DORE_FASHION_STYLE_STORY_TIBI_AMY_SMILOVIC_13

Studio Visit / Tibi

6 months ago by

Tibi est une marque qui marie avec succès le côté pratique et le côté créatif. Leurs vêtements sont plutôt simples et épurés mais ils ont ce quelque chose en plus, le détail ou la couleur, qui vous donne l’impression de porter quelque chose d’unique. Tibi fait des vêtements basiques qui ne sont en réalité pas basiques du tout. C’est peut-être pour ça qu’ils sont si populaires.

Amy Smilovic, qui a créé Tibi il y a 22 ans, est dynamique et subtile, un peu comme sa marque. Elle est sérieuse mais drôle et très chaleureuse en même temps. Elle est légèrement timide tout en étant charmeuse. Elle est aussi, sans surprise, très chic. Bogdana et moi avons rencontré Amy et sa charmante équipe il y a deux semaines au studio Tibi dans le bas de Manhattan.

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

Christina : Ton style en trois mots.
Amy : Epuré, facile et intelligent.

Tu es tellement rapide ! Il y a des gens qui ont vraiment du mal à répondre à cette question..
Oui, mais au bout de 21 ans, j’espère que quand même…

Tenue ou uniforme idéal ?
Le t-shirt parfait et un costume masculin.

Penses-tu que ton style personnel influence Tibi, ou est-ce Tibi qui influence ton style personnel ?
Dans la mesure où je suis Tibi, et où c’est une entreprise qui n’est pas publique, je crois que c’est tellement lié que l’un ne va pas sans l’autre. Mon mode de vie influence bien sûr la marque. Quand je voyage à Paris ou en Asie – je découvre des endroits tellement intéressants. Particulièrement en allant à Chengdu, en Chine, on est tellement enthousiaste devant ces gens qui sont tous réellement passionnés par les vêtements et ce qu’ils ressentent grâce aux vêtements – ils sont tellement stylés et chics. Après, on rentre à New York vraiment enthousiaste à l’idée de créer pour des gens pour qui le fait de s’habiller de manière unique est équivalent au fait de se sentir bien.

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi
we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

Je crois que ta marque est vraiment très forte pour habiller les femmes modernes. S’il fallait le mettre en mots, d’après toi, à quoi s’intéressent les femmes modernes aujourd’hui et comment veulent-elles s’habiller ?
Je ne peux vraiment parler que pour Tibi, ce que je ressens, ce que ressentent les femmes à qui je parle, mais je crois qu’elles sont à la recherche de quelque chose. On trouve tellement de données, il y en a tant partout et je crois que nous travaillons toutes vingt fois plus que jamais avant. Je crois que les femmes sont à la recherche de quelque chose qui leur donnera l’impression de faire partie de quelque chose, mais qui ne leur donne pas l’impression de perdre leur identité. Je crois que quand on cherche à exprimer son identité, beaucoup de gens sont perdus et s’éloignent de ce qu’ils sont vraiment. Avec Tibi, je crois que les femmes sont soulagées d’avoir un moyen de s’exprimer, sans donner l’impression qu’elles ont littéralement pété les plombs.

Tout à fait. C’est vrai que parfois, c’est un peu original, mais ça ne semble pas fou.
Ce quelque chose en plus d’intelligent est très important pour moi. Je crois que c’est pour ça que j’aime vraiment le design japonais. J’aime les vêtements de chantier parce qu’ils sont faits pour être portés, et il y a tellement d’éléments pratiques… quand on les ajoute, ils deviennent eux-mêmes le détail intéressant. La manière dont une poche est inclinée, elle n’est pas inclinée de cette façon pour choquer. Elle est inclinée de cette façon parce que, quand on est debout, on peut mettre très facilement sa main dans sa poche et cela permet de se tenir de manière confortable, c’est très réfléchi. Nous passons beaucoup de temps à réfléchir à ces choses.

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

As-tu des figures de référence en matière de style ?
Steve McQueen dans les années 60, Katharine Hepburn pour un siècle entier de vêtements incroyables, Julia Roberts dans les années 90.

La pièce la plus précieuse de ton placard ?
Si vous fouillez dans mon placard, vous trouverez sans doute 16 vestes d’une gamme de couleur qui va du bleu marine à bleu sombre en passant par bleu-noir. Elles sont de toutes les longueurs, du cuir vernis à la laine tropicale. Et qu’importe ce que je ressens, je ne touche jamais cette partie de mon placard. Elles seront toujours là – j’ajoute mais je ne jette jamais rien.

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

D’après toi, quelle est la différence entre le style et la mode ?
Si je regarde ton Instagram et que je trace une ligne rouge à travers tout pour relier toutes les photos qui ont des points communs, alors on aura un style. Vous avez un point de vue qui vous appartient tellement que, qu’importent vos vêtements, il y a toujours une pièce qui permet de vous identifier comme vous-même. Et ce n’est pas seulement une pièce avec laquelle je peux vous identifier, c’est une manière de se tenir dans une visite, des lignes pures, le fait de porter du rose ou du noir.

Les gens disent qu’ils sont nés avec quelque chose, ou sans, je ne suis vraiment pas d’accord. Je crois que ce qu’il y a, c’est qu’on peut être né avec une passion pour avoir un style, ou non. Et c’est vrai.

Et si vous êtes né avec le désir d’avoir du style dans votre vie, je ne crois pas que vous êtes nécessairement né en sachant comment faire pour y arriver, et comment l’interpréter pour vous-même. Je crois que c’est là qu’on parle avec un styliste, qu’on va dans une boutique dont on aime vraiment la responsable des achats, la manière dont elle se regarde. Trouvez quelqu’un que vous admirez, commencez à regarder son style, et demandez-vous ce que vous aimez dedans. Et commencez à vous demander les choses avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise, à quel moment vous vous sentez le mieux – quelqu’un peut vous aider à découvrir ces choses pour vous aider à créer votre propre style. De ce point de vue, je crois que ça peut être appris.

Et pour moi, la mode est constituée de pièces – ces pièces peuvent vous aider à exprimer votre style mais la mode, ce n’est que ça.

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi
we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

we are dore style story amy smilovic studio visit tibi
we are dore style story amy smilovic studio visit tibi

Look 1:
Blazer, Tibi; Pants, Tibi; Sandals, Tibi

Look 2:
Blouse, Tibi; Jeans, Tibi

Look 3:
Blouse, Tibi; Jeans, Tibi

2 comments

Ajouter le votre
  • I loved this article and particularly her view on style. I agree you are born with a love for it, and as you grow and get more attuned to listening to yourself and your tastes it becomes second nature. Second nature to choose just the right piece for you, and in turn make it seem easy for others to hone in on that for themselves. Great choice in interview subject, looking forward to more and more relatable content from #wearedore

  • Loved the article! such a great sense of dresses and accessories in fashion field.

From the Archives

DORÉ x THE OUTNET
  • DORÉ x THE OUTNET
  • Holiday Gifting
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
dore the outnet sophie auster

A Creative Life: Sophie & Spencer

Julie Houts Atelier Dore

The Crown Julie

Sag Harbor Summer

Sag Harbor Summer

A Brand and a Soul: Phillip Lim

A Brand and a Soul: Phillip Lim

Pardon my french pat cleveland garance dore photo

Embracing Your Freedom: Pat Cleveland

Mating in Captivity: Esther Perel

Mating in Captivity: Esther Perel

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Pardon My French Garance Dore Isabel Marant Caroline de Maigret photo

Episode 4: La Parisienne with Isabel Marant & Caroline de Maigret