu’elles sont. Reconnaître leurs valeurs. Mais changer la relation.

Certaines femmes ne sont pas faites pour devenir autre chose que des copines qu’on retrouve pour le brunch.

Il ne faut pas les accueillir dans votre famille et dans votre coeur. Ce n’est pas triste. Il faut accepter le fait que cette personne n’est pas aussi prête que vous le souhaiteriez à entretenir une relation intime. Il faut l’aimer d’une manière différente.

Dans les cas de trahison, quand vous ne voulez plus rien avoir à faire avec une personne, alors c’est que cette personne n’était pas faite pour vous.”

Waouh ! Ce conseil a un retentissement très personnel pour moi. Combien de fois ai-je tenté d’approfondir une relation avec une vague amie ? Avant d’être désemparée et stupéfaite quand ça ne marchait pas ?

Je suis peut-être la seule folle à m’être ainsi perdue avec mes ruptures amicales – en commençant par la fois où ma meilleure amie m’a littéralement plaquée à 6 ans. Et laissez-moi vous dire que ça ne s’améliore pas après. C’est difficile de nouer de vraies relations amicales féminines quand on est adulte. Sans doute plus difficile qu’au CP. Peut-être tout aussi dur que d’épouser quelqu’un. Honnêtement. Est-ce qu’il y a une reconnaissance publique qui vous lie à votre meilleure amie ? Quelles sont les attentes sociales qui vous poussent à vous y consacrer, à vous immiscer dans une thérapie de couple, à choisir “lafamille l’amitié avant tout” ?

Wayétu a d’autres conseils sur le sujet. Parce que si nouer et garder de solides amitiés quand on est une femme adulte est aussi difficile que le dit The Atlantic, alors vous allez avoir besoin de compassion.

Sur la compassion

“De la compassion pour vous-même, aussi. Nous sommes conditionnées à donner, toujours plus. A faire, toujours plus. C’est vu comme une attitude féminine. Même pour ceux qui ne le méritent pas. Mais quand ça vous fait du mal, quand ça vous déprime, ça n’a plus rien de poétique. Vous avez besoin de garder en tête ce que vous pouvez attendre des autres êtres humains. Et quand vous avez de la compassion envers vous-même, vous devenez capable d’entretenir des amitiés qui vous sont bénéfiques et de laisser les autres derrière vous.”

Amen.

« Il est temps d’être honnête. Toute cette interview n’était qu’un prétexte pour rencontrer mon idole, et tenter de faire de cette reine ma nouvelle amie. Parce qu’aussi profonde qu’elle soit, cette fille aime s’amuser. Comme le montre sa réponse, la meilleure de tous les temps, quand on lui demande sa définition d’un bon rendez-vous entre amies : “Un vignoble. Pour la journée, ou pour le weekend. Un voyage entre copines. L’été dernier, je suis allée à Miami avec mes amies d’école primaire. Nous nous sommes reposées. Nous avons parlé. Loin du vrai monde.”

Énorme Amen aussi à Wayétu quand elle explique pourquoi les amitiés féminines sont si uniques et importantes. “Il n’y a pas de force plus apaisante qu’une amitié solide.” C’est vrai. Les hommes qui vivent vieux ont souvent de longs mariages. Les femmes qui vivent vieilles ont souvent des amitiés solides. Un verre de vin partagé entre amies peut être aussi important qu’une escapade avec votre partenaire. Donc soyez sympa avec vos amies. Et pensez à entretenir votre nouveau muscle de l’amitié. Je ne parle pas de stalking mais je vous recommande vivement de trouver des femmes qui vous inspirent et de chercher les bonnes vibes quand vous cherchez votre prochaine nouvelle amie.

_________

Wayétu Moore (@Wayétu) est une  » target= »_blank »>écrivaine lauréate de plusieurs prix littéraires et une entrepreneure sociale. Buzzfeed a sélectionné son premier roman, She Would Be King, comme la meilleure lecture de l’année 2018. Son organisation caritative One Moore Book publie des livres pour enfants culturellement importants, avec une librairie à Monrovia, Libéria. Ses mémoires The Dragons, The Giant, The Women seront publiés à l’été 2020.

Magogodi oaMphela Makhene (@magogodimakhene) est une écrivaine lauréate de toutes sortes de prix stylés, le plus récent étant le Rona Jaffe Writers’ Award. Et quand elle n’est pas en train de stalker Wayétu sur Instagram, elle joue à être la co-fondatrice de KYNDRED Company, une startup pour les babes, qui rend la créativité simple et accessible à toutes.

1 comment

Ajouter le votre

From the Archives

Holiday Gifting
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
Hill City

Hill City

Deb Watson’s Guide to Giving

Deb Watson’s Guide to Giving

The Gift of Giving Gifts

The Gift of Giving Gifts

lessons in gifting steven alan presents expert series garance dore photos

Lessons In… Gifting