pardon-my-french_erin-foster_sarah-foster_garance-dore_

4 years ago by

In Partnership With The Outnet

Les soeurs Foster ont grandi à LA, dans le monde impitoyablement glossy de Malibu et du show-business (leur père est producteur de musique et leurs connexions familiales vont de /// Brody et Brandon Jenner/ à Gigi et Bella Hadid), et elles en sont ressorties… franchement carrément hilarantes, et avec un point de vue plutôt abrasif sur le glamour hollywoodien. Et un show, Barely Famous, qu’elles écrivent et dans lequel elles jouent, fausse réalité TV hyper drôle et très révélatrice du monde parfois vraiment factice de LA, des faux plans paparazzi orchestrés par la célébrité elle-même à l’hystérie collective qui entoure les stars, en passant par les vrais-faux rêves de “sortir avec quelqu’un de pas connu, tu vois, de simple, tu vois” ?

Moi quand je vais à LA, je reste à Venice, avec les granolas et les techies, donc finalement assez loin de tout ça, ce qui m’a donné d’autant plus envie de me plonger dans ce monde et de leur poser toutes les questions qu’on n’ose jamais poser, de la chirurgie esthétique au désespoir des actrices…

Voilà, comme toutes les semaines, vous pouvez télécharger le Podcast sur iTunes ! Je vous embrasse !

podcast cover
Uncovering LA with Erin and Sara Foster
Pardon My French with Garance Doré
Uncovering LA with Erin and Sara Foster
00:00 00:00

On devient plus créatif avec le temps
Erin: Quand on a la trentaine, on se sent plus libre, on se connaît, on sait qui on est !
Sara: Moi, je dis, il faut se réjouir de chaque année supplémentaire qui passe ! Et savourer le fait d’être toujours là !
Garance: Quand on est artiste, tous les changements par lesquels on passe sont des aventures fascinantes et finissent par devenir des sources d’inspiration ! Moi, j’adore ce que ça me fait vivre !

Préparer sa « deuxième partie » de vie
Sara: Je crois que nous, les femmes, on a tendance à se préparer une deuxième partie de vie vraiment merdique. Parce que si pendant toute la première partie, on n’a misé que sur l’apparence, la suite risque d’être pourrie. La suite, c’est avoir 50 ans, et la vie à 50 ans, ça n’a rien à voir. Quand on mise autant sur l’apparence à 20 ans, il faut vraiment essayer de redéfinir ses priorités à 30 ans, et ce n’est pas facile… Mais bon, moi j’essaie de faire ça maintenant et pas à 45 ans, pour ne pas flipper plus tard.

Célibataire à LA
Erin: Moi, j’adore être célibataire et je déteste le dating. Etre célibataire, c’est avoir du temps seule, pouvoir mater The Bachelor tranquille et surtout, passer du temps avec sa famille, bosser et mieux se connaître soi-même.

Le dating à LA
… Tout le phénomène du dating, c’est super compliqué, parce que ça sonne faux.

Vis-à-vis du botox
Sara: Si vous préférez que personne ne sache que vous avez fait du botox, très bien, mais ne faites pas comme si vous n’aviez rien fait.

Le secret d’une collaboration fructueuse entre sœurs
Erin: « Ce qui est super important dans toute relation de travail ou quand on bosse avec quelqu’un de sa famille, c’est de commencer sur des bases saines… parfois, il faut se poser et parler de tout ce qui ne va pas pour pouvoir retrouver une relation apaisée. Nous, on a parlé pendant cinq heures. Je lui ai demandé de me dire tout ce qui la soûlait, j’ai fait pareil. Comme ça, on a pu tout mettre à plat, point par point, et repartir sur des bases saines pour la Saison 2.

La tenue de yoga, à LA et à Paris
Garance: J’adore le style de LA, il y a des marques super sympas, ici, et des gens qui ont beaucoup de style. Mais on voit très rarement des gens très habillés. J’ai l’impression que les gens se baladent en tenue de sport.
Sara: Genre, ils se présentent aux interviews en survêt’ Adidas ? [rires]
Garance: Exactement ! Même moi, je vis beaucoup en pantalon de yoga, ici !
Sara: Je voudrais juste dire que je m’habille aussi comme ça à Paris…
Erin: On n’est pas très sophistiquées…
Sara: Moi, je ne me maquille pas. Je ne me fais même pas de brushings. Je vois toutes ces nanas qui ont l’air impeccables, élégantes, et super apprêtées, et je les admire, mais ce n’est pas du tout mon truc. Je n’essaie même pas de leur ressembler !

L’obsession du sport
Erin: J’ai commencé à faire du sport trois jours par semaine, puis quatre, puis cinq. Je sais que c’est trop, le sport ne doit pas devenir mon seul sujet de conversation. Et puis tout le monde s’en fout, que je fasse du sport.

L’art de bien légender ses photos sur Instagram
Erin: La clé, c’est l’autodérision, mais pas juste pour rigoler, pour dire ce qu’on a envie de dire, de façon décomplexée.

Sur la difficulté de se définir dans une grande famille
Erin: Je ne sais pas trop qui je suis, je sais juste que je suis une sœur, une fille, une amie… et que j’ai besoin d’exister en dehors de ça. Quand on a une grande famille, avec de fortes personnalités, on peut vite se retrouver enfermée dans un rôle, et moi je ne voulais pas juste être la petite sœur ou la fille de, parce qu’après, ça reste à l’âge adulte.

Sur la protection de sa vie privée
Sara: J’admire des gens comme Jennifer Lawrence parce que A Elle a du talent et B Elle protège beaucoup sa vie privée.

Pardon My French est sponsorisé par The Outnet ! Ils viennent juste de sortir une collection exclusive avec Charlotte Olympia qui est craquante ! Découvrez ma paire préférée sur Instagram et shoppez la vôtre sur THE OUTNET en téléchargeant leur appli. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde !

The Outnet

Shop the story

27 comments

Ajouter le votre
  • They seem refreshingly wholesome among a sea of too-perfect Barbies.

  • i read the french version to keep my french game up, but i so often enjoy the content! :)

    http://littleaesthete.com/

  • Nice post ;)

    ______________________
    PERSONAL STYLE BLOG
    http://evdaily.blogspot.com

  • I google « barely famous season 2 » every single month for updates after binging the first season last year, I am so excited to listen to this at work today!!

  • J’aime bien !
    Elles ont vraiment l’air à la cool malgré leur connexion avec Hollywood !
    Ça fait du bien !
    Xx
    Irène

    http://www.cookinginjune.com/

  • Anonymous 17 mars 2016, 12:19 / Répondre

    LA seems very soul crushing….OUCH. LA’s ‘self induced’ suffering….OUCH. LA equates to selling your soul….ripping your self apart. I honestly have no pity. Nope…not a drop. Great podcasts by the way!

  • I love the interviews and podcast but please can we have podcast that aren’t the Hollywood set. It is such a different privileged world that these sisters come from. It is so far from the typical LA person. Most who earn their money off the industry are working long hours behind the scenes or are providing product for the productions. That is the real side of the industry,
    I guess there is freedom in your 30’s if you come from a world where you can take your time to do what you want. Many have to work really hard to get time to pursue what we want. Most of us don’t have that safety net.
    I really don’t want to be negative because I love Garance’s interviews but there used to be more of a variety of people. Thanks,

  • Lovely photos of beautiful women! And interesting interview!

    https://sofaundermapletree.wordpress.com

  • This interview had me cracking up out loud. Thank you for being honest about the desperation in Hollywood. Also, Garance, that white dress looks amazing!

  • Caroline 17 mars 2016, 5:50 / Répondre

    Haven’t listened to this podcast yet but, 1/ I really enjoyed the first two podcasts and 2/thinking of it, this must have required so much work! So congratulations and thank you!

  • Hâte d’écouter le podcast, je les connais juste de nom, sachant que leur père est ou était marié à la mère de Bella et Gigi. Le tout rassemblé, effectivement, ça fait une grande famille.

  • I always love reading all your interviews! So fun and easy to read.xx

    http://www.fashionsensored.com

  • Yes! i totally agree, you can’t just wake up and be a celebrity. You have to work for what you want. It’s also inspiring to young people to not be afraid of aging. Love love love.

  • Super podcast Garance !! Merci !

  • Garance, I adore you and everything you do but I’m sorry to say that I found these girls a little annoying and with no knowledge about what’s happening in the « real world » it would be nice to listen to more interesting and « real » stories.
    But please, keep up the great work!

  • As an LA-native I couldn’t relate to any of this podcast. I loved listening to their perspective, but this is definitely not the LA that most people know.

  • This is my favorite podcast so far, such smart and insightful women! I especially valued the conversation about not « setting yourself up for a bad second chapter »

    Thank you!

  • QueenofStoneAge 19 mars 2016, 3:24 / Répondre

    The idea that physical beauty isn’t the entire point of life because youthful beauty fades and there you are, old one day, in need of a Plan B and maybe a Plan C in which physical beauty plays a subordinate role, applies to both men and women, is pretty obvious and is as old as time itself.

    Women in their 30s who talk about these matters as though they have some insight into what it is like on the other side and who believe that thinking about being 45 (which is not old) while in your 30s will innoculate one against the sucky reality of age simply reflect their (still) youthfulness. After people get over the invulnerability of youth, they then adopt the illusion that doing things when younger will make a significant difference when one gets « older ». That too is a function of relative youthfulness.

    What they don’t know and can’t understand yet is that your body will betray you cruelly every day in ways you can’t imagine when young and your mind might betray you (and you don’t know if it will or won’t until it happens) and when death is closer to the end, the idea and standards of beauty change at all differennt levels and across all different perspectives.

    Hearing women speak of things that they can’t know whereof they speak, when there are plenty of women out there who do, grates on this reader. We do not give up on the idea of beauty, though it changes. We are not dead yet. We still appreciate the occasional, if mistaken, catcall. We like to look in the mirror and not see half a dozen of our dead relatives staring back at us. We like to be beautiful–we like to think of ourselves as being as beautiful on the outside as we may be on the inside. And it pleases us as much as it used to do when others think we are beautiful, especially on days when our standard is not being scary looking to children.

    Hearing from women older than 45 who have been and continue to be on the battlefield, like Diane von Furstenberg, and who face this issue each day would be better than having to hear very young people project from their limited experience (by definition) about second chapters (there are more than two in most women’s lifetime) and how beauty doesn’t quite matter as much when one gets older.

    Just a thought.

  • C’est intéressant de lire dans les commentaires que certains natifs de LA ne se reconnaissent pas dans ce podcast. Je ne suis pas native de LA mais il me semble bien que ces deux sœurs ont dit dès le début qu’elles avaient conscience de vivre dans un monde particulier avec le père qu’elles ont. Je pense que l’idée de ce podcast c’était donner un aperçu de la vie de personnes issues du milieu dorée de Hollywood et observer leur parcours, sachant qu’à les entendre ces deux sœurs sortent du lot. Après je comprends tout à fait qu’on ait envie de s’identifier quand on parle de chez soi mais c’est aussi bien de voir les choses d’une autre perspective. La beauté d’une ville réside dans la diversité des milieux et gens qu’on peut y rencontrer, donc à quand une podcast sur des personnes de LA mais en dehors du milieu d’Hollywood pour montrer à tes lecteurs la diversité de cette ville ;) ?
    Dans tous les cas, j’ai beaucoup apprécié et attends avec impatience ton prochain podcast!

    Emmanuelle
    http://www.thecuriousportafoglio.com

  • Caroline 21 mars 2016, 5:17 / Répondre

    J’ai écouté l’épisode que j’ai trouvé très bien… Je comprends les personnes qui disent que ce n’est pas LA, de la même manière que je réagis aux posts ici qui montrent un Paris enchanté, le Paris des grands bourgeois qui ne prennent jamais le métro… mais les soeurs Foster sont très claires à ce sujet et elles ont crée quelque chose (ce ne sont pas que des « filles de »). Bref, merci, j’aime beaucoup ce nouveau format.

  • I loved this interview. I will share it with every under-30 woman I know.

  • Caroline 21 mars 2016, 4:51 / Répondre

    I agree with other commenters who have lived in LA and couldn’t relate! While I appreciate some of their general insights, it’s very easy to live in LA and NOT be a part of the industry (though always aware it’s there). My LA was doctors, teachers, scientists, and non-profit workers. It is possible to self-select your community, as it is anywhere. I miss the creativity, beauty, food, and environment of LA tremendously, but the worlds of West Hollywood, Beverly Hills, Malibu, etc. are as foreign to me as Antarctica.

  • I’m loving this new podcast series that you’re doing Garance, but the Foster sisters didn’t really interest me.

    They’re not really relatable- they come from a world of opportunity, they were born into their celebrity lifestyle. I have friends in LA who live a very different life, they’re very hardworking and see another side of the city.

    They didn’t have anything new or real to say to me- I could tell that they believed in themselves, but I like hearing the stories about the lifestyles of genuine people in fashion that you give us. Doll & Em were great, Zosia was cute and full of life. More like the earlier podcasts please, and keep up the great work!

  • Found this particular podcast very fun! Despite others’ comments that this was too « privileged » for them or worlds apart from the LA they know, I thought the opposite: that Erin & Sara Foster shared openly, authentically dissected nuances of the « rich and famous » lifestyle that they can’t stand, and offered listeners a slice of life view into the world they know. You can’t help where you are born into!

  • This link no longer seems to work. Would love to listen

From the Archives

This or That
  • This or That
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
atelier dore this or that summer sandals chunky sandals vs. delicate sandals

This or That / Sandal Edition

This or That: American or Française?

This or That: American or Française?

atelier dore this or that lingerie lace or cotton sex month

This or That / Lingerie Edition

This or That / Blush vs. Bronzer

This or That / Blush vs. Bronzer

This or That: The Beanie

This or That: The Beanie

This or That: Nails

This or That: Nails

This or That

This or That

This Or That

This Or That

Silja Danielsen Photo

This Or That: Low Knot or Top Knot