tinder swipe right garance dore illustrations

5 years ago by

Nooooon, ne me cherchez pas, je ne suis pas sur Tinder.

Mais j’ai plein de copines qui y sont, et dans la vie, il ne faut jamais dire jamais, même si ce truc me semble être L’ALPDDM (App La Plus Déprimante Du Monde) (Ok, après Impôts.gouv).
Pour ceux qui vivent sous un roc, Tinder, c’est une app de rencontres en ligne et tout le monde est dessus.

Pourquoi déprimant ? Je ne sais pas, c’est peut-être le côté super cul du truc.

Ouais, ben, apparemment, c’est pas déprimant pour tout le monde.

J’ai une amie, récemment séparée (non non, je ne vous fais pas le coup de “l’amie qui est en fait moi”) qui s’ÉCLATE (en capital ET en gras) sur Tinder. Elle rencontre plein de mecs, se fait des potes, passe des nuits torrides, et apparemment ça justifie les quelques déceptions qu’elle rencontre.

Vendredi soir, elle m’a fait swiper (En gros sur Tinder, on a accès à des photos de gens qui sont à une distance géographique raisonnable, et on dit oui on non en un swipe.)(Et si on dit oui et qu’ils disent oui, on peut chatter avec eux)(Et ça peut être top, ou donner des conversations comme ça).
Ce soir-là c’était franchement la déprime sur Tinder.

Le seul critère qu’on peut donner, c’est l’âge et la distance géographique, donc imaginez le coup de filet de la lose. On ramasse vraiment le tout venant.

Comme être dans un hall de gare à une heure de pointe.

Et qu’il n’y avait que des mecs, et qu’à chaque mec, on devait dire oui ou non.
Comme dans un hall de gare, la plupart des mecs ne ressemblent à rien, mais là, en plus, leurs photos sont juste pas possibles (les mecs, sérieux, les photos torse nu, ça craint. Les photos qu’on a manifestement recadrées pour virer la petite amie du paysage (on voit la main de la fille sur ton épaule, mec!!!), ça craint. Les photos au sauna, ça craint. Les dick pics, c’est même pas que ça craint, c’est que ça donne envie de jeter le téléphone par la fenêtre et de le passer à la machine Je pourrais continuer pendant des heures, mais en gros, le premier qui ouvre un business de photos pour Tinder va faire une fortune.)

On finit par swiper machinalement, nope, nope, nope, eeeew, nope quand soudain un mec trop canon apparaît et là on swipe NON trop vite ET C’EST LE DRAME. On a perdu le mec canon à jamais : on ne peut pas retourner en arrière.

C’est ce que j’ai fait à ma copine vendredi sans m’en rendre compte, à swiper NON sur un mec canon et acteur connu (modérément, c’est quand même pas Leonardo DiCaprio, même si apparemment, plein d’acteurs connus sont sur Tinder) comme une dératée, et j’étais en train de plonger dans un océan de culpabilité de lui avoir peut-être fait perdre l’homme de sa vie (ok de sa nuit) quand j’ai remarqué qu’elle n’en avait absolument rien à faire.

Il y a toujours un mec canon quelques (ok 987647656) swipes plus loin.
C’est le marché aux mecs, quoi.

[D’ailleurs, là, on parle de New York City un vendredi soir, mais je me demande ce que ça donne Tinder dans les petites villes, genre à Ajaccio : tu swipes et le mec, c’est l’épicier d’en bas, ton prof de gym, un ex qu’on aurait bien aimé ne jamais revoir, son propre frère!??? Je suis sûre que c’est arrivé! Eeeew!!!]

Cette plongée rapide et efficace dans Tinder a confirmé mes doutes – c’est bien l’ALPDDM, mais quelques heures plus tard, alors que j’étais tranquille dans mon lit, ma copine me texte trois photos de mecs canons, me demande lequel je préfère, ce à quoi je m’empresse de répondre, parce que Tinder par procuration, c’est quand même assez marrant.

Et me retexte le lendemain matin, me disant qu’elle a passé une nuit de folie.

#passideprimantaprestoutfinalement

D’ailleurs, il faut que je vous dise. L’une des filles du Studio va bientôt SE MARIER avec un mec qu’elle a rencontré sur Tinder !

Et un ami, qui a passé quelques mois sur Tinder me disait que, quoi que chacun en dise (“Tinder, c’est juste pour s’amuser!!!”), à chaque fois qu’on swipe, on espère qu’au swipe suivant, on va trouver l’amour de sa vie.

Alors !!! Vous voyez ? L’amour est partout.

Vous êtes sur Tinder vous ? Vous avez des histoires à me raconter ? Vous avez entendu parler de la nouvelle app qui va remplacer Tinder, Happn ? Tinder par procuration, please !!! ;)

89 comments

Ajouter le votre
  • Supertomate 20 janvier 2015, 9:12 / Répondre

    Je me sens complètement extra-terrestre mais je ne connais pas tous ces trucs, et j’ai même pas envie de les essayer. Bon, le fait d’être en couple depuis 15 ans avec 2 mômes n’aident pas, mais je sais que j’ai raté là tout un aspect de notre culture non ? Ah bah non ^^

  • I’m the kind of girl that will always prefer the love at first sight…I mean a real sight…
    Maybe the next one dating app will fit me!
    XOX, Gap.
    http://www.gaptoothedgirl.com

  • Et du coup les règles du date version US sur Tinder ca donne quoi ?!
    Happn fait un carton sur Paris depuis quelques semaines !

    bises !
    http://www.therocamadour.fr

  • Bonjour Garance, moi je ne suis pas de la génération Tinder je ne connais pas, par contre j’ai rencontré mon homme sur meetic (digne de l’antiquité je sais) et même si ça fait super cliché, on s’est rencontré, on ne s’est plus quittés, on s’est mariés (dingue) et on a fait un enfant (dingue dingue). N’empêche que sans meetic je crois que je ne l’aurais jamais rencontrer, nous étions d’univers très différents et c’était que très peu probable que l’on se rencontre. Mes copines célibataires quand elles me disent qu’elles ne veulent pas se mettre sur ce gence de site, je leur dis « Essaies car tu pourrais bien être surprise. Magie de la rencontre, histoire de hasard.

  • J’ai rencontré mon copain avant que Tinder débarque, étant toujours avec…. je ne voudrais pas le larguer pour cause de panique 2.0 : « Scuzeee mais faut vraiment que je teste Tinder ». La fin La plus déprimante du monde….

  • hi garance!
    love this entry! i was laughing hard on some points you mentioned. :D
    sharing this Tinder story in my neck of the woods!
    http://paperbacksandvinyls.com/2014/12/02/lets-talk-about-tinder/

    happy swiping! xo

  • I am on tinder since my break up and I have to say I LOVE IT….
    meeting fun People- dance – go out for dinner ….. and I love watching awfull pics ;)
    I can highly recomand for having a good time…but Iam not sure if it´s for real love … but u never know.. ;)

    but it’s worse trying ;)

  • I haven’t ever been on it, but it sounds exciting!

    http://www.FashionSnag.com

  • Shieldmaiden 20 janvier 2015, 9:40 / Répondre

    Happn j’ai testé ! Mais je n’ai pas du tout aimé, ni l’interface, ni le principe, ni rien. En comparaison, Tinder a un côté, justement, très « simpliste », et que je crois que c’est ça qui fait son succès.

    J’ai adoré Tinder. Je n’y ai fait que peu de rencontres décevantes (c’est comme partout, il faut avoir du flair), je n’y ai même rencontré que des gens très bien en fait ! Des avocats, des profs, des graphistes, des musiciens, des chefs d’entreprises, des architectes, bref.
    J’ai passé des nuits complètement dingues qui m’ont fait revoir plein de choses, et en quelques mois non seulement je me suis beaucoup amusée, mais j’ai aussi gagné en expérience. Pas seulement au lit, mais aussi sur le plan relationnel (j’ai appris à relativiser et à prendre du recul, à passer à autre chose plus facilement) et surtout sur le plan personnel (je sais mieux ce qui me convient ou non, je me connais davantage). Ca m’a vraiment aidée à m’épanouir. Et surtout, j’ai plein d’anecdotes très drôles à raconter !

    Alors oui, ça peut avoir un côté déprimant. Une règle à toujours suivre : ne jamais tinder seul(e) ! D’une part parce que discuter avec quelqu’un de ses match et chercher une validation extérieure, ça aide à garder un pied hors de l’appli. Et d’autre part, parce que c’est beaucoup trop drôle de faire ça à deux. Mes meilleures soirées Tinder sont encore celles que j’ai passées avec ma pote à mourir de rire sur nos téléphones.
    Et puis, la gestuelle de l’appli et son côté rapide en font presque un jeu. Il faut savoir décrocher et ne pas y passer des heures, éviter le côté additif à tout prix, n’en garder que le côté léger.

    Ce qui est drôle, c’est à quel point j’aime et j’assume le fait d’être sur Tinder, mais qu’en même temps je déteste les sites de rencontre par exemple. Remplir un profil hyper détaillé, avec ses goûts, ses défauts, ce que l’on recherche, discuter mille ans avec quelqu’un sans l’avoir jamais vu… Pour moi elle est là, la foire aux bestiaux !
    En comparaison, avec son interface très simple et son côté « rapide », Tinder n’est jamais qu’un déclencheur de rencontre ouvert à la surprise. La rencontre Tinder, pour moi, elle se fait dehors, comme une rencontre classique.

  • The tinder conversations on Instagram…. loooooolllllllll!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • I love your musings on life! :) I guess if I was single I would probably love Tinder. I met my gorgeous, handsome and clever husband on Match.Com (can’t resist bragging, sorry…he has a body of a dancer, cheekbones so sharp you can grate cheese on, is a pilot and has a PhD in science- at the age of 33 #sorrynotsorry :). So yes, love is everywhere, life is short and that man of you dreams is just about to get snatched by someone else. My husband and I move in different circles so I would never have met him outside of the web…
    Ana
    http://www.champagnegirlsabouttown.co.uk

  • im in love and its tinder’s fault! in my country, costa rica, tinder is awful! but when i traveled to vancouver and didnt know anyone there i opened an account. i swipped like 8 guys out of like hundreds! i chatted with like 5 and accepted a date with one. good choice! excellent choice! this was 8 months ago and still going… love him…the trouble is that we live far away from each other and it became a long distance relationship… but thats another story… go for it, but be very picky… mariana

  • J’ai un pote qui m’a obligé… c’est lui qui m’a fait mon profile, il veut absolument me casser (ouais TINDER???, je suis pas pour les site de rencontre car je suis une merde en écriture et cela rebute les filles, non?). C’est vraiment pas folichon dans une petite ville, mais ceci dit et par chance je suis jamais tombé sur quelqu’un que je connais. Je sais pas pourquoi je dis par chance… enfin tout ça pour dire que j’ai un profil et que j’y vais que quand je suis avec ce pote, donc pas assez souvent.

  • J’ai vingt ans et j’ai l’impression que tous les célibataires autour de moi utilisent Tinder. Je crois que c’est le côté hyper aléatoire qui attire (en plus de l’effet de mode), et qui pour ma part m’effraie un peu aussi.
    Bon si je l’utilise pas c’est aussi parce que j’ai déjà un mec (rencontré grâce à Twitter, on se refait pas).

    En tout cas je conseille à tout le monde de regarder cet excellent docu sur l’amour à l’ère Tinder pour enrichir son avis sur la question ou juste s’informer : http://m.france4.fr/emissions/love-me-tinder/videos/NI_28835?onglet=tous&page=1

  • ha ca me rappelle un lointoin caramail …..remember ?

  • En fait Tinder je déteste pour moi, mais j’adoore le faire pour mes amies (comme toi en fait ^^). C’est bien plus amusant comme ça, et puis je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée d’une rencontre par Internet… Je ne suis certainement pas suffisamment à la page !

    http://www.pardonmyobsession.com/

  • Caroline 2 21 janvier 2015, 5:30

    Ah ha, c’est pareil pour moi, je déteste le côté catalogue de Tinder mais j’adoooooore l’utiliser pour des copines. Surtout quand je les matche avec des mecs pas terribles…

  • Love this post haha! I also think Tinder must be a pretty depressing app. Never tried it, but heard a lot about it. It’s like a modern fairytale right, meeting the love of your live via an app on your phone… Not so much, but hey, if it works for (apparently a lot of) people, then I’m totally fine with it, plus, the stories this app ’causes’ are just great!

  • My marriage is a product of online dating. I met the love of my life on Match and we’ve been married for 7 years. Truth be told…you can meet some of the weirdest and grossest men online…and in the midst of it all…the most fantastic man in the world.

    Thanks for educating the rest of us married folks (i.e. off the market) what’s going on in the dating world. It makes it that much more of an incentive for us to work out that little spat we had with our hubby! LOL

  • who is the bride to be??? Is it Brie, or Emily? Or maybe Neada? :O

  • :) Garance, “my sentiments exactly”. A friend of mine has it. We spent about an hour in a bar on swiping – it was quite fun, especially after few drinks, but at the end, we didn’t find anyone who could “catch our eyes”(I mean – come on! It was Friday night! Big city. A friend said she’s gonna be single for the rest of her life ;)). The same friend swiped “yes” to a really good looking guy. In a few seconds he wrote to her, that he would like to meet just to have oral sex, because he admires vaginas and he loves to give pleasure… Altruist and Saint ? On the other hand, my second friend had a lot of dates with Tinder guys. Too much dates – like two a day (painful breakup). So, sometimes she didn’t remember how the current-date-guy looks like and she mistook him with someone else in a resto or bar. But she had a lot of fun and she found it as a very good after-breakup treatment after all. So – why not :)

  • jaunemoutarde 20 janvier 2015, 10:16 / Répondre

    J’ai rencontré mon conjoint sur Plenty of fish. Cela fait maintenant 3 1/2. C’est l’homme de ma vie. On s’est vraiment découvert, on ne correspondait pas du tout à ce qu’on cherchait chez un/une amoureux(euse). Mais, aujourd’hui, je peux sincèrement dire que c’est lui que j’ai cherché durant toute ma vie de célibataire, sans le savoir. Il m’a fait ouvrir les yeux sur une façon de voir la vie que je n’avais jamais considérée: je suis devenue une mordue des sports d’aventures!
    Il a organisé mon chaos psychologique, comme moi j’ai organisé son chaos physique!
    Quand j’entends les gens dirent qu’ils vont rencontrer des mecs, ou des filles dans les bars ou les soirées, ça me désole pour eux. C’est tellement limité! Ils disent en plus qu’ils croient au destin, mais ils limitent eux mêmes leurs probabilités! Aujourd’hui on est en pyjama, dans son lit et on peut draguer! C’est fantastique et économique (en temps et argent) On optimise et on s’adapte à notre époque!

  • tindernightmares just made my day! thank you for that :)

  • I agree tinder is so depressing — people don’t care about love or relationships anymore they just want sex. it’s sad

    international giveaway on my blog!

    http://hashtagliz.com

  • tu es trop marrante, Garance, et tu restes bien française (ce qui me remplit de JOIE!!!!)

  • Ouai c’est un peu le supermarché de l’amour pour la nuit ou plus! Moi je ne suis pas contre finalement il en faut pour tous et pourquoi ne pas se lâcher sur cette app qui te donne que ce que tu attends : une rencontre facile et peut être sympa – voire plus si affinité…

    http://www.blushandbeyond.com/lifestyle/macbook-vs-notebook/

    Besos
    Alix

  • It feels to me so superficial and a big waste of time….You are so wonderful just give life confidence and things will happen…
    with Love
    Yael Guetta

    http://www.ftwwl.com

  • Ergh. I detested Tinder when I tried it in NYC and LA. Too much texting with freshly separated guys « just checking it out », lotharios after an instant hook up, or ones that texted for days but never got around to asking me out. I found it beyond depressing. I also saw men on it who I know to be in committed relationships with acquaintances of mine. Gross! My bff in LA who got me to try it is moving in with the first guy she matched with on Tinder a year ago. He’s also the only one she went out with.I don’t think she had a true experience of the fatigue and ennui that all that swiping and texting produces. The people who seem happiest with Tinder are the ones who are specifically seeking to date as many people as they possibly can.

  • Ok, je comprend le principe et les gens qui utilise cette appli et les sites de rencontre, mais il n’y a que moi que ça dérange le fait de considérer une femme ou un homme comme un simple objet de consommation… ?

  • Thinks like Tinder make me want to run away to 50 years ago. Don’t get me wrong – I’m no prude – but there’s something so very very weird and uncomfortable about hooking up with a guy who doesn’t come with at least one ‘reference’ from someone you know. I don’t need a resume, I just need some small reassurance that he’s not a serial killer. I’m all for hot one-night stands, but with semi-strangers, not total strangers.

  • I agree – the thought of that scares the sh t out of me.

  • Lisa Walker 20 janvier 2015, 1:26

    Agreed!

  • Hihi so funny! I met my boyfriend on Tinder and he is amazing :)

    http://www.fashion-hooked.blogspot.com

  • J’ai testé l’appli sans grande conviction il y a quelques temps. J’y ai rencontré mon mec il y a moins d’un an et nous emménageons ensemble le mois prochain ! Comme quoi !

  • I started on Tinder looking for something casual after a breakup and ended up meeting my wonderful boyfriend on my FIRST EVER Tinder date (which gives me a 100% success rate). We are talking about getting engaged this year! Sometimes it’s just the easiest way for two lonely people to find each other, we would have never met otherwise.

  • I met my boyfriend on Tinder! We are dating for ten months, we already moved in together and I am as happy as I could be! So for me, it is THE best app ever made! ;)
    I hear more and more great stories about it from friends, so definitely worth checking it out!

  • I didn’t know what Tinder was until I read this, and I’m 32. In my defense, I have a boyfriend (who I actually met through Facebook). It’s not the same thing to me, though – we had mutual acquaintaces. Tinder looks a bit trashy, but I might be wrong.
    Garance, you’re such an inspiring person, I wish you all the best.

  • En fait c’est super pour les très grosses villes comme tu dis, car sinon tu tombes forcément sur quelqu’un que tu connais… et là c’est le drame !
    En plus si tu as un poste à responsabilités et que tu es un peu connu/e dans ton coin pour ça, ça craint de voir ta vie privée montrée sur une appli…
    Sinon j’adorerais pouvoir le faire, rien que pour choper des beaux mecs !!! (groar)

  • Ha…no, I’m not on Tinder. I’m married, so I’m guessing that would be a bit of a no-no. ;-)

    I tried an online dating site ONCE in college (this is pre-facebook, mind you), and kept getting the same creepy grad student pop up as a « perfect match. » So…wasn’t the love-finding method for me.

  • À l’époque célibataire, j’ai rencontré plusieurs mecs sympa sur Tinder, c’est vrai qu’on peut réellement s’amuser mais on se tanne vite aussi. Et combien d’histoires abracadabrantes on a à raconter à nos copines en couple!!! Bref, le fun aura duré quelques 6 mois. Ma dernière ‘session’ avant d’abandonner le truc fut la bonne: j’ai eu un ‘match’ avec un mec complètement adorable, qui bosse dans mon domaine où tout le monde se connaît mais pourtant on ne s’était jamais croisé… on s’est vu quelques jours après et c’est un coup de foudre mutuel qui nous est tombé dessus. Près d’un an plus tard, on vient d’acheter un chalet et on planifie la cohabitation à plein temps pour le printemps :)

  • Ça a l’air très marrant cette histoire!
    Mais comme Tomate, je suis posée depuis mon premier téléphone portable alors je rate tous ces trucs :) (ou pas).
    J’ai une copine fraichement divorcée à mettre sur l’appli. Par procuration, je pense que ça peut me passionner.

  • I don’t get it.

    We all know that we are so much more than our appearances. And so are our friends and sisters and every other person you happen to like. We are a combination of body, mind, soul, humor, life experience and a million other little details. So why when it comes to guys do we expect to find and create a relationship just based on looks???

    It’s ridiculous.

    Maybe if we started looking for boyfriens in the same way we make friends- we’d all be happier…

  • Hahaha this was so good! I actually met my boyfriend on Tinder (very lucky right swipe). I think Tinder needs to be approached with a sense of humour. Just swipe right on the babes and if they seem nice and normal, let them take you for coffee (no dinner or drinks for a first date, far too serious!) and then see where it goes:)

  • Shopping for love….

  • Très drôle ton article! En ce qui me concerne, j’étais sur Tinder, Enfin jusqu’à ce que je trouve une perle ! Cela fait maintenant 8 mois que Romain et moi avons matchés. Conscients que la vie réelle n’a pas d’équivalent nous nous sommes très vite rencontrés et, ça a matché IRL ! Bref Tinder est aussi une source de belles histoires :)

  • Another Reader 20 janvier 2015, 3:27 / Répondre

    Love this post!! Itis so funny but real, you’ve got good points there. Hahaha maybe I am one of those who lives under a rock, but, I’ve never heard about Tinder before (neither Happn). I am not into those kind of Apps (not even sosial media) It still surprises me (and find it weird) how people found their true love trough those apps/social media. I have never tried something like this and i am not willing to do it.

    PS: Just being curious I checked out the app trailers and Happn seems more interesting :P

  • As I parent, I find this the most depressing and scary app out there. I mean, I had my occassionally hook-up before I was married but this is just crazy.

  • Ahah, ce post sur Tinder est génial!

    Romina | http://www.blaastyle.com

  • It’s hard to explain without divulging way too much of my life story, but I have been using Tinder recently to get through a tough post-surgery time. I’ve been stuck at home in a strange city for 7 weeks now, and guess who has brought me bottles of wine, bahn mi sandwiches, milk and eggs, even weed….RANDOM HOT TINDER GUYS. And no sexual favors have been exchanged, because I actually can’t physically have sex yet. If I could tell you the whole story, you’d die. :) I love Tinder!!

  • Bonsoir Garance,

    Je garde pour ma part une excellente expérience de Tinder. J’ai 23 ans et, après une douloureuse rupture cet été (c’est moi qui suis partie)(enfin j’étais plus cocue que le Montespan), j’ai eu besoin de retrouver confiance en moi, de sentir le désir chez les autres, de tester mes limites – aaah, l’adolescence tardive… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette application a comblé mes attentes! Il y a d’abord cette formidable excitation du match, des premiers échanges: après quelques jours, voire même quelques heures d’utilisation, on repère très vite les types qui ont du potentiel et ceux avec qui la conversation va tourner court. Et puis aller boire des cafés, des verres de vin avec des inconnus, c’est l’éclate, surtout l’été, à Paris! On soigne sa présentation, on arrive la boule au ventre en fumant une cigarette, l’air de rien… La soirée peut réserver bien des surprises (« Celui qui me présentait sa soeur », « celui qui était blindé », « celui qui était surdoué », « celui qui était beauf »… une vraie saison de Friends). Bref, peu importe comment finissait la soirée ou la nuit (« Ne faut-il pas que jeunesse se passe » disait Mylène Farmer)(je dois arrêter avec ces maudites parenthèses), mes aventures tinderesques m’ont apporté un très bon ami, ainsi que le mec le plus doué au lit de l’univers (ça ne fonctionnait que sur ce plan malheureusement), quelques rencontres intéressantes à divers égards, deux ou trois déceptions (le beauf qui parlait de son ex-cocaïnomane et qui m’a ensuite harcelée de textos jusqu’à m’ajouter sur facebook la semaine dernière alors que notre rencontre remonte à août #angoisse).
    Au-delà de tout cela, j’ai surtout retrouvé confiance en moi, et pas seulement en ce qui concerne le sexe. J’ai échangé avec des hommes et des femmes (oui oui tu as bien lu, mais ce ne fut pas concluant) souvent passionnants – je devais bien les « choisir », je me suis sentie valorisée quand on soulignait ma finesse d’esprit ou ma culture. Bref, Tinder, je ne trouve rien à y redire.

    Ai-je besoin de préciser que j’y ai aussi rencontré en octobre mon nouveau mec, l’homme le plus beau / intelligent / drôle du monde, dont je suis folle amoureuse, et qui n’a rien du goujat amateur de plan cul ?

    A bon entendeur,

    (je pars chercher des cuissardes sur internet à cause de toi Garance…)
    Agathe

  • Rinke Verkerk 20 janvier 2015, 3:43 / Répondre

    Dear Garance THIS PICTURE YOU DREW IS SO AMAZING.

    I cannot stop looking at her.
    Her eyes! They are a little lazy but so awake at the same time and relaxt!

    OK. So I want to have it.
    In print.
    What to I do now?

  • Hinge is the new Tinder. It’s an app that magically links you to single friends of your friends on Facebook. At first I thought it was great, but now I’m finding that the Tinder crowd is slowly migrating to Hinge causing me to cringe on a daily basis. So what’s a girl to do? Screen shot those who don’t seem to understand dating and humiliate them on the internet. Enter- HingeCringe.tumblr.com
    Scroll. Laugh. Enjoy.
    :)

  • Je connais des personnes qui ont rencontre leurs âmes soeurs via Adopte un mec. L’ex de ma soeur s’est marié et à même un bébe.
    Une copine habite avec son copain d’adopte. Un pote a rencontré sa meilleure amie comme ça.

    Moi j’y croyais pas trop. C’etait sirtout l’occasion pour moi de parler à de nouvelles personnes en dehors de mon travail et que je n’aurais peut etre jamais rencontré.

    J’ai rencontré mon copain sur Tinder. Et ouais.
    Moi la première je suis surprise!
    Ça va faire 4 mois déjà o:)

  • Marguerite 20 janvier 2015, 3:50 / Répondre

    Haha it’s funny that you are mentioning it, the « Tinder photograph » already exists!
    http://iletaitunepub.fr/2014/10/31/photographe-specialise-les-photos-tinder/

  • Tinder is hilarious, I have a boyfriend but I still can’t resist the odd swipe, it’s like a game! That in mind, it does somewhat trivialize dating, but I know a few people who have started serious relationships through it so it can’t be so bad!

    Anoushka Probyn – A London Fashion Blog

  • I’m not on Tinder and probably never will because I’m scared about dating someone I met through an app, I don’t think I could date a perfect stranger.

  • My sister actually established a massive new female social group via Tinder. It’s called GirlCrew – http://girlcrew.rocks/
    Started in Dublin but there are groups popping up everywhere now, including New York :)
    More back story here – http://www.irishtimes.com/life-and-style/why-is-mary-robinson-on-tinder-1.1890405

  • I am not on Tinderandneither are my friends but I DO recognize the swipe option without return function. Whats up with that?? Great article though, so. Fun to read other peoples experiences! xx

    http://Www.creativityandchocolate.com

  • I hate this…
    It is true, we live in a world where there is no romance anymore…where people only judge you for your looks and not for what your really are…how sad…really…not to mention if you are over forty…or over fifty…
    Just face it, this kind of apps are just for people who just want sex (and it´s good for that of course)…if then happens that you find a boyfirend or a girlfriend lucky you…
    But be honest you don´t give a chance to a woman or a man who doesn´t look good…and this apps only allow people to show images of your body and face but not your soul…
    Quick sex, and then Oh! my gosh I´ve dating so many men/women…I don´t remember how many…just for fun…really there are a lot of empty people out there…who try to avoid our insecurities with empty sex in a world in search for so many « I like it »…
    N York a bit meat market (well like everywhere else)…where people only think about money, looks, and then…if you are lucky enough you might find a person who is interested in the human aspect (ah! oh! you can talk, you can think…so boring…)…or another who shows a little humanity…because it seems to me that we all look like androids in a city like this…and it is curious how willing are so many to have sex through an app like this and then you see and perceive how these very same avoid human contact in their ordinary lives…

  • Oh les filles j’aurais trop la trouille de voir arriver un drôle de gars….
    N’est-ce pas risqué ?
    Soyez prudentes !

  • Je me suis mise à Tinder lors d’une soirées entre copines un peu arrosée. Venant de me séparer de mon compagnon je dois avouer que c’était une sorte d’égo-thérapie jusqu’à ce que… je tombe justement sur mon ex (effet pervers du rayon de 3km). J’ai rencontré quelques gars dont un avec qui j’ai eu une histoire, c’était le « rebound » parfait! Mais ça n’a pas duré. Quand on sort d’une longue relation on n’a pas tellement envie de remettre le couvert aussitôt alors j’ai recommencé à swiper et je me suis rapidement lassée du caractère impersonnel et franchement consumériste de la chose. Tinder c’était pas pour moi finalement. Depuis je n’ai jamais eu autant d’ouvertures avec les mecs! Coincidence ou influence vas savoir…
    Anecdotes à part, je recommande de jeter un petit coup d’oeil au documentaire « Love me Tinder » (produit par France 4) en tant qu’ex-utilisatrice je n’ai rien appris de particulier mais ça m’a rassuré de savoir que, dans le fond, tout le monde vit l’expérience plus ou moins de la même façon.

  • This is the BEST post ever. Very well written Garance! I had some laughs!
    I don’t do Tinder… and I don’t think it’s my thing, but I have friends who have been in it, and like you said is so fun to live it through them! ^^

  • Why is irs.gov depressing? Is it depressing to pay taxes and contribute to society? Or do you think taking photos of pretty clothes is really enough?

  • Hey, whatever works right?! I tried Tinder once and it was fun(ish), then I got bored. I guess I was looking for the love of my life and I was pretty serious about it. Not in a I’m-not-looking-for-anything-serious-so-i’ll-just-bedhop-and-maybe-i’ll-find-someone-by-chance kinda way. No. I was very particular about what I needed. So I went on Match…and I met the love of my life. 2 years later, we’re still going strong. He’s so damn hot (think Brad crossed with Leo). Serioooously. And he’s finishing his phD this year, so there’s brains behind the beauty.
    We’re moving in together when he finishes and then getting married. We even have kids names picked out! (turns out I met someone pretty serious too)
    We would never have met if not for online dating as we don’t move in the same circles or even live in the same city for that matter.
    So depending on what you’re looking for, online dating can be a dream. Don’t knock it.

  • Tinder, au delà de représenter une éventuelle possibilité de trouver l’amour, c’est surtout l’occas de passer des bonnes soirées entre potes a faire défiler les « prétendants » de celui qui est inscrit et commenter !!

    http://lattesanssucre.com
    Le blog déjanté à boire au bureau

  • I totally agree, Tinder is the end of romance!
    http://fashion-soup.com/

  • Moi aujourd’hui j’ai envi de pousser un coup de gueule.
    Je suis ton blog depuis des années, et chaque jours, j’étais super excitée de découvrir tes nouveaux posts. Mais depuis quelque temps, cette excitation a disparue. Désormais, lorsque je me rend sur ton blog je me dis « Ouais, bon, ça va encore être la même chose : minute beauté, deux/trois photos d’un hôtel et basta ».

    Je trouve qu’il n’y a plus ce petit grain de folie qui existait auparavant. Je trouve que ton blog devient de plus en plus comme ce que l’on trouve partout.
    Et puis je suis également déçue. J’ai l’impression que vous nous faites croire qu’il y a des règles à suivre dans la mode. Vous ne parlez que de fringues coutant la peau du cul, ne postez que des photos de nanas plus maigres qu’une brindille. Au final je ressens plus de la frustration quand je viens ici, parce que je ne me retrouve pas/plus. La réalité est légèrement différente que celle que vous asseyez de créer.
    Oui on peut peser 90kg et être belle, et trouver des chaussures cool qui coûtent moins de 500€.

    J’étais super fan de tes vidéos « Pardon My French », je trouvais ça frais, vivant, changeant. Tu nous en avais promis une il y a quelques mois, où est-elle passée ?!

    Pour finir, ça fait plusieurs fois que je lis tes articles et que je me dis « Mais pour QUI elle se prend ?! ». Notamment celui-là, pourquoi AUTANT de jugement. Je trouve ça tellement lourd !!

    Au revoir, garandedore.fr, c’était bien.

  • Dear Garance,
    This morning I have heard of tinder for the first time, in a morning show on German television.
    And it made me sad as I thought, is that the future of meeting people? I felt old fashioned and left out,
    but knew at the same time that this won’t work for me. So reading your thoughts made me happy again,
    I am not alone..:-)

  • I met my current boyfriend on Tinder ! We saw each other couple of times on filming sets (both of us work in this field) but did not get to proper conversations. Then we had a match on Tinder and finally got chatting, dating and very soon became a couple ! Now we are living together and dreaming of big plans for future !

  • Zaza of Geneva 21 janvier 2015, 5:51 / Répondre

    Amusant : samedi passé au supermarché je croise une copine que je n’avais pas vu depuis trèèès longtemps et elle me dit qu’elle a rencontré quelqu’un sur Tinder et que c’est l’amour fou – à noter qu’elle a 2 ou 4 ans de moins que moi qui viens d’avoir 50 ans. En plus, la dernière fois qu’on s’était vues (il y a trèèès longtemps), elle m’avait dit qu’elle voulait se trouver quelqu’un. Comme quoi, Tinder ça peut déboucher sur quelque chose de bien…

  • Alalalala Tinder ! Que de débats sur cette application. Encore au début les gens avaient foi en cette app, aujourd’hui il est certain que t’es sur Tinder pour NE PAS rencontrer l’amour.

    J’adore l’illustration :)

    Bises
    Sophie
    http://www.sophysticate.com

  • AH merci Garance !

    J’ai vécu tinder par procuration au début également, puis j’ai sauté le cap avec un peu de stress il faut dire.
    Why le stress ? car j’avais toujours l’impression que j’allais swiper sur le mauvais garçon, ou même un taré qui aller me découper en rondelle à la fin du date. Cependant cette appli m’a fait rencontrer des amis aujourd’hui, des mecs étranges, et un nombre incalculable de verres de vin blanc.
    J’ai testé ce petit jeu durant 5 mois par ci par la, j’ai viré l’app de mon iphone car plus de place, et à mon retour de vacances au bord du désespoir entre la rentrée, les adieux au combo plage/cocktails/soleil j’ai replongé puis finalement j’ai swiper sur LE garçon, qui est mon amoureux avec qui c’est le bonheur.

    Cette app est à la fois super weird mais cool ! si on m’avait que je rencontrerai mon amoureux sur Tinder et non dans un musée ou autre je pense que j’aurai ri aux éclats.
    Comme tu le dis « il ne faut jamais dire jamais »

    xxx take care !

  • Pour moi Tinder est comme un énorme magasin de bonbon. Le paradis la première fois que tu rentres dedans. Mais on peut vite faire une overdose
    Mais ça ne m’a pas empêcher d’y rencontré mon copain !

  • LOL, you are funny Garance…nothing more ripe for comedy than girls in frantic pursuit of a husband! :-)

  • Hi Garance. Ah yesssss I’ve been on tinder for a few months last year. You see it all pretty much started when my friends and I were driving back from a mini getaway, my male friend (who is known for, well…sleeping with anything that walks) was writing an article on it (he’s a journalist, a good looking one at that) and my female friend and I decided to join. Having just come out of a relationship, I needed a break from serious, something to make the days seem a little less depressing and tada, there it was in all its glory, TINDER!!! The first few swipes were no luck I mean, I wasnt looking for love or anything just someone to talk to and maybe hang out with and…anyways, so then one night my best friend and I swipe right and we organize dates, not date dates just drinks a few minutes away from one another, just in case the other needed saving. As we live in South Africa and tinder took a while to catch on, we found ourselves on dates with a French and German guy respectively. Needless to say, My French date and I ended up going to meet my friend and her German date, we drank too much and went to a last minute party with Erykah Badu, it was AWESOME. Needles to say fast forward a year and we are now dating, not just dating but living together and hes just extended his work contract to stay in South Africa. It definitely was not what I had in mind when I joined but I am sure glad that through the nude pictures, inappropriate conversations and bad dates, I found someone to laugh with, talk to and share my deepest fears (corny I know), anyways thats just me….Great post BTW

  • 6 mois d’adopte 1 mec…
    J’ai eu droit à tout : les obsédés sexuels, les misogynes, les mal élevés, les angoissés de l’engagement, les mecs qui disparaissent du jour au lendemain alors que tout se passe hyper bien, le phobique des poils…
    Que des beaux mecs (je les choisissais) mais aucun équilibré!

    Donc les sites de rencontre j’arrête (déjà que je m’étais inscrite sur un challenge avec une copine…)!!!
    Alors oui dans la vraie vie on ne rencontre personne et bien tant pis je finirai vieille fille!

  • I don’t agree that Tinder is the end of romance. Just like in the physical world, there is such a variety of different people looking for all sorts of different things on this app. Yes. perhaps it might be skewed to a particular kind of person (looking for a hookup or whatever), but that’s not true for everyone. I’ve gone out on a date with a writer, an English professor, a conductor, an economist, an actor…I would have likely never met any of them and feel really enriched by each of these encounters. I think a lot depends on your mindset going in. You can chose to be skeptical or you can chose to wing it and have an open mind. At least for a little while :)

  • Ahah, Garance, c’est exactement ça! Je te confirme que dans les petites villes, on voit passer des copains, des ex, des connaissances, et… les frères des copines :)

  • I met the love of my life on Tinder. I never had random sex with anyone from the app or ever considered it. I am not sure that I was on the app looking for « the one, » but I definitely wasn’t looking for randos either. Sure, there were weird/inappropriate moments, but that happens at bars in real life all the time. At least no one on Tinder is physically grabbing your ass or aggressively approaching you without permission. The app also allowed my now boyfriend and me the time to message for a while before deciding to go on a date. By that time, we both knew that we were interested in each other and things went well. Moreover, we would never have met without the app because we live in different cities. I see your point, and we may be the exception, but I don’t think that Tinder should be written off as « the end of dating » just because of a few shallow perverts. If that’s the case, then a lot of forms of meeting new people could be written off as « the end of dating. » Just like all dating – Tinder/Hinge/Online dating in general is a crapshoot.

  • Yay a post about the mystery of Tinder! I was on there for 1 week before i relentlessly deleted it and I feel something’s wrong with either 1) me 2) the single world/men or 3) the rules of engagement, or of course my phone :-) Besides the low quality photo’s (I think I’ve seen more dogs than men), after a week I had 15 matches and no conversation let alone a date! I suspect it’s me.. I might be impatient, too picky and I look like the girl nextdoor, not your evening’s entertainment. Anyways, here in Toronto everyone’s tucked away behind 6 sjawls and…their phone, and are timid to flirt in public it seems. So I’ll have to get back on it lest i want to hang out at the grocery store and be picked up there (and waste money on my organic delivery).

    So please do a post about Tinder rules of engagement!!
    Xo

  • I wish Tinder was more popular where I live (Almaty, Kazakhstan). Unfortunately, it seems like only expats are on it AND some really, really, really young guys who aren’t in my « interested in » range. Also, it’s kind of funny how I see some of the same pilots on it, like, once a month who come in and leave and are most certainly looking for a ONS. So, it is quite depressing in this part of the world :)

  • not for me :)

  • Nous on va fêter nos 1 an bientôt…on vit ensemble, et c’est trop chouette ! Je sortais de plusieurs années de célibat et je n’avais jamais été sur un site de rencontre, j’ai pris vraiment Tinder comme un jeu…. Et hop, Paul est arrivé comme un cheveux dans la soupe :) Merci Tinder !

  • A colleague of mine married her Tinder man. They are like Barbie and Ken, and so in love.

  • Mia Nagtegaal 27 janvier 2015, 3:06 / Répondre

    Yes!
    It was a flirty idea at first… My boyfriend and I decided to open up our relationship, so that I could have significant encounters of the female kind. I met awesome women on there. Not a lot, since there aren’t that many girl-interested girls on the app.
    But, I decided to forgo the romantic and to nurture the friendships I made. And it was also an ego booster! Everyone thought I was beautiful.
    So… A generally great experience!

  • Je ne connaissais pas. Après lecture de ton billet et de cet article (http://www.lexpress.fr/culture/tele/video-love-me-tinder-deux-celibataires-testent-la-drague-geolocalisee_1622600.html
    ), je conclus à une énième arnaque destinée à inviter les femmes à se comporter comme des prostituées, sans en avoir la rétribution.
    Citation dans l’article de l’Express : « Au final, le sexe est devenu un objet de consommation comme un autre ».
    Alors non Coco. Un simple paquet de coquillette est vendu. Alors si vraiment, le sexe est devenu objet de consommation comme un autre, eh bien, à chacune de fixer son prix et tant qu’à faire de s’estimer comme un « produit de luxe ».

  • I’ve been on Tinder for about a year. I have 939 matches on Tinder (yes, I know), met about 40 people. I met one guy and fell in love so deeply last year but it didn’t work out, had a lot of amazing « adventures », if you know what I mean, had a few awkward dates (met one guy one time, spent the night together talking and laughing without sex, but he unmatched me the next morning.. really?). I think it’s a fun way to meet new people, especially when you’re travelling — or the other way around, meet people when they’re travelling to your country :)

  • Miss annie 3 juin 2015, 1:29 / Répondre

    Tinder is not my scene at all. I do have some good news though, after 9 long years I have met a very special guys on another dating site, been together 4 months and all going well!

From the Archives

On Vacation
  • On Vacation
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
Tokyo City Guide

Tokyo City Guide

dore blackberry mountain lifestyle mary celeste beall

Blackberry Mountain

atelier dore lo & sons napa Michele Ouellet

When in Napa…

Scribe’s Historic Hacienda

Scribe’s Historic Hacienda

On Location at Scribe

On Location at Scribe

atelier dore travel beauty in flight escape

Beauty Takes Flight

The Surf Lodge

The Surf Lodge

Jackson Holy Shit It’s Beautiful

Jackson Holy Shit It’s Beautiful

the party atelier dore le meridien

The Party