G advice column horizontal-2

On Finding Yourself…

1 year ago by

…Je ne suis pas du genre à m’appesantir sur mes faiblesses (beurk !) mais j’ai récemment vécu une rupture dévastatrice. On était meilleurs amis depuis 8 ans, dont 3 années à sortir ensemble. On s’est soutenus au gré des importantes périodes de transition de nos vies. On a pris cette décision de manière apaisée, je sais que c’est mieux pour nous deux, mais maintenant qu’on est séparés, je me rends compte que mon identité entière se définissait par notre relation. Je suis curieuse de savoir quels conseils tu donnerais à une amie dans ce cas, pour apprendre à se retrouver.
-Ce

___________________

Ma chère Ce,

Il n’y a rien de pire qu’une rupture. C’est comme un cauchemar qui n’aurait pas de fin. Comme si le monde s’était arrêté. Ça peut être tellement dark.

Et pourtant, c’est la meilleure façon de découvrir que rien ne se produit de manière définitive, pas même quand c’est un cœur qui se brise. Ceux qui ont déjà vécu une rupture savent qu’on finit par se réveiller, un matin, capables de vivre à nouveau. Le premier jour, ce ne sera peut-être que pendant quelques secondes. Un petit aperçu que peut-être, c’est envisageable. La vie reprend peu à peu ses droits sur nous. Et puis un jour, ça y est, on est prêt, et on est libre.
C’est très important de prendre le temps de pleurer, de faire son deuil. De ressentir la douleur. Pour pouvoir lâcher prise le moment venu.

Dans ta lettre, tu dis t’être rendu compte que toute ton identité était définie par cette relation et j’ai envie de te dire : tu as fait la plus grosse partie du travail.

Prendre conscience de cet état de fait, c’est la première étape vers le véritable travail : apprendre à se connaître.

Et tu vas donc devenir une chercheuse.

La seule chose que je puisse faire pour t’aider, c’est te raconter comment ça se passe pour moi, parce que je pense que c’est hyper différent d’une personne à l’autre. C’est pour ça que j’appelle cette phase la recherche. Parce que ce processus fait partie du travail. On essaie, on fait des erreurs. Il faut essayer de rester indulgent envers soi-même, pour que le cheminement soit aussi agréable que possible.

Voici quelques méthodes qui m’ont permis, je crois, de mieux apprendre à me connaître :

Choisir mon type de thérapie

Pendant des années, j’ai vu des thérapeutes, le genre à qui on parle de sa mère assise sur un fauteuil. Ça m’a aidée, mais ça coûtait beaucoup d’argent et je ne me sentais jamais vraiment libre, toujours obligée d’y retourner. Il m’a fallu longtemps pour réaliser que j’avais envie et besoin de thérapies alternatives. Pendant longtemps, et sans doute à cause de mon éducation, seules les thérapies dites classiques me semblaient valables et sérieuses. Tout le reste ? Du pipeau.

Tu vois un peu comme le chemin devient en fait le cœur du travail ?

J’ai dû me défaire de ma culture familiale et des préjugés que j’avais. En prenant garde de ne pas tomber sur des charlatans, j’ai consulté hypnothérapeutes, chamans, thérapeutes du corps et même médiums. Et je continue à le faire ! Parfois, ça m’aide vraiment, parfois, ça ne fait pas grand-chose. Mais en chemin, je vis des moments d’exception… des pépites qui m’aident à me rapprocher de ce que je suis vraiment.

Ecouter mon corps

C’est l’une des manières les plus faciles, simples et merveilleuses d’apprendre à se connaître. Renouer avec son corps. La sagesse de notre corps est sans fin, et je trouve souvent que mon corps est plus intelligent que moi… J’ai tendance à trop me prendre la tête. Mais mon corps, lui, il sait.

Et que ressent mon corps dans cette situation ? Est-ce que je me lève de bonne humeur ? Comment mon corps se sent-il après ce repas ? J’explore, j’apprends à connaître ma façon de réagir aux choses, pour pouvoir nouer un dialogue régulier, authentique et paisible avec mon corps. Ça change la vie.

Lire tous les livres de développement personnel qui me tombent sous la main

Mon iPad m’a sauvé la vie, hahaha. J’ai acheté tellement de livres de développement personnel dans ma vie, des livres que je n’aurais pas osé mettre sur mes étagères. Alors que sur mon Ipad, mes livres sont à l’abri. Je peux donner l’impression que je lis du Nietzsche. Les livres de développement personnel sont étranges. Quand on en lit suffisamment, on se rend compte qu’on avait toutes les réponses… parce que la plupart des choses que l’on a à apprendre, on les trouve en soi.

Mais parfois, il faut beaucoup de profs et de livres moyens (mais aussi brillants pour certains !) pour accéder à cette confiance en soi. Je sais que j’en avais besoin. Certaines personnes n’arrivent pas à lire ce genre de bouquin sans éclater de rire, et je les comprends, mais moi, ça m’a vraiment aidée (et ça m’aide encore).

Lâcher prise

Tout ce qui peut m’aider à éviter de gamberger fait des merveilles quand il s’agit de savoir ce qui me correspond vraiment. Une balade à vélo quand j’ai besoin de prendre une décision importante. Ou un cours de yoga bien difficile. Pour Chris, c’est le surf. Pour d’autres, c’est le tricot. J’aime aussi les jeux de patience un peu bizarres comme les puzzles super complexes. C’est aussi pour ça que je suis illustratrice.

Me concentrer sur quelque chose de très précis occupe mon esprit et m’aide à être plus en phase avec moi-même.

Etre en pleine nature, ça remet aussi tout en place… si on arrive à rester suffisamment ouvert pour recevoir sa sagesse.

Ecrire

Ecrire, c’est vraiment mon truc. C’est ma façon de faire. Il y a les choses qui sont destinées à être lues et puis ce que j’écris juste pour moi, pour parler à l’univers entier. C’est mon seul rituel vraiment sacré. J’écris le matin, quand je suis encore à moitié endormie, ma chienne sur les genoux, une tasse de café à la main. Je le fais vraiment librement, j’écris mes histoires, je pose des questions, j’écris des poèmes … J’écris tout ce qui me passe par la tête, sans filtre. Tous les jours, sans faute.

Si je ne le fais pas, je ne me sens pas en phase avec moi-même. Et dans ce cas, je me sens comme une étagère vide, sans rien à offrir et sans but.

Ce sont juste mes méthodes. Une partie de l’aventure consiste à identifier les tiennes. Mais je sais que le jour où tu auras réussi à établir ce lien, tu pourras officiellement dire « Je me suis trouvée »… sauf que ce ne sera que le début du processus.

C’est l’aventure de toute une vie. Je pourrais écrire un livre sur ses bienfaits. Mais en attendant, remets-toi, réjouis-toi, tu es sur le point de faire la rencontre la plus merveilleuse de ta vie : la rencontre avec toi-même.

Oui, je sais, ça fait super ringard dit comme ça.

Mais bon, s’il y a un truc que j’ai appris sur moi, c’est que je suis une vraie romantique ;)

xo
G

12 comments

Ajouter le votre
  • Hi G,
    Could you recommend a list of the *good* self-help books you have found? Specially for anxiety and self-love, if you happened to encounter any. I’m sick of empty words in that kind of literature…
    Thanks
    Sylvia

  • Christina 27 mars 2018, 9:35

    Spiritual Warrior was gifted to me by a friend, and it was filled with so much wisdom. Truly enlightening.

  • -try « the untethered soul ». i can only read a chapter at a time but find it immensely comforting and grounding.

  • Sunny Side 24 mars 2018, 11:27 / Répondre

    « Ce » si tu peux, pars, pars loin dans un pays si dépaysant, si différent de ta culture où tu vas découvrir en toi des énergies ressources que tu ignores. Des facettes de toi vont apparaître, qu’elles soient super ou pas, n’aie pas peur du vide, laisse ton coeur s’enthousiasmer ailleurs en mangeant autrement, ton corps aussi aura à s’adapter. Ce sera déjà une première phase de « décrassage » du passé ! Se retrouver seule et découvrir cette nouvelle amie, toi ! Tu as des talents encore inconnus, trouve les. Les ruptures sont toujours des libérations, c’est comme avancer sur une route inconnue sans carte. Trouve en priorité ce qui te centre et te donne du plaisir. Ta confiance et ton intuition te guideront.

  • Enjoyed reading this over my morning cup of coffee although I’m getting déjà vu as if you re-published a former question. Maybe I’m wrong but it read so familiar.

  • Pour mes 40 ans, j’ai fait la promesse à une amie de ne jamais cesser d’être romantique. Et ce n’est pas toujours aisé de tenir une telle promesse ;-)
    Ton identité, Ce, va se redéfinir. Tu vas retrouver doucement le goût de ce qui est toi et apprendre à trier ce qui venait de l’autre. ;-)
    Courage !

  • This is great advice! Ce, I understand your feelings and please be kind to yourself when processing this new change. I can’t stress enough how practicing gratitude can shift your entire life, not just your mood or perspective. May you find peace xo https://youtu.be/lfLJPGRAXlc

  • Katrina Kell 25 mars 2018, 4:06 / Répondre

    Hi Garance, I’ve been reading your blog for years now and first time commenting! I’ve loved reading ways which helped you come to know yourself. I so relate. I’m 41 and have only just come to a deeper acceptance of who I am and how I heal and what I’m interested in and what helps me. They are all the things which you talk about…except writing. I might just try that! I make art instead. This led me to study art therapy which has been amazing in helping me to know myself on a deeper level. Funny how it takes so long to de-program and find out what was underneath it all along. Thankyou for your blog, I’ve really loved it over the years I have been reading it. :)

  • You didn’t loose your identity, you gave yourself in to a relationship, you shifted yourself to be part of one unit. We as women are more flexible and moldable than man. Face it you like to belong in a couple. It’s only natural. I went to unexpected breakup recently and it felt so odd to be alone. It’s 4 months now I actually am becoming a new person. I was so into being a couple that I lost myself in it. I find the things I enjoy really enjoyable because there is a room for me. Think a bit how much you gave up from you to be in a unit with your best friend? Look in the mirror and see how beautiful you are and breath. If something didn’t survive time it was just part of the painting of your life. It’s was an important lesson to learn about yourself, be thankful for the love you experienced and remember- you are the master of your life, you are the heart that can love, you have the eyes to see. Just breath…and life will happen again.

  • First of all, I’m sorry for your breakup. Second (tough love warning ahead) I think you or anyone who reads your question can see— by what you wrote— that you do need to work on some areas (sorry to sound judgemental, but you posed a question for the internet to see): Come on— “world-shifting breakup”….”nearly my entire identity was defined by our relationship .” I think the universe, the god or goddess of your choice, fate, destiny, the cosmos did you a HUGE favor by setting into motion your breakup. You might not need self-help books. I recommend doing things like going out to lunch or dinner by yourself, taking a trip solo, smiling at strangers, talking to people you might not necessarily have talked to when you were with your ex, going to a museum or movie by yourself, doing something you put off because you were consumed (judgemental word, I know) by your ex, taking a city bus to see the world of people around you, walking down different streets…. basically any type of behavior that’s not associated with a maybe too-significant other. Remember, YOU are the significant one now.

  • Chère Garance,
    Est ce que tu voudrais bien partager avec nous tes meilleurs lectures? les livres qui t’ont aidé?

  • Dear Ce and Garance,

    I’ve just finishes « How to fix a broken heart » by Guy Winch, from the TED books series, and a whole chapter was about « redefining your own identity » :) (TED talk link also in this message).
    It also states the importance of being kind with ourselves, accepting the grief and not feeling silly for feeling SO bad, as heartbreak hurts in the same way at any age.

    All the bets for your recovery!
    xx
    _isa

    https://www.ted.com/talks/guy_winch_how_to_fix_a_broken_heart

From the Archives

Shoes!
  • Shoes!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
DAD SNEAKERS

DAD SNEAKERS

The Shoes Have It

The Shoes Have It

Socks Atelier Dore

Sock It!

Mules Atelier Dore

Mules Made for Walking

If the Sneaker Fits

If the Sneaker Fits

Let it Slide

Let it Slide

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

bye bye heels garance dore illustration

Bye Bye Heels

White Hot!

White Hot!