On Creativity…

8 months ago by

De manière ironique, pour lancer le mois de la créativité, je vais faire une chose que beaucoup de gens trouveraient très peu créative, et vous faire découvrir l’anecdote d’un autre écrivain sur la créativité.

Elle vient du livre d’Elizabeth Gilbert, Comme par Magie et je la trouve envoûtante. Gilbert décrit ici une femme, Ruth Stone, une poétesse des campagnes de Virginie.

« Pendant son enfance dans la campagne de la Virginie, [Stone] était dehors, à travailler dans les champs, et elle entendait un poème venir à elle depuis les environs. C’était comme un vent tonitruant qui s’abattait sur elle depuis les environs. Et quand elle le sentait arriver… parce que la terre tremblait sous ses pieds, elle savait qu’il ne lui restait plus qu’une chose à faire. Pour reprendre ses propres mots, “courir aussi vite que possible” vers la maison car le poème la poursuivait. Tout l’enjeu était de trouver un bout de papier suffisamment vite pour qu’au moment où le poème la traverse, elle puisse l’attraper et l’inscrire sur la page. A d’autres moments, elle n’était pas assez rapide et elle courait, courait, mais elle n’arrivait pas à temps à la maison, le poème la traversait, elle le manquait et il “continuait dans la campagne vers un autre poète”.

Et il y avait d’autres moments, ces moments où elle le manquait presque. Elle court vers la maison, elle cherche un bout de papier, et le poème la traverse. Elle attrape un crayon à l’instant où il la traverse, elle tend l’autre main et elle l’attrape. Elle attrape le poème par la queue et elle le tire en arrière, dans son corps, pour le transcrire sur la page. Dans ces moments-là, le poème arrivait parfait et intact sur la page, mais à l’envers, du dernier mot jusqu’au premier.”

Est-ce que ce n’est pas une description glorieuse du moment où l’on est frappé par une idée créative ? Et alors le corps tout entier brûle de l’écrire (et y court tout entier).

Malheureusement, ces moments sublimes m’arrivent en général quand je m’endors, exactement quand je suis en train de tomber. Et tout ce que je veux, c’est atterrir sur un coussin d’inconscience et à la place, il faut que je m’arrête en chemin, en pleine chute libre et que je grimpe la montagne en m’accrochant du bout des doigts aux pierres.

Bon d’accord, j’en fais un peu trop, je me contente de rouler et de le taper sur mon téléphone mais, par pitié, dites-moi que je ne suis pas la seule dont l’esprit est au mieux de sa forme quand je suis à moitié consciente ?
Laissez-moi partager avec vous une autre anecdote, tirée des mémoires de Roald Dahl ci-dessous.

“Et quand une idée pour une histoire me vient en tête, je me précipite vers un stylo, un crayon, un rouge à lèvres, tout ce qui peut servir à écrire, et je griffonne quelques mots pour me souvenir plus tard de cette idée. Souvent un simple mot suffit. Une fois, je conduisais seul sur une route de campagne et l’idée d’une histoire sur quelqu’un coincé dans un ascenseur entre plusieurs étages dans une maison vide m’est venue. Je n’avais rien pour écrire dans la voiture. Je me suis donc arrêté et je suis sorti. L’arrière de la voiture était couvert de poussière. D’un doigt, j’ai écrit le mot ASCENSEUR dans la poussière. C’était suffisant. »

Les deux anecdotes commencent avec le moment de l’inspiration, mais ce sur quoi j’aimerais insister, c’est sur le travail qui vient après, le fait de ne rien laisser vous empêcher de l’écrire.

Je crois que le travail de la créativité est souvent négligé car nous nous laissons berner par ce romantisme. Certes, quelqu’un peut être frappé et inspiré pour écrire un poème entier en marchant dans les bois, mais je vous garantis que Stone accomplissait le travail conduisant à ce moment sublime parce qu’elle était prête à courir jusqu’à sa maison et à extirper les mots avant qu’ils ne disparaissent. C’était une battante.

Le travail en question diffère pour tout le monde – depuis la tenue d’un journal intime jusqu’au coloriage, ou en faisant une petite balade pour réfléchir à des idées.

Mais je crois que le secret le mieux gardé du travail créatif, c’est que, si vous en faites assez, votre cerveau va commencer à le désirer donc cela ne donne même plus l’impression d’être du travail. Et en plus, une journée créative me procure le plus profond des sommeils. Je crois que c’est parce que j’ai suffisamment fatigué mon cerveau pour qu’il soit satisfait de s’éteindre.

Personnellement, je le désire tellement que quand je ne trouve pas le temps de travailler, je deviens la pire version de moi-même – une menteuse. Si je ne trouve pas le temps d’imaginer des histoires, des dialogues pour des personnages ou écrire une histoire, je me retrouve assise à un bar à raconter à un étranger un mensonge sophistiqué à mon sujet. Pourquoi ? Parce que j’ai tellement besoin de raconter une histoire à quelqu’un que je peux raconter un mensonge si besoin.

Bon, assez parlé de mes tics créatifs bizarres. Allez créer quelque chose vous-même, même si c’est juste un gribouillis. Votre cerveau vous remerciera.

10 comments

Ajouter le votre
  • muswellmummy 1 avril 2019, 10:31 / Répondre

    So true – having a creative flow means putting in the work every day, if possible. You get rusty otherwise, and the creative juices get dried up. They’re easy to unblock though, just start doing your creative thing again, treat it like work, and it will come. Oh, and the moment you’re falling asleep and the moments before you wake up is known as ‘the hour between dog and wolf’. It is our brain’s most creative moment.

  • Veronica McCarthy 2 avril 2019, 12:28

    WOW — love the description « the hour between dog and wolf. » tucking that one away for future use! x Veronica

  • I love this excerpt from Steve Pressfield book « The war of art » : ‘Someone once asked Somerset Maugham if he wrote on a schedule or only when struck by Inspiration. « I write only when inspiration strikes, » he replied. « Fortunately it strikes every morning at nice o’clock sharp. » I always think about it when my mind finds thousand and one tasks for me to do instead of sitting down to create.
    Ana
    http://www.saschaandtheboys.com

  • Les livres de Julia Cameron (avec des exercices a faire au quotidien) sont une belle source d’inspiration et de decouverte de l’artiste qui sommeille en soi.

  • Ha ha ha love this post. Since I started my business my brain flows like a « manantial ». For me could happen anywhere but ideas mostly burst when I am waking up, driving and in the shower!!! so that means paper and pencils in every room even the bathroom!

    Mercedes
    http://www.maisoncorazon.com

  • Oh boy.. I am creative to the core, but I always get stuck on ‘what if I start and I mess it up?’ or ‘what if I can’t design that thing the way I see it in my head?’, so I end up starting at a blank page (plus insta, twitter, etc) for hours or sometimes DAYS before I actually do anything. And at that point it’s just because I’m so sick of my procrastinating that I force myself to just put pen to paper. I’m always better under pressure, despite dreaming of having all the time to really develop ideas.. I never use that time when I have it. Go figure!

  • Oral Steroids For Knee Injury
    A Frisbee is a good plaything to consider for leisure when camping out. It is possible to load and enjoyable. But in addition to its use as a video game, additionally it is a great way to strengthen a papers dish. Just put the platter into the midst of the Frisbee at food periods and the platter will never fall regardless of how big your hamburger.
    Sustanon A Dianabol
    If you locate yourself free from dandruff right after by using a shampoo for your function, carry on making use of it. When you end employing that shampoo, it is likely that dandruff could reoccur due to the fact that there is not any remedy for dandruff. The shampoo you happen to be using is maintaining it aside, which means you should keep working with it.
    Anadrol R.O.H.M
    As you can tell, credit fix can be done and you also are ready to take your first steps in getting the credit score which you deserve. When you total your credit maintenance experience, it will be possible to acquire the amount of money you should get credit cards as well as, invest in a new car.We Have Now The Instruments To Mend Your Damaged Credit!
    Dianabol Half Life

  • Acheter De L’Anadrol
    Continue to keep all of your current family notes in a notebook computer. Prepare them chronologically. Jot down your buying databases correct below your chat together with the power business. Date every thing and therefore way it will be possible to simply find your information simply by considering the estimated time you made them.
    Anavar Meditech
    Include an simple to follow directory on the blog site page. Unless you provide an index, the people who view your site could have a hard time looking to get around throughout your site. An crawl can make your site much more user-warm and friendly, which will provide your potential customers back for further.
    Turinabol Sis Labs
    Our residence is our castle, but that doesn’t suggest that we must be selfish concerning the world outdoors our door. It is perfectly up to us to care for our surroundings, and that will start in your residence. Please read on to locate ideas which will help you implement eco-friendly power remedies inside your residence.
    Sustanon 250 Yan Etkileri

  • Hast du Angst, dass deine Katze verschwindet? Mit GPS für Katzen oder einem Peilsender kannst Du immer herausfinden, wo deine Katze https://altes-gasthaus-hempelmann.de/

  • As for me, it is very good to play sports, the girl clearly makes it clear to her beautiful and fit body.

From the Archives

DORÉ x THE OUTNET
  • DORÉ x THE OUTNET
  • Holiday Gifting
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
dore the outnet sophie auster

A Creative Life: Sophie & Spencer

Julie Houts Atelier Dore

The Crown Julie

Sag Harbor Summer

Sag Harbor Summer

A Brand and a Soul: Phillip Lim

A Brand and a Soul: Phillip Lim

Pardon my french pat cleveland garance dore photo

Embracing Your Freedom: Pat Cleveland

Mating in Captivity: Esther Perel

Mating in Captivity: Esther Perel

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Pardon My French Garance Dore Isabel Marant Caroline de Maigret photo

Episode 4: La Parisienne with Isabel Marant & Caroline de Maigret