hemsley-and-hemsley_garance-dore_main

Eating Well

5 years ago by

Nouveau restaurant ou nouvelle obsession culinaire  (oui, je parle de toi, kale !), tout ce qui tourne autour de l’alimentation a pris une place centrale dans nos vies. Du coup, j’étais trop contente de pouvoir passer un peu de temps avec Melissa et Jasmine Hemsley, auteures du nouveau livre de cuisine (oui, bon, nouveau pour nous aux US, on le trouve en Europe depuis longtemps !) The Art of Eating Well. Leur message est tout simple : il faut manger des bonnes choses qui nous font du bien. Et les recettes qu’elles proposent tournent autour de ça : brownies aux haricots noirs (vraiment trop bons) ou pâtes de légumes, elles proposent une façon fraîche et neuve de se faire du bien. Je les ai suivies au marché des producteurs de Union Square puis pendant qu’elles préparaient un dîner pour des amis à NY et j’ai appris <em>vraiment</em> plein de choses. Alors, voilà pour vous, The Art of Eating Well, l’art de bien manger !

 

C’est quoi, votre philosophie alimentaire ? 

Melissa : Pour résumer, c’est manger des bonnes choses qui font du bien.

Hemsley and Hemsley

Jasmin : Il y a trois choses : la façon de s’alimenter et la relation qu’on a à la nourriture. Il faut penser à ralentir, et une fois qu’on est dans la pleine de conscience de ce qu’on fait, on peut prendre de meilleures décisions.

Ensuite, il faut faire le plus naturellement possible et cuisiner des aliments digestes. Oui, mâcher, c’est important, mais cuire les aliments ça permet de mieux assimiler leurs composants nutritifs. Il faut privilégier les aliments nutritifs. On a des estomacs minuscules, il vaut mieux se faire du bien.

La troisième chose, c’est que tout tourne autour de la viande et des légumes. Pour nous, l’assiette doit contenir 2/3 de légumes et un tiers de protéines ou de féculents. Les graisses saturées, plus nourrissantes, nous servent pour la cuisson. On ne mange ni gluten, ni céréales, ni sucres raffinés. Donc des produits frais qui font du bien à l’intérieur et à l’extérieur.

 

Vegetables

Qu’est-ce qui empêche les gens de changer leurs habitudes alimentaires ? Ils ont peur ?

M : Ils doivent se dire que c’est trop fastidieux ou que ça ne marchera pas. Mais ça marche vraiment, et ne serait-ce que changer une seule chose peut avoir un véritable impact. Dans le livre, on liste 10 choses pour commencer la journée. Les gens adorent parce que ce sont des trucs faciles. Faire des changements positifs aura forcément un impact positif sur la façon dont on se sent. Ça n’a pas besoin d’être douloureux.

J: Je rencontre souvent deux types de personnes. Ceux qui comprennent tout et le mettent en pratique tout de suite et ceux qui y vont petit à petit, si bien qu’au final, ils n’ont pas l’impression d’avoir changé quoi que ce soit.

Je vois tellement de gens qui se forcent à avaler des céréales 0%, du lait écrémé ou du Diet Coke et qui s’affament, tellement de femmes qui se font du mal. Il ne faut pas que ça induise de la culpabilité, parce que sinon, c’est retour à la case départ.

S’observer sans que ça tourne à l’obsession, c’est la meilleure méthode. Observer ce qui se passe dans son corps, ça fait vraiment tout la différence.

Hemsley and Hemsley Book

Hemsley and Hemsley

Pourquoi est-ce qu’il faut éviter les produits à teneur réduite en gras ou sans gras ?

Jasmin: Déjà, on a besoin de graisses dans l’alimentation. On en a besoin pour les hormones, pour la peau. Le gras, c’est une source d’énergie géniale. Bien sûr, je ne parle pas des graisses raffinées, des huiles végétales ou de la margarine.

Le corps est très consommateur de sucre et de gras où il puise son énergie. C’est pour ça que les aliments gras et sucrés nous attirent.

Si on conçoit un produit diététique et qu’on en retire toute la graisse, c’est-à-dire ce qui procure du plaisir, il va falloir compenser en rajoutant plein de produits chimiques et de produits transformés qui vont imiter l’effet du gras… le niveau de sucre remonte forcément puisque c’est la seule façon d’obtenir du goût.

M : En général, quand on mange quelque chose, c’est à l’état brut. Il ne faut pas  vouloir supprimer les graisses. Les seules graisses néfastes sont les huiles végétales… on en revient à ce qu’on dit dans le livre, à savoir qu’il faut faire attention à ce qu’on utilise pour la cuisson.

 

Quelle place occupent les calories dans votre philosophie ?

J : Les calories, ce n’est pas un bon indicateur. Ça ne veut rien dire, ce n’est qu’un détail. Manger 500 calories de brocolis, ça n’a rien à voir avec le fait de manger 500 calories de gâteau. Donc ce n’est pas très révélateur.

M : Sur Instagram, j’ai vu un message qui disait « Arrêtez de compter les calories, comptez les produits chimiques. » Le truc avec les calories, c’est qu’on peut facilement devenir complètement obsédé. Les gens ne pensent plus à ce qu’ils mangent, ils ne pensent plus qu’aux calories. Le repas n’est plus quelque chose de délicieux et nourrissant, c’est juste un nombre de calories.

Vous liez la forme physique à l’alimentation ?

J : Les gens qui sont assez branchés sport et forme savent que la nourriture joue un rôle à 80 %. Quand on fait de la boxe ou de la course, on utilise ses muscles, donc on a besoin d’en prendre soin. Se servir de son corps, faire travailler ses muscles, c’est génial, mais dans ce cas, la nutrition est d’autant plus importante. Avant, j’étais dingue d’exercices hyper hard-core, j’avais l’impression de me sentir vivante. Mais depuis que je me suis mise à la méditation, j’ai compris que tout était une question d’équilibre. Si on a un travail ultra-stressant, il faut s’octroyer des moments de détente. Si on est hyper-actif, il faut vraiment privilégier une alimentation très saine.

J’adore la partie du livre consacrée au petit-déjeuner. Pour vous, c’est le repas le plus important de la journée?

M: Il ne faut surtout pas sauter le petit-déjeuner. Les smoothies, c’est une alternative pratique et nourrissante au petit-déjeuner.

En fait, dans le livre, on a abordé pas mal de choses du point de vue des personnes très actives.

J : Même s’il y a plusieurs chapitres dans le livre, tous les repas sont interchangeables. Moi, par exemple, ce matin, pour le petit-déjeuner, j’ai mangé des restes d’hier soir. Commencer la journée par un petit-déjeuner, ça permet de stabiliser la glycémie, ça envoie le bon message au corps. Même si on enchaînera ce jour-là avec un déjeuner professionnel arrosé où on ne pourra pas choisir le menu, on sait qu’on a déjà commencé la journée avec des éléments nutritifs. Sauter le petit-déjeuner a une incidence sur le nombre de calories ingurgitées au quotidien, et l’effet boomerang peut être très rapide. Quand on a « jeûné » toute la nuit, il faut rompre ce jeun et se nourrir pour relancer la machine.

L’un des ingrédients les plus surprenants que vous ayez utilisé ? M : Les haricots noirs, pour nos brownies aux haricots noirs, justement. C’était très étonnant.

J: On fait des nouilles de légumes, on fait de la purée de chou-fleur, on utilise du ghee (beurre clarifié indien).

M: On peut utiliser tout ça, et c’est quand même bon.

Brownies

Hemsley and Hemsley
Eating Well

Je crois que beaucoup de gens seront surpris que vous utilisiez des produits laitiers dans vos recettes. Qu’est-ce qui est important, quand on choisit un produit laitier ?

J: Sa provenance. Quand c’est possible, plutôt un fromage non-pasteurisé, le fait qu’il ait été transformé en fromage contribue à l’appauvrir en lactose. Vous verrez qu’on n’utilise pas de lait dans nos recettes, parce qu’il est vraiment difficile de trouver du bon lait. En général il a été hyper homogénéisé ou ultra-pasteurisé. Au moins avec les yaourts et autres produits laitiers dérivés, il y a de la fermentation, c’est vivant. Maintenant, on trouve de très bons yaourts bio au lait entier.

M : On ne consomme pas des tonnes de produits laitiers. D’ailleurs, on ne mange pas tout le temps la même chose. Le truc le plus important, c’est l’équilibre. On mange de la viande, mais en petite quantité et pas à tous les repas.

J: C’est aussi du gras. Les produits laitiers ont constitué une énorme source de protéines et de lipides pour de très nombreuses générations. Il faut choisir une source saine, et avec le fromage, c’est plus facile, puisqu’on privilégie beaucoup la fabrication artisanale de nos jours.

Et le gluten, alors ? Pourquoi est-ce que vous cuisinez sans gluten ?

M: On trouve du gluten un peu partout. Il y en a dans les sauces, les dips, les boissons, presque tous les produits transformés. Pourtant, pour la santé, il vaut mieux s’en passer. Pour le pain et les gâteaux, c’est inutile, on n’en a pas besoin. Alors pourquoi l’utiliser ? Les gens qui ne pensaient pas être allergiques au gluten quand ils ont commencé notre programme se portent aujourd’hui beaucoup mieux sans. Ils se sentent moins gonflés, moins lourds.

J: C’est glu-ant. Dans notre société moderne, les gens ont une très mauvaise digestion : à cause des antibiotiques, de la suralimentation, du manque d’aliments sains, des pesticides… et c’est quelque chose dont on a abusé. Pendant longtemps, le pain a constitué une grande partie de l’alimentation, mais à l’époque, on le préparait différemment, depuis le blé a été dénaturé, standardisé, on mange tous la même chose. En aidant les gens à se sevrer de leur dépendance au gluten, on les ouvre davantage aux légumes.

On peut sur-consommer du gluten. Difficile de sur-consommer du fromage ou du beurre. Le problème des céréales à base de gluten, c’est qu’elles génèrent un sentiment de bien-être qui favorise leur surconsommation, et en plus, on en trouve partout.

Quelle est la plus grande différence dans la façon de se nourrir aux Etats-Unis ? (par rapport à l’alimentation en Europe) 

J: Aux Etats-Unis, vous êtes tous dingues de snacks, de crackers, de pop-corn. Tout le monde a un soda à la main. La taille des portions est énorme et il y a une offre snacking gigantesque. Mais en même temps, on trouve des bars à jus à tous les coins de rue.

 

Qu’est-ce que vous pensez des lubies alimentaires comme le kale ?

M: Ça ne me dérange pas, si tous les mois, un nouveau légume attire l’attention et que les gens l’adoptent, c’est génial. C’est comme la tendance des jus, si ça motive les gens pour manger sainement, tant mieux. Nous on aime tous les légumes, ils ont tous des qualités. Par contre, il ne faut pas se contenter de kale, il faut varier les légumes.

 

L’ingrédient que vous préférez cuisiner ?

J : Le chou-fleur, il reproduit à merveille la texture de la purée dans la bouche.

M : Les courgettes.

 

Il y a une recette que vous aimez particulièrement dans votre livre ?

M : Oh non, j’avais peur qu’on me pose la question !

 Bon, d’accord, vous avez le droit d’en choisir deux ou trois… quelque chose que vous pourriez manger tous les jours…

J : Le steak et la purée de chou-fleur, le dhal d’haricots mungo et les brownies aux haricots noirs.

M : Les courgettes et la sauce à la viande, la salade de nouilles poulet – sésame et la barre de riz.

 

 

The Art of Eating Well, by Melissa and Jasmine Hemsley

Hemsley and Hemsley

65 comments

Ajouter le votre
  • Very interesting! I could use this book!
    Passa a trovarmi VeryFP

  • Great book…I’m yet addicted!!
    XOX, Gap.
    http://www.gaptoothedgirl.com

  • i cook at home quite often so… :)

    http://littleaesthete.com

  • Un très beau livre pour dire que finalement bien manger n’est pas si compliqué que ce qu’on veut bien croire.

    Prendre le temps de bien manger fait du bien à l’ensemble du corps et aide à adopter une attitude positive dans sa vie en générale.

    Depuis que j’ai perdu 15 kilos beaucoup de chose on changé. Et je n’ai fais que rééquilibrer mon alimentation en mangeant des choses simples,bonnes et naturelles :)

  • No grains? Why? Gluten should be avoided by people who have an allergy or intollerance. I tend to eat many types of grains (with an exception of wheat which is a rare treat) and that does not stop me from eating plenty seasonal fruit and vegetables. Oh, black bean brownie or azuki bean brownie is a very popular energy source among physically active vegans and vegetarians.

  • What a great read! I definitely want to check out this book.

    http://www.FashionSnag.com

  • These two women are absolutely stunning! All of that eating well is showing up through their luminous complexions! I can’t wait to check out this book.

    http://www.enduringethereal.com

  • I like their philosophy on eating in general. Even though I am a huuuuuge fan of gluten (I really think some things are better off with it), I’m interested in seeing how to incorporate more vegetables into my daily food consumption. Thanks for sharing!

  • Ça donne trop envie de bien manger… mais bon, je ne sais même pas comment cela se prépare le chou-fleur… Génération malbouffe bonjour!! ;-)
    Alixxx
    http://alixdebeer.com

  • Their book looks interesting …but i must say that with all the forbidden not forbidden free gluten…you keep reading something and than you read the opposite …just this week i read a serious article by a serious doctor about the fact that not eating glutan can harm us….
    for me eating is a pleasure ..i love knowing where my vegetables are coming from…i try to eat what comes from the near farm…but i love brownies with good chocolate very good eggs and no way!!!! black beens which are used so much in Japan can replace it…i do great brownies and i don’t buy them in a box…
    i think the problem is that the industry went so far…i even see people buying Kale chips …i mean Kale is great but in chips there is nothing good inside anymore….so you need to think before you buy…and i will say the best is to have a little from everything which is good…sit down and eat and don’t walk and eat respect yourself your body and try to understand the conscious behind what you put into your body….++++pleasure
    xoxo
    Yael Guetta
    http://ftwwl.com

  • I agree with Yael!
    I think they have a great and healthy and natural approach to food, but there are still some convictions showing in this article without scientific backup and that bothers me a bit. In general, not only this article. I think you have to be careful with such dogmatic ideas and it’s a pity the editing isn’t more critical about it. On the other hand I do love that they debunk the dogmatic myth of calories and promote balance.

  • I couldn’t agree more with Yael!
    I am all for slowing down but all those restriction are way to dogmatic for me. Everything in moderation even moderation!

  • Agreed! Real food, lots of veggies, all in moderation. xo

  • I agree! It’s all a bit of pseud-science without any scientific explanation whatsoever – no gluten, everybody! Because gluten is baaaad. And if we eliminate gluten, shall we all become Gwyneth Paltrows? No grains – as if all grains were genetically modified wheat. Organic grains ARE an important part of our diet because they provide our bodies with many precious nutrients and much needed energy (no, coffee will not get us far – even organic-soya-fair-trade-caffe- latte). And by « organic grains » I do not mean pizza or pasta :) It is true that we need to eat fruits and vegetables, but a smoothie for breakfast? C’mon! Not all of us live in southern California and those of us who don’t (i.e. we live in parts of the world where we’re provided with at least 6 months of cold / damp weather) need something more nutritious and warming for a healthy start.

  • Such a great post! Lovely pictures as well x

    http://www.wild-cherrytree.com

  • Vulgarisation culinaire sympa de la cuisine végétalienne/végétarienne tradi élargie aux omnivores (ce qu’elles décrivent c’est pour l’essentiel ce que ma mère hippie nous cuisinait au milieu des années 70…), mais l’interview est un peu brouillonne et sa lecture, du coup, confuse (ou c’est juste moi?). En quoi les huiles végétales sont-elles néfastes, exactement??? Et je suis un peu fatiguée des assertions sur les méfaits du gluten maléfique sur personnes non-allergiques (et des céréales! C’est quoi le problème des céréales???). C’est un peu facile de dire que si les gens ne mangent pas de légumes c’est la faute au pain!

    Jolies photos, comme d’habitude, mais côté texte, je reste un peu sur ma faim!

  • Très d’accord!

  • très d’accord aussi

  • Aussi d’accord ! Texte très orienté sur « on mange sainement » mais complètement survolé…Pas d’explication, et très peu d’originalité finalement dans le discours de ces miss !

    Ma curiosité s’est juste arrêtée sur le brownie au haricots noirs…. dommage qu’il me faille consulter ailleurs sur internet pour trouver la recette, ca aurait été sympa de partager ces tips ou idées recettes, concrète et utile à la vie de tout les jours, plutôt que célébrer sa génialitude en s’autocongratulant de manger sainement et d’avoir une vie saine (alors que franchement, c’est juste la base, rien d’héroïque à cela les filles!)

    Bref voilà, c’est pauvre Garance !! on veut des vrais interviews, des vrais personnes intéressantes et inspirantes ! des vrais idées qui font avancer le monde, et pas seulement notre petit nombril… La superficialité c’est bien, c’est fun, mais n’oublions pas l’intelligence, qui concoure le plus à l’élégance.

    Bisous bisous !

  • Je rejoins vos avis, les affirmations sont un peu légères, voire infondées. Elles vantent la nécessité des graisses dans l’alimentation, mais bannissent les huiles végétales… Heu, elles cuisent tout au beurre? Sympa le régime sain.

  • Je ne les connaissais pas, hyper intéressant ! Même si nous français on a quand même de sacrées bonnes habitudes en ce qui concerne l’alimentation. Pour ceux et celles qui développent des milliards d’allergies alimentaires, il y a aussi l’incroyable site de Deliciously Ella.
    Baci!
    Ali
    http://www.alidifirenze.fr

  • This post just made me very, very hungry.

    http://www.girlinmenswear.com

  • mmh! Good taste, good girls
    But I like too much pizza
    http://turnonchic.wordpress.com/

  • Beaucoup de bon sens dans leurs propos, la notion d’équilibre, et vive les produits bruts ! Par contre dire que le pain ne sert à rien, je ne peux pas être d’accord ! Sur quoi je vais étaler mon roquefort !!? Le pain et les gâteaux, on n’en a peut-être pas besoin, mais on est pas obligés d’être tout le temps dans le besoin, on peut aussi être dans le pur plaisir.. à condition que ce soit un peu, de temps en temps, l’équilibre encore…

  • Cet article ne m’a pas vraiment convaincue mais ces deux jeunes femmes sont ravissantes.

  • What a great article, Alex! This mindset of slowing down and eating good food to fuel the body – it definitely resonates. Thanks for sharing!!

  • Talking food in the US really annoys me. I grew up in a farm to table restaurant in the countryside of France. So I learnt how to eat local and seasonal and more importantly to cook. Everything was simple there, no theory on what to eat or not, just listen to your body when you are hungry and eat seasonal.
    You don’t need elaborate recipes to make your own lunch everyday. People tend to forget the fundamentals or maybe they don’t have any clues of the fundamentals? I mean do we really need a book to tell us : eat fruits and veggies it’s good for you and cute crazy recipes to make it look fancier? All of these food theories really bother me.

    @Juliet: Completement d’accord sur le texte.

  • I think all adults know what food you should be eating? These are nice girls making some $$ from a cookbook, which is honest work, and I dont mind. Although telling people to eat fruit and veg–exactly who is the dumbed down audience for this book? Cheers.

  • I agree with some of the comments above… I just so happen to have a lactose intolerance as well as problems of hypersensibility to gluten and it makes me a bit annoyed when people say they’d like to do like me – don’t! Enjoy healthy, home made cakes with flour, bread, cheese, etc.
    I really believe the key is making the food yourself.

  • I miss having all the organic I want in the US. It’s so much harder in the UK. This is a love note to Whole Foods, I miss you more than you know <3

    P.S. Let's not generalize about the US. It's a big country.

    http://mimlicious.com

  • Après ça Alex, j’espère que tu as stoppé ton régime « paléo »?!? Ou peut-être est-ce déjà le cas… Parce qu’on a plus de nouvelles. Bon en même temps, avec ce nouveau site, j’ai l’impression de louper des choses.

  • Chouette mais… deux mais
    les smoothies au petit-dèj: alors personnellement je m’évanouis d’inanition deux heures plus tard, non merci
    « les seules mauvaises graisses sont les graisses végétales » WTF. Les huiles végétales vierges, pressées à froid, comme olive et colza, mauvaises? Et puis quoi encore… l’huile de colza est une grande source d’oméga 3 indispensables

  • Même si je m’intéresse beaucoup à l’alimentation saine (j’ai changé beaucoup de chose dans mon alimentation, petit à petit et avec plaisir), mais je n’entends pas vraiment leur discours. Pourquoi l’huile végétale est si mal vue par ces jeunes femmes ? Huile d’olive, huile de noix, huile de pépins de raison, il me semble qu’elles sont excellentes pour la santé… J’ai dû mal comprendre ce qu’elles ont voulu dire.

    Pour le gluten, si on n’est pas intolérant, où est le problème ? J’en consomme tous les jours et n’ai pas du tout de problème de digestion ou de ballonnement, je me sens en pleine forme. Une bonne tartine de temps en temps, c’est quand même bien agréable ! Le gluten est devenu l’ennemi alimentaire n°1, je trouve que c’est souvent exagéré.
    Et puis certaines céréales sont sources de fibres, très importantes pour la digestion (et nous savons aujourd’hui que l’intestin est notre 2e cerveau et peut être à l’origine de notre bonne ou mauvaise santé, il est important d’en prendre soin avec de bonnes fibres).

  • Oh, bless! Finally someone who’s smart about calories and all this pseudo-good low-fat, low-calorie food!

  • Les huiles végétales les seules qui soient néfastes (????) et bien les demoiselles ne doivent pas y connaître grand chose en nutrition ( ou alors la retranscription de l’article est mauvaise …)

  • J’ai espéré en lisant le début de l’article que l’on parle de végétalisme… C’est raté pour cette fois, j’espère bientôt. Quand je vois à quel point ça a changé ma vie, celle de ma famille, et de certains de mes amis qui s’y sont mis la plupart du temps, c’est dommage de ne pas en parler. Sans compter la vie des animaux que ça sauve, la planète que ça épargne, l’eau que ça économise… Un jour, un jour…

  • Who says you can’t overeat cheese!?!

  • Le problème avec ce genre d’article sur la nourriture c’est qu’on ne sais plus quoi penser tant ils se contredisent !! Je ne comprend pas en quoi les huiles végétales sont nocives (quid de l’huile d’olive ??), tel article annonce qu’il ne faut plus en consommer, tel autre article annonce que si en fait il en faut dans notre alimentation… conclusion, je suis complètement paumée et ne sais plus quoi manger !!
    Deuxième chose qui m’a un peu dérangée c’est la fameuse histoire du PETIT-DEJEUNER-QU’IL-NE-FAUT-SURTOUT-PAS-SAUTER. Personnellement quand je me lève le matin je n’ai absolument pas faim et je trouve ça stupide de vouloir absolument forcer son corps à ingurgiter de la nourriture !! Ecouter son corps c’est aussi ne pas manger quand on a pas faim !

  • Thank you for this feature. I love their book and I have been using it in 90% of my cooking. Easy tasty food which makes me feel good about myself!
    Ana
    http://www.champagnegirlsabouttown.co.uk

  • Eating is incredibly complicated but made significantly easier by understanding how food connects to your body. If you are mindful about eating — you will be MUCH more healthy! In California, it is all about the farmer’s market…

  • Why ask about food « philosophy »? Why not share a recipe or a video of them preparing something? Let the food speak for itself!

  • Amazing article – all the foodie things I believe in! I’ll have to keep an eye out for this book.

  • Bonjour,

    Je me permets de commenter car je ne suis pas du tout d’accord avec l’affirmation suivante: « les seules graisses néfastes sont les huiles végétales ». Il y a des différences entre les huiles végétales, on ne peut pas dire que toutes les huiles végétales sont mauvaises, il faut nuancer. Certaines sont mauvaises pour le cholesterol (l’huile de coco par exemple). Certaines sont tres bonnes pour la santé (l’huile d’olive par exemple – et c’est d’ailleurs pour ca que le « régime méditerranéen » est cité comme un exemple en diététique a l’opposé des régimes plus nordiques ou les gens utilisent des graisses animales type beurre!). Pour les huiles, ce qu’il faut regarder, c’est la température a laquelle elles se transforment et deviennent mauvaises pour la santé. Tout est expliqué ici par exemple: http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_alimentaire
    (c’est d’ailleurs pour ca qu’on conseille de ne pas cuire ses aliments au wok car la température au fond du wok devient tres vite tres haute, ce qui fait « muter » l’huile tres rapidement et crée des cancers)

    Plus généralement, je trouve l’article un peu « amateur » sur le sujet de la nutrition. Peut etre que les recettes dans le livre sont bonnes mais je n’ai rien lu ici qui découvre la poudre, et, meme, il y a plein d’aproximations, de trucs un peu limite faux…je m’interesse beaucoup a la nutrition c’est pour ca que je me permets de le dire : )

    Si le sujet vous interesse, il y a un livre tres bien fait sur le sujet (et tres accessible, pas du tout le gros pavé chiant) qui s’apelle « l’alimentation anti age » (Beliveau). Il y a notamment tout un passage sur la beauté de la peau qui devrait interesser les lecteurs de ce blog :) Et surtout, c’est vraiment factuel et basé sur des explications scientifiques. Je trouve que cette article fait un peu trop genre, on vit a new york, on a perdu tout contact avec la nature et on trouve ca foufou de dire des trucs du genre « il faut cuisiner soi meme » ou « les chips c’est mal »…

    Mordillements affectueux,

    renardeau

  • I absolutely adore Hemsley and Hemsley, the cook is gorgeous and the food delicious. Thank you so much for this, I really enjoyed it, the photos are stunning.
    Simona
    Lake&Moon Fall capsule wardrobe

  • Très intéressante cette interview ! Je ne connaissais pas du tout ce livre.

    Elisa
    http://the-girly-world.blogspot.be/

  • Coup de gueule: « les seules graisses néfastes sont les huiles végétales », je pense qu’il est absolument irresponsable 1/ d’écrire cela 2/ de le relayer sans une once d’esprit critique (évidemment pas trop possible parceque « on est trop contentes pour elles! »). En réalité les seules graisses qui sont réellement bénéfiques sont à trouver parmi les huiles végétales, c’est quelque chose qui est établi depuis longtemps. Mais c’est vrai qu’il y a un livre dont il faut faire la promotion….je ne suis pas près de l’acheter car même s’il y a peut être des choses bien par ailleurs ces propos décrédibilisent complètement les auteurs.

  • Agree with everyone above who took issue with the no-gluten, no-bread, no-pasta bit. Gluten is just a protein found in wheat, barley, and rye. To say « you don’t need it to bake » is ridiculous; it naturally occurs. The only way to avoid gluten *or* a fatty gluten substitute is to cut out all wheat, barley, or rye (I notice here they obsessively homed in on wheat, which is not the only source of gluten). That means no vegetable barley stew, no semolina pasta with vegetable ratatouille, no high-fiber rye bread. Sorry but that’s an extreme diet despite the trendy book layout.

    I love this site, but I wish you guys would stop with the fad diets. (Paleo! Carb free! Gluten free! … presented by girls with great hair but no scientific credentials.) For anyone interested in an accessible, scientific, non-dogmatic take on food, I recommend National Geographic Magazine’s feature on longevity among the world’s populations: http://ngm.nationalgeographic.com/ngm/0511/feature1/.

  • Quel ingrédient utilise t’elle pour cuire si elles n’utilisent pas les huiles végétales ?

  • rien appris de nouveau.

  • emmafromparis 17 octobre 2014, 8:43 / Répondre

    idem sur le gluten et les huiles végétales (et aussi les graisses de fromages qui seraient meilleures que les autres)… c’est très bien de diversifier son alimentation et surtout d’essayer de cuisiner soi-même, mais aucun interdit alimentaire ne se justifie, hormis allergie ou intolérance.
    ce sont des modes, elles passeront comme les autres.

  • Pascale 17 octobre 2014, 4:03

    Entièrement d’accord…question de bon sens…que l’on est en train de perdre : « on marche sur la tête »…

  • I like the idea of eating real foods and I appreciate that they’re not stringent about dairy. It’s so easy to become dogmatic about food, as earlier commenters noted.

    Though as much as I love the notion of eating « clean » all of the time, I think how we think about food is also hugely important — i.e., not stressing so much. I recently interviewed an American chef who now works at Septime, in Paris, and I loved some of the points he made about how French people know when to stop, and that the French paradox is simply that they appreciate their food: http://www.bostonmagazine.com/health/blog/2014/09/05/american-cook-in-paris-aaron-rosenthal/

    Quality is hugely important, but so is enjoyment.

  • Caroline 17 octobre 2014, 11:40

    That’s a great interview, thanks for sending the link!

  • You’re welcome, Caroline! I’m so glad you liked it.

  • J’avoue d’être restée un peu dubitative en lisant cet article.
    Disons, pour l’essentiel, je crois à une mauvaise traduction ou on s’était carrément trompé d’ennemi, sinon, comment expliquer un tel militantisme contre les huiles végétales. De la bouche des nutritionnistes et sur la famille des huiles de noix, de colza, d’olive pressées à froid…?? Je doute.
    Je pense que vous les avez mélangés en traduisant l’interview avec des huiles de palme (poly)saturés qu’utilise l’industrie alimentaire. Là, il faudrait vraiment corriger, s’il vous plaît.
    Sinon, moi aussi, j’aimerai savoir ce qui est si mauvais sur des céréales.
    Je vous souhaite un belle journée à l’autre bout de l’Atlantique. :-)

  • Joséphine 17 octobre 2014, 2:36 / Répondre

    Désolée mais la réponse sur le gluten est d’une rare bêtise, l’argument « on n’en a pas besoin donc pourquoi en utiliser » n’a aucun sens ni aucune validité scientifique. Au-delà d’être un peu idiote, cette mode du régime sans gluten peut être dangereuse pour les gens qui ne sont pas allergiques ou intolérants et qui en ont besoin. C’est vrai que parfois, on aimerait un regard un peu plus critique sur les interviews etc… Sinon, même si le site est effectivement plus joli, sa lecture est plus complexe et on a souvent l’impression qu’on a loupé plein de choses, c’est dommage !

  • I’m glad there are others who view this kind of nutrition dogma skeptically. That said, the recipes featured recently on vogue.com sounded interesting.

  • It sounds like a great book and philosophy, will have to hunt a copy down. I love the sound of the black bean brownies. How different. Cooking with colour – namely in veggies just feels right. The average Australian seems to drink so much soft drink and consume so many bad fats and sugar I find it really overwhelming. It hurts to think of someone grabbing an overpriced giant soft drink cup and bag of lollies before sitting in the dark for several hours to watch a film. Actually that is heartbreaking a little.
    I like to think that these ‘trend’ health foods are creating a positive change, even if this is a slow process.
    xx Jenelle
    http://www.inspiringwit.com

  • Agree with the above comments – the interview feels a bit superficial and I’m sure there’s a better way to express what they say

    « You can over-eat grains. It’s harder to over-eat cheese or butter. »
    This is typically where I find some ambiguity. I think I understand the concept – by taking away the ease of eating grains and gluten (which I assume includes rice, pasta, etc), it makes you think more about what you can eat instead, such as beans and veggies. But gluten being bad in itself? Hmmm.

    The part about fats also sounds similar to me: saying it’s good to eat fats (as in animal fat, I believe?) is just a way to counteract on the tendency to avoid it at all costs. But saying that veg oil is bad? Strange.

    It sounds like it’s a lot of common sense (for us Frenchies at least). The ratio 1/3rd protein, 2/3rds veg and carb, is typically the one we’re taught at school canteens. Eating meat in reasonable quantities and not all the time, yes. Eating fats reasonably, yes. Dairy but better when it’s fermented to ease digestion, yes. I get that. It’s unfortunate that there are so many « contre-vérités », fallacious statements such as the ones mentioned above… at least in the way they are expressed in the article.

    The one thing we should remember, maybe, is being mindful – be aware of what you are eating, enjoy it, but not over-stress about it!

    I’ve read it in both languages to make sure there wasn’t anything lost in translation, but I’m afraid I get the same feeling as previous commenters in both languages. And I’m commenting in English, because I feel that this sort of opinion might be very French and could benefit from more international input :)

    Now for the French-only part:
    Je pense que c’est un point de vue très américain, ce genre d’article sur la bouffe, et que pour nous françaises c’est assez choquant, surtout ce genre de « vérités vraies » qu’on nous assène. Tout est dans la modération et écouter son corps est le plus important. Ces règles (no gluten, no veg fat) semblent complètement contre-intuituves par rapport à cette approche d’équilibre et d’écoute de ses envies.
    Bien entendu certains cas particuliers, régimes particuliers sont parfois nécessaire, mais pour quelqu’un en bonne santé… pourquoi se priver et se stresser avec des privations (de gluten, de graisses) sans grand fondement lorsqu’on consomme tout raisonnablement?

  • I just emailed my local bookstore for a copy! Thanks!

    I am interested to read and see their views on the better ways to eat well. I try not so much for focus on gluten free but more so on what has no chemicals the least processed and what makes me feel good foods.

  • John Przybytek 19 octobre 2014, 2:00 / Répondre

    Nice to read about this approach – lots of good stuff.

    Reminds me of another energetic gal that is on the same track… Anne Jaffery. Chec her recent video on what she eats (including prep) in a day ..https://www.youtube.com/watch?v=xWUiQHGnvrE&feature=em-subs_digest

  • Le livre a l’air intéressant (nouilles de légumes ! miam !!), par contre, ce qu’elles disent concernant les graisses végétales (« ce sont les graisses végétales qu’il faut éviter ») n’est pas tout à fait vrai : ce sont en fait les graisses animales qui sont riches en mauvais cholestérol, ainsi que l’huile de palme, qui est du coup la seule huile végétale à réellement proscrire. Les autres sont, au contraire, très intéressantes si tant est qu’on n’en abuse pas, évidemment ! Les huiles d’olive, de tournesol, etc, sont très riches en oméga 3 et pauvres en cholestérol. Ce qu’elles disent concernant les produits laitiers (« il est difficile d’abuser de fromage ») est faux aussi : j’ai, pour ma part, un taux un peu trop élevé de mauvais cholestérol, alors que je mange très peu de viande et de produits gras. La raison de ce taux ? Les produits laitiers… Avant que mon médecin ne m’en parle, ma journée culinaire c’était céréales au lait au petit déj, un yahourt en dessert le midi et le soir, et tartine avec une tranche de fromage le soir… Ca peut n’avoir l’air de rien, ou pas, mais voilà, c’est suffisant en tout cas pour créer un déséquilibre. Attention aux raccourcis !

  • Dans l’ensemble, ce sont d’excellents conseils :)

  • GLUTEN…parlons en…
    Le gluten a été identifié comme facteur de risques pour tellement de maladies qu’il est presque impossible de tenir un compte. Au moment d’écrire ces lignes, le milieu de la médecine fonctionnelle a isolé 55 maladies qui y sont liées.

    Voici 12 des principales raisons pour éliminer le gluten de votre diète :

    1. Le gluten produit de l’inflammation au cerveau. La réponse auto-immunitaire reliée à l’ingestion de gluten produit de l’inflammation dans les tissus du cerveau. Elle dépose un type de plaque qui interfère avec la bonne communication entre les cellules de l’encéphale. Le gluten est tellement néfaste pour le cerveau que je connais au moins une écurie de Formule 1 qui interdit à ses pilotes d’en consommer.

    2. Le glutamate contenu dans le gluten tue les cellules du cerveau. Le glutamate est une toxine excitante, ce qui veut dire qu’il surexcite les cellules du cerveau, ce qui les endommage et peut même les tuer. Son port d’attache dans le cerveau est appelé le récepteur NMDA (N-Méthyl-D-Asparte.) L’excitation excessive de ce récepteur est liée à plusieurs désordres psychiatriques.

    3. Le gluten est lié à l’autisme. CHAQUE client qui est venu me consulter pour aider son enfant autistique a constaté que l’élimination du gluten est le plus important facteur dans l’amélioration de l’état de ce dernier. Ils ont aussi constaté que le réintroduire par accident, comme par exemple manger un gâteau d’anniversaire chez un ami, va immédiatement causer une réapparition des changements comportementaux associés à l’autisme.

    4. Le gluten est associé à l’ostéo-arthrite. Retirer le gluten de votre diète allège immédiatement la douleur causée par cette maladie.

    5. La gluten peut causer la dépression. La réponse inflammatoire associée à la consommation de gluten peut causer des symptômes dépressifs. Si vous êtes sensibles au gluten, vous ne sortirez pas de votre état dépressif avant d’avoir régler votre problème physiologique, peu importe la quantité de méditation et de thérapie de la parole que vous faites. Réparer votre biologie est crucial avant de toute forme de psychothérapie.

    6. Le gluten va diminuer l’activité de votre thyroïde. Il a été démontré que la sensibilité au gluten va négativement affecter votre thyroïde.

    7. Prévention de la maladie cœliaque. Pour développer la maladie cœliaque, vous avez besoin de trois choses : 1) une prédisposition génétique 2) un déclencheur environnemental telle qu’une chirurgie, excès de stress, ou un virus 3) une diète contenant du gluten. Si vous éviter le gluten, vous ne développerez pas la maladie céliaque.

    8. Le gluten aggrave les symptômes de la ménopause. Tous les praticiens de médecine fonctionnelle sont d’accord pour dire que l’arrêt de la consommation du gluten va dramatiquement diminuer la fréquence et la sévérité des symptômes traditionnellement associés à la ménopause, tels que les sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, maux de tête, changements d’humeur et fatigue.

    9. Le gluten est associé à une accélération du vieillissement. Le dermatologue Nicholas Perricone, par exemple, indique que l’inflammation provoquée par le blé accélère la formation des rides, et qu’éviter de consommer du blé aide la peau à régénérer plus vite et mieux.

    10. Le gluten exacerbe les symptômes des maladies auto-immunitaires. Plusieurs études ont démontré qu’arrêter de consommer du gluten dans la diète diminuait de beaucoup tous les symptômes communément associés aux maladies auto-immunitaires.

    11. Le gluten dissout l’émail des dents et cause la carie. La consommation de gluten a été reliée à une plus grande présence de caries dentaires et une érosion de l’émail.

    12. Le gluten a un impact négatif sur la composition corporelle. Lorsque quelqu’un cesse de consommer du gluten, les practiciens de biosignature notent une diminution immédiate des plis cutanés aux sites sous-scapulaire, mi-axillaire, ombilical et supra-iliaque. Cela est dû au fait que le gluten augmente dramatiquement le niveau d’insuline, ainsi que de cortisol puisqu’il est un puissant allèrgene, La combinaison de ces deux hormones causent une obésité centrale

    Est-ce acceptable de ne consommer du gluten que lors de mon repas triché?

    Bon, il semble que vous n’ayez rien compris de cet article. Vous devriez considérer une intolérance au gluten, si vous constatez que vous en avez une, un peu comme la violence faite aux enfants : TOLÉRANCE ZÉRO. Le Dr. Tom O’Bryan, D.C., qui est donne des conférences au sujet des effets néfastes du gluten partout dans le monde, a récemment démontré dans un cours de Biosignature que 1 milligram de gluten, qui représente le quart d’une hostie catholique, va déclencher une réponse inflammatoire qui va être mesurable pendant 12 semaines après cette seule et unique ingestion.

    Il y a plusieurs alternatives au gluten pour un repas triché, tel que le riz collant à la mangue par exemple, qu’il n’y a aucune raison de ne pas se permettre des glucides savoureux sans avoir besoin de consommer du gluten.

    Est-ce qu’éviter le gluten ne risque pas de me priver de certains nutriments importants?

    Est-ce que les bagels, la bière et les linguinis sont une source importante de nutriments? En fait, plusieurs aliments, si on peut les qualifier d’aliments, contenant du gluten contiennent des anti-nutriments tel que les phytates qui vont vider les réserves que le corps a de certains nutriments essentiels tel que le zinc.

From the Archives

Pardon My French
  • Pardon My French
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
Stephanie Danan: Conscious Creation

Stephanie Danan: Conscious Creation

Ian Schrager: Boundary Pusher

Ian Schrager: Boundary Pusher

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business - Clare Vivier, Tina Frey and Ellen Marie Bennett garance dore pardon my french

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business

atelier dore eric ripert pardon my french podcast garance dore

Eric Ripert: The Fire Inside

Perla Servan-Schreiber: Growing Joy

Perla Servan-Schreiber: Growing Joy

Veronica Poblete: Mother of the Desert

Veronica Poblete: Mother of the Desert

Caroline Belhumeur: A Quiet Sophistication

Caroline Belhumeur: A Quiet Sophistication

CASSANDRA GREY: The Confidence Code

CASSANDRA GREY: The Confidence Code

Fran Hauser: Leading with Kindness

Fran Hauser: Leading with Kindness