loulou-robert

5 years ago by

Photos

Erik Melvin

J’ai voulu demander à l’écrivaine Loulou Robert de nous parler de son livre, Bianca, de pourquoi et de comment elle en est venue à l’écrire…

Loulou Robert | Writer & Model

Je n’ai jamais cherché à écrire. C¹est arrivé comme ça. Naturellement. Au bout de deux ans passés à New York, je ressentais le besoin de rentrer en France. Je sentais que quelque chose allait arriver. J’ai commencé dans l’avion du retour à écrire, des petits textes, une sorte de journal de bord d¹une jeune fille de 20 ans entre Paris et New York. Mes textes ont été publiés dans le Elle France. Puis, un matin de mai, à 9h, dans un café rue du Temple appelé café Strada, j’ai eu l’envie d’écrire cette histoire. Celle de Bianca. Une jeune fille de 16 ans internée dans une unité psychiatrique pour adolescent. C’est l’histoire de sa traversée, de ses rencontres. Une histoire de vie.

À travers mes personnages, je parle de cette souffrance ressentie par les adolescents, incomprise par les parent et les médecins. Bianca va mal mais elle ne sait pas pourquoi, comme tellement de jeunes aujourd’hui. Au début du roman, Bianca est comme derrière une vitre. Elle ne ressent pas. Elle est anesthésiée. Elle veut tout arrêter. Elle refuse de parler, de manger, de vivre. Après une tentative de suicide, elle est internée.

Peu à peu, grâce à l’amour et à l’amitié, grâce aux personnages de Jeff et Simon. La vitre se fissure. Bianca ressent à nouveau. La vie reprend le dessus. Elle gagne.

J’ai écrit Bianca en deux mois, toujours dans le même café (je n’écris jamais chez moi, j’aime l’ambiance des cafés, les bruits, les histoires tout autour de moi). Les mots sortaient tout seuls. C’était merveilleux. Suivant les chapitres, je riais et je pleurais. Je ressentais mes personnages. Grâce à Bianca, je me suis trouvée. J’ai comblé le vide. Et depuis, je ne peux pas m’arrêter d’écrire. Mes personnages vivent avec moi, dans une partie de ma tête. Ils ne me quittent pas.

Mes rêves ? Je me suis remise à écrire après la sortie de Bianca. C’est dur avec la promo de trouver le temps. Je prends également des cours d’acting tous les soirs. Jouer est une façon de m’exprimer.

J’aimerais écrire un deuxième roman, un rôle dans un film et adapter Bianca au cinéma. Je veux la voir à l’écran. J’ai également envie de co-écrire le scénario, afin de continuer l’aventure avec elle et mes personnages.

Avec Bianca, je m’adresse à toute cette génération d’adolescents. Je sors tout juste de l’adolescence. Je pense donc être comprise par un grand nombre de jeunes qui s’identifient à elle ainsi qu’aux autrespersonnages. Les jeunes aujourd’hui dont je fais partie sont soumis à trop de pression. On nous demande à dix huit ans de nous connaître. De faire des choix. De savoir ce que l’on veut. De nous lancer dans telles ou telles filières pour faire tels ou tels métiers. À 18 ans, on ne se connaît pas. Ça demande du temps. Parfois des années. Bianca met également en lumière la violence de l’adolescence. Cette période où le corps change, où les parents saoulent, où l’école stresse, où le sommeil se fait léger et où la conscience se réveille. Ado on ne va pas bien. C’est parfois insoutenable, extrêmement douloureux. Et bien trop souvent minimisé.

À 16 ans, je ressentais le monde et ses maux. Je n’y arrivais pas. Il m’a fallu du temps, des années et aujourd’hui Bianca est là. Avec moi, tous les jours.

Il y a un an en rentrant de New York, j’ai rompu avec le mannequinat. Il prenait trop de place. Je n’étais pas épanouie. J’ai mis cette vie de côté. Et c’est à ce moment-là que je me suis mise à écrire et je me rappelle m’être dit « ah mais oui, c’est ça en fait », la chose qui me manquait. Celle qui a comblait le vide.

Aujourd’hui je continue le mannequinat mais plus de la même manière.J’aime faire des photos. J’aime rencontrer des gens. Et puis pour écrire, il faut se nourrir d’expériences. Mais l’écriture est à part. C’est à elle que je pense tous les jours. À mes personnages, à mes mots. Et puis il y a aussi la comédie à présent… En un an, ma vie a changé.

Aujourd’hui, j’ai l’impression de m’être trouvée même si dans le fond, je pense que l’on ne se trouve jamais réellement. On change, on grandit, on évolue. Pour le moment, j’en suis là.

Shooté sur place à Hotel Grand Amour

28 comments

Ajouter le votre
  • So much more interesting to create something to put energy in things you believe in..when you create a book a story music images..part of you is flying…when people take pictures of you ,you are a part in their story..you help them tell their story..but in order to exist you need to do somethings with your feelings…you create stories you create life…
    From The World With Love
    Yael Guetta

    http://www.ftwwl.com

  • Bianca’s story sounds interesting. Will the book be published in English one day?

  • Ça me donne bien envie de lire ce livre ! Pour l’écriture je comprends tout à fait. J’adore écrire dehors, parfois même en marchant sur mon téléphone. Et quand je suis chez moi je mets systématiquement la radio, en général France culture pour être sûre de n’avoir que de la parole. C’est un bruit de fond qui m’inspire vraiment.

  • Very interesting and inspiring. And she looks beautiful!
    I want to read that book now!

    https://sofaundermapletree.wordpress.com

  • Maria Rosa 27 avril 2016, 11:46 / Répondre

    Cela me fait penser à Valérie Valère, écrivain au talent reconnu, qui a écrit le Pavillon des enfants fous, magnifique livre où elle raconte son séjour en hôpital psychiatrique. Autre temps…
    Merci Garance pour ton très beau blog. Je suis bien plus âgée que toi mais j’apprécie…

  • Fascinating interview. Makes me think of Françoise Sagan.

  • Definitely intrigued by her work now! Her writing style seems very poetic and moving because of its thoughtfulness. It’s great to see so much introspection in one so young; I think we should all aspire to have more of this quality.

  • Je connais bien la Strada, j’y traine souvent avec les copain, c’est drôle d’imagine qu’elle était peut-être dérrière moi entrain d’écrire ou de chercher l’inspiration…

    xxx

    Irène

    http://www.cookinginjune.com/

  • What an interesting story. I believe it is true what Loulou says about the pressure but I also think that is has been that way not only for her generation but several generations before. I believe young people in the past and today we and are put under way too much pressure with regards to career choices at 18. That is so young and so early to know what you want. Of course, some people find their path early but others don’t, and what is a path anyway?… Well, don’t get me started with ah philosophical discussion :)

  • Passionnant !
    Beaucoup de maturité chez cette jeune femme.

    Christine

  • wow she’s an amazing girl

    http://hashtagliz.com

  • You have a beautiful writing style :)

    BeautyMarkLady

  • Ah mais oui, je me rappelle de Loulou et de son article dans Elle !
    Et en plus elle vient du même coin perdu de France que moi !
    Je vais regarder ce livre . J aime bien cette fille qui reste elle même et qui a fait un bon bout de chemin déjà pour son âge .

  • Clotilde 28 avril 2016, 1:59

    Elle vient d’un coin perdu ? En tout cas pas d’une famille perdue, son père est un héros français, un des premiers « lanceurs d’alerte ».
    Très bonne idée de laisser tomber le mannequinat pour écrire des livres.

  • tchewan 29 avril 2016, 4:27

    Elle vient de Metz, en Lorraine. Elle habitait la même rue que moi. Je l’ai vue passer tous les jours sur le chemin de l’école, accompagnée de sa mère ou de son père (Denis Robert, ce n’est pas un secret, je crois…).
    Ça m’a fait tout drôle de découvrir son portrait ici.
    J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour elle.

  • Clotilde 30 avril 2016, 1:50

    Hé, Metz c’est pas un coin perdu, vous avez un musée Centre Pompidou quand même !
    Et puis un autre de mes héros, Bernard-Marie Koltès, vient de Metz, alors bon. ;)

  • Nice post dear ;)

    ______________________
    PERSONAL STYLE BLOG
    http://evdaily.blogspot.com

  • such a great story ? love these thoughts and how Loulou presents them. I’m always so happy for people who find yourself and live in harmony with yourself

  • Wow ce livre a l’air super! Et la photo est suuuuubliiiiiime!!!

  • Interesting history, the young people in this times have a lot of pressure for what they can achieve and what the people like friends, parners, parents and more hope they achieve, but whatever you do make it with passion and determination then you have a path in this life. We need dreams and goals to work hard and be best every day.

    I want share my personal site, I hope you like it.
    http://www.mispeinados.com/

  • Amazing words my sister good work brother thanks for your sharing.

  • I have read through some similar topics! However, your post has given me a very special impression, unlike other posts. I hope you continue to have valuable articles like this or more to share with everyone!

  • I have been absent for a while, but now I remember why I used to love this web site. Thanks , I will try and check back more frequently. How frequently you update your web site?

  • Linne Halpern 2 novembre 2018, 3:41

    Hello! Thank you so much, so glad you enjoy! We post three times a day – one main, feature post and two mini posts! xx

  • Your article is very good, I have read many articles but I am really impressed with your posts. Thank you, I will review this article. To know about me, try talking to me

From the Archives

French Gurus
  • French Gurus
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
French Guru / Christophe Robin

French Guru / Christophe Robin

French Guru / Martine De Richville

French Guru / Martine De Richville

french guru valerie espinasse garance dore photo

French Guru / Valerie Espinasse

laura nolte in her words garance dore photo

In Her Words: Laura Nolte

In Her Words georgia graham grarance dore photo

In Her Words: Georgia Graham

joelle ciocco garance dore photo

French Guru / Joelle Ciocco

In Her Words: Lauren Bastide

In Her Words: Lauren Bastide

French Guru / Laura Mercier

French Guru / Laura Mercier

marina khorosh dbag dating in her words

In Her Words: Marina Khorosh