Michelle at Home

4 years ago by

Photos

Erik Melvin

Michelle Smith est une perle rare. Et je ne dis pas juste ça parce qu’elle s’est lancée comme décoratrice d’intérieur tout en étant avocate et en se spécialisant et droit fiscal, ou parce qu’elle voit du vert là où certains d’entre nous voient du jaune et du bleu. Bien sûr, tout ça, c’est très impressionnant, mais ce qui rend la présence de Michelle aussi unique, c’est qu’elle fait tout ça avec un naturel désarmant.

Et quand je dis désarmant, c’est qu’elle a débarqué chez elle à Sag Harbor au moment où Erik et moi on arrivait, les bras remplis de mini-croissants, d’un bouquet de kale, suivie par son chien Ingy… dans une tenue qui calait parfaitement avec notre shooting.

Vous aurez un aperçu de son style à travers les projets qu’elle mène avec son équipe de designers chez Studio MRS, mais il est encore plus visible dans les deux maisons qu’elle a décorées pour elle… presque des œuvres d’art, mais qui donneraient quand même envie de se vautrer dans un canapé pendant des heures.

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

Ton approche en matière de design d’intérieur ?
Avant de commencer à décorer, je m’intéresse à la structure-même du lieu, à ses finitions. Une pièce doit être belle vide, ensuite le mobilier et la décoration ne font que souligner cette beauté.

Ton goût en matière de déco se retrouve-t-il dans ton style vestimentaire ? As-tu un uniforme de prédilection ?
Je crois que mon style est un peu plus androgyne que mes goûts en matière de déco. J’aime bien le rendu d’une jupe plissée sur un sofa ou des chaises mais vous me verrez rarement en jupe. De manière générale, j’essaie d’éviter les tendances et les « touches » de couleur. Je porte souvent un jean, une veste ou un pull bleu marine, des boots, et je ne suis jamais très coiffée.

Tu as commencé à travailler comme avocate, tu peux nous en dire un peu plus ?
J’ai grandi dans le Bayou Teche, dans le sud de la Louisiane. Mon père avait une entreprise de remorqueurs, et si j’étais allée le voir pour lui dire : « Papa, plus tard, j’ai envie de choisir des tissus pour des coussins et des couleurs de joints », ça ne l’aurait pas fait. Je savais que j’avais envie de partir à NY, et le droit, ça ne me semblait pas si mal. J’ai un petit côté première de la classe, j’aime bien passer des examens, donc c’était assez amusant. Rétrospectivement, je me dis que c’était l’astuce parfaite pour arriver à mes fins, non ?

A quel moment as-tu réalisé que tu avais choisi la mauvaise orientation ?
Je travaillais pour un gros cabinet d’avocats, j’avais de très longues journées de travail, et à côté, je rénovais mon appartement. J’avais déjà refait un joli petit appartement quelques années plus tôt, mais là, c’était un plus gros chantier, et je travaillais dessus tard le soir. Le résultat était très sympa, et quand j’ai eu terminé, tout ça m’a manqué. J’ai commencé à rénové l’appartement d’un associé de mon cabinet, et j’ai trouvé ça encore plus sympa que de refaire le mien.

Est-ce que ça a été difficile de passer à un métier en apparence totalement différent ?
La transition s’est faite d’elle-même. Après avoir terminé l’appart de cet associé, il en a été tellement content qu’il a commencé à parler de moi autour de lui. Il m’a vraiment poussée pour que je continue à faire de la déco. Un soir, à un dîner, il était assis à côté de Daniel Romualdez (ndlr : il est à la tête d’un gros cabinet d’architectes et designers), et il lui a parlé de moi. Daniel m’a dit qu’il fallait qu’on se voie et voilà… d’avocate dans un gros cabinet, je suis devenue stagiaire chez un décorateur d’intérieur.

Michelle at Home
Michelle at Home

michelle-smith_garance-dore_6

michelle-smith_garance-dore_5_

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

michelle-smith_garance-dore_13_

michelle smith garance dore photo

Y a-t-il un parallèle entre ton métier d’avocate et celui de décoratrice ?
En fac de droit, on n’apprend pas vraiment le droit. On apprend à trouver une réponse puis à la communiquer le plus clairement et directement possible. Donc faire des études de droit m’a beaucoup aidée, oui. La décoration d’intérieur, c’est un peu comme un apprentissage permanent.

Une philosophie que tu appliques en matière de décoration ?
J’ai besoin que mes projets déco s’inscrivent dans le temps. J’ai tendance à éviter les spots de lumière encastrés, ça ne vieillit jamais très bien et le style change toujours. Je choisis toujours de vrais rideaux ou des stores en tissu et pas de stores enrouleurs. Une finition laquée finira par avoir l’air abimée, alors qu’un effet mat vieillit bien. Et j’ai eu la chance exceptionnelle d’avoir des clients qui allaient dans ce sens.

Est-ce compliqué de cadrer avec la vision du client tout en gardant intacte sa créativité, ou as-tu trouvé une formule gagnante ?
Je suis là pour offrir à mes clients ce qu’ils recherchent tout en m’assurant que tout est fluide, que tout fonctionne bien. Souvent, les clients viennent me voir avec tout un cahier des charges, et le projet est au final le résultat de pas mal de « non » concertés et de quelques « oui ». J’aime bâtir une pièce autour de ces quelques « oui » qu’ils m’ont apportés. S’ils tiennent vraiment à une baignoire ou un papier peint en particulier, je peux davantage me lâcher sur le reste en termes de créativité, et leur offrir en plus de ce qu’ils voulaient, la version la plus aboutie possible de cette pièce.

Ton projet le plus mémorable à ce jour ?
En bien ou en mal ?? Je plaisante, aucun projet n’est négatif s’il nous apprend quelque chose. Je crois que c’était une maison dans le nord de l’État. Elle était tellement surchargée… ça m’a demandé énormément d’efforts… j’ai hâte de pouvoir la montrer.

Le projet/la collaboration de tes rêves ?
Pas forcément un rêve à long terme, mais mon rêve actuellement, ce serait de refaire une maison dans le Colorado, pour une chanteuse de country, ce type de client. C’est vraiment un style qu’on ne voit pas beaucoup à New York… un endroit où on se verrait bien en santiags, à jouer de la country autour d’un grand feu de camp.

Michelle at Home

michelle-smith_garance-dore_20

michelle smith garance dore photo

Michelle at Home

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

Ton style change ou évolue en fonction des différents clients/différentes destinations ?
Je crois que mon style change pour chaque client. Ce serait laborieux et inintéressant si je proposais le même style à chaque client. Je crois que la seule constante qu’on retrouve dans mes projets, c’est le côté « cosy ».

Tu partages ton temps entre Clinton Hill à Brooklyn et Sag Harbor. Depuis quand viens-tu dans les Hamptons, et qu’est-ce qui t’a donné envie de vivre ici ?
J’étais avec un client qui cherchait justement une maison dans les Hamptons. Ma mère est toujours hyper au fait de ce qui se passe dans mon agenda, et donc elle regardait elle aussi des maisons sur Internet. Un soir, elle me fait suivre un lien vers un vieux cottage de Sag Harbor, une ruine… dans l’esprit Grey Gardens. Elle m’a dit : « Ça m’étonnerait que ça lui plaise, mais… » C’est comme ça qu’on a envisagé de se trouver un endroit ici, et je crois que c’était juste la deuxième fois que je venais à Sag Harbor.

Quel espace as-tu préféré décorer : ton appartement à NY ou cette maison de Sag Harbor ?
Vous me demandez un peu de choisir entre mes deux enfants… J’ai toujours une petite préférence pour mon projet le plus récent, donc je dirais mon appartement de Clinton Hill.

Où trouves-tu l’inspiration ? T’arrive-t-il d’être parfois à court ?
Non, jamais… au contraire. Souvent, c’est un problème. Pinterest est un outil révolutionnaire pour trouver de l’inspiration et y voir plus clair, mais parfois, c’est trop. Je crois qu’il vaut mieux choisir une inspiration et la garder à l’esprit, tout en essayant de créer sa propre vision.

L’aspect le plus important pour rendre un espace cosy/familier ?
Chez moi, par exemple, j’ai besoin d’une bonne cafetière, d’une baignoire, d’un lit confortable et d’une télé avec Netflix.

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

michelle smith garance dore photo

Chandail, Vintage ; Levi’s Vintage, What Goes Around ; Chaussures, Church’s ; Lunettes, John for Devonshire ; Montre-bracelet, de son grand-pére Rolex

Michelle Smith of Studio MRS

20 comments

Ajouter le votre
  • génial, passer d’avocate à décoratrice, j’adore, merci.

  • I like her style very much. It’s traditional and timeless and not at all frou-frou or twee. I am getting tired of the same things in every decorating photo (fiddle-leaf figs, black-and-white Beni Orain carpet, witty fake taxidermy, Saarinen table, sputnik light, you get the drift). Those things are great, but they are so ubiquitous and when I see interiors with lots of the same things, I’m bored. Her rooms are different. Unique. They seem to contain stories.
    She also has a great haircut.

  • Yes yes yes! To everything!

  • She has the most beautiful house! That kitchen x

    http://www.wonkylauren.com

  • This home… Oh man…this home… is so beautifully styled. The paint colors, are those new to this side of eternity? What are those paint colors? The mix of charming fixtures add a sophistication with a bit of characterization with the art, perfectly placed furniture that is juuuust right to make the place look airy, inviting and livable. Really beautiful.

    #beautiful

  • I agree, beautiful house.

    It looks timeless.
    Like it would be comfortable and inviting 5 years from now, 10 years from now…
    that’s my idea of beauty!

  • Such an amazing home x

    Jessica — WS Community

  • I absolutely adore her style – it’s exactly what I’ve been striving for in my own home, but elevated by her talent. I love it!

    And I wonder – could we consider the possibility of jettisoning the word « effortless »? No woman who is a lawyer and has her own design firm is effortless – this is a woman who works hard and makes careful choices about her time, her design, her style. « Effortless » is a style these days, and it’s one I respond to very much, but it’s also a word that comes with such odd ideas about who we are as women in this day and time. None of us are effortless, but all of us want to be; it’s a myth that we too often use against ourselves. I think I’m giving it up…

  • Huh Erin, you have such a good point concerning the term effortless… Thank you for putting that out there, really something to internalize.

  • Very nice home and a perfect place for Sag Harbour. The hits of jewel tones paired with softer colours is inspired and really grounds the décor.

  • very relaxing and beautifull home.. what I most like about it, is that she stays away from the more obvious decostyle that’s ‘in’ for the moment..

  • J’aime beaucoup cette verrières, ça doit être un endroit parfait pour travailler ! Quelle lumière !

  • J’avoue que je suis impressionnée par la beauté de ces images. Michelle est très inspirante. J’ai l’impression que mon parcours risque de ressembler au sien étant donné que je vise le droit, mais que j’ai tellement de créativité à revendre! En tout cas, elle est vraiment chanceuse, au bon endroit au bon moment, même s’il est certain qu’il n’est pas seulement question de chance!

    Merci pour la découverte :)

  • This watercolour with swimmers is amazing, who is the artist please?

  • Allison Maletz. Happy you like!

  • Could we have the details on the leopard wallpaper, please?

  • Would love to know the paint color that is used in the dining space?

  • Shireen Bora 19 février 2017, 9:26 / Répondre

    Sag Harbor! Adding to my summer to do list!

  • What a beautiful home, so timeless & unique! I would love to know where to find the modern light fixture above the dining table, or is it one of a kind?

From the Archives

The Hair Diaries
  • The Hair Diaries
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
10 Years of Messy Hair

10 Years of Messy Hair

The Update #5

The Update #5

haircstasy hair ari westphal curls beauty garance dore photo

Haircstasy!

beanie or bust winter running garance dore photos

Beanie Or Bust

neada jane the chop and change bumble and bumble garance dore photos

Chop & Change

hairprint garance dore beauty hair product photo

Hairprint

Now Hair This!

Now Hair This!

red braid bumble and bumble anthony turner proeza scholar fashion week hair garance dore photos

The Braid Debate

the impossible hair cut isabella emmack opening ceremony

The Impossible