DORE_LIFESTYLE_RIGA_TRAVEL_DIARY_8

Travel Diary / Riga, Latvia

3 months ago by

Je vois rarement ma famille. Depuis que j’ai quitté l’Ukraine pour les États-Unis en 2014, je ne les ai vus que deux fois. La première fois, c’était au printemps 2018 – nous nous sommes retrouvés à Istanbul, en Turquie. Et cette année, nous avons choisi de nous retrouver à Riga en Lettonie, un lieu “au milieu”. Sauf que ce n’était pas vraiment au milieu puisque leur vol durait 1h15 tandis qu’il m’a fallu 15 longues heures pour y arriver. Mais on fait des compromis en famille, paraît-il.

Quelques semaines avant nos vacances, j’étais hyper enthousiaste. Je me baladais en expliquant à quel point j’étais enthousiaste à l’idée d’aller à Riga. La plupart des gens répondaient “Où ?” et je répétais, “Riga, en Lettonie”… “AAAAh, cool !” disaient-ils, et ils abandonnaient l’idée d’essayer de comprendre de quoi, ou de où, je parlais.

Je ne leur en veux pas. La Lettonie est un petit pays, qui ne doit pas être confondu avec la Lituanie, sa soeur jumelle. Des pays tranquilles et introvertis, on n’en parle donc rarement aux infos… Pas comme ma patrie, l’Ukraine… La Russie qui en mord un bout, un comédien qui devient le nouveau président – en voilà de belles unes de tabloïds.

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

Mais revenons-en à Riga. Le rêve pour tout fan d’histoire. Déjà, la ville a été fondée en 1201. Réfléchissez-y cinq minutes. On peut littéralement voir les couches topographiques de Riga qui s’élèvent à 5 mètres au-dessus du niveau originel. C’est ce qui fait que nombre de très vieux bâtiments ont une entrée au niveau du sous-sol, parce qu’en réalité, c’était autrefois le rez-de chaussée et il y a encore un sous-sol en dessous, ce qui commence à faire vraiment bunker !

Les résidents de Riga protègent soigneusement leur histoire. On peut même goûter leur passé médiéval dans le restaurant Rozengrals, qui sert des plats et des boissons de l’époque. Pour être totalement honnêtes, nous ne l’avons pas essayé puisque la moitié du groupe était végétarien et que l’époque médiévale n’est pas célèbre pour ses penchants vers le brocolis.

A la place, nous avons commencé par aller au musée du KGB. Nous y sommes même allés deux fois pendant notre voyage. Le musée a une exposition permanente gratuite et présentée en trois langues (letton, anglais et russe). On peut aussi prendre une visite guidée qui vous emmènera dans les vraies pièces où les personnes suspectées d’être des criminels politiques étaient reçues, interrogées et parfois exécutées. FUN, je sais. Mais mes parents ont grandi à l’époque soviétique, et même après la défaite des années 90, des traces du régime ont marqué mon enfance et mon adolescence. Je suis fascinée, et le resterai à vie, par l’URSS et sa face cachée.

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

Si vous n’êtes pas fans des histoires de violations des droits de l’homme, vous pouvez aller admirer les oeuvres d’art et l’architecture de Riga. Enfin, la ville elle-même est un musée ! Voici quelques endroits en particulier qu’il faut aller voir :

Le palais de Rundale
Situé hors de la ville, mais à voir absolument si vous passez plus de deux jours à Riga. Ce palais a été construit au 16e siècle par Francesco Bartolomeo Rastrelli lui-même. En plein style baroque tardif avec certains éléments rococo qui me donnaient envie de brûler tout ce qui existe sur le minimalisme et d’acheter tous les Putti que je pouvais trouver, pour ma maison comme pour la vôtre. C’est quelque chose de formidablement excessif, que seuls les tsars pouvaient apprécier – mais fait avec tant de talent et de manière si charmante qu’on ne peut que l’aimer. L’histoire est incroyable aussi. Par exemple, à un moment, le palais de Rund?le a été transformé en école pour le village et les enfants l’ont beaucoup abimé. Même si les restaurateurs ont fait de l’excellent travail pour enlever les traces laissées par ces enfants précoces.

Le Musée national des Beaux-Arts de Lettonie
Un musée des Beaux-Arts traditionnel. En ce moment, ils ont une super exposition sur le réchauffement climatique !

Le Musée Art Nouveau de Riga
Riga est connue pour son Art Nouveau, aussi appelé Jugendstil. La collection ne se contente pas de présenter l’histoire de l’Art Nouveau dans la région mais est constituée avec l’aide des résidents de Riga qui partagent les pièces précieusement trouvées dans les placards de leurs grands-mères.

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

En ce qui concerne la nourriture, nous avons beaucoup mangé de repas faits maison. Ma mère et ma tante nous ont noyés dans des plats de borsh, vareniki (pierogi) et blinis. De la crème fraîche partout et du chocolat ukrainien à foison. Ma mère et ma tante font partie de ces gens qui prennent peur devant la quantité de nourriture qu’elles ont dans leur assiette quand elles voient un, et je répète UN, tacos dans leur assiette mais s’énervent quand le serveur oublie d’apporter une des cinq pâtisseries qu’elles viennent de commander. Ce qui fait cinq pâtisseries pour une seule personne.

Mais voilà quelques recommandations de restaurants, au cas où vous ne voyagez pas avec ma mère et ma tante :

Fazenda
On s’y sent immédiatement chez soi. Ça donne vraiment l’impression d’être chez sa babushka. Et la nourriture est délicieuse.

Pagalms
Des plats délicieux et un cadre agréable. Situé au coeur d’un des nombreux parcs de la vieille ville, à côté d’un lac, et tout particulièrement charmant. Après notre repas, un DJ a pris le contrôle et sa musique me faisait penser à Ross jouant du synthé. (https://www.youtube.com/watch?v=bPmQKKZ3xYE). Nous avons dû partir.

Gimlet Nordic Cocktail Bar
Super endroit pour prendre un verre. Ils ont des cocktails surprenants, inspirés par la nature et des traditions nordiques.

Si vous voulez cuisiner pour votre dîner, allez au marché central de Riga, dans le quartier moscovite. C’est le plus grand marché d’Europe, avec cinq immenses halles et une partie à l’extérieur où on peut trouver toutes sortes de personnages en train de vendre tout ce à quoi on peut penser.

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson
dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

Ça vaut vraiment la peine d’explorer Riga. La ville est peut-être en retard par rapport aux baromètres des tendances occidentales, mais ça veut aussi dire que la ville a pu préserver son authenticité et son ingénuité. C’est un mélange de mentalités de l’Ouest et d’Europe de l’Est. Un peu de Brighton Beach, à New York, un peu d’Europe snob et un peu d’Europe des néons fluos et techno.

Et personnellement, j’associerai toujours Riga au souvenir de la terrasse de la librairie/café où nous avons bu beaucoup de mauvais café avec beaucoup de sucre, tandis que mes parents fumaient à fond. Cette odeur amère mais étonnamment réconfortante du tabac…

dore travel diary riga latvia bogdana ferguson

12 comments

Ajouter le votre

From the Archives

Holiday Gifting
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
Hill City

Hill City

Deb Watson’s Guide to Giving

Deb Watson’s Guide to Giving

The Gift of Giving Gifts

The Gift of Giving Gifts

lessons in gifting steven alan presents expert series garance dore photos

Lessons In… Gifting