fashion_capitol_store_atelier_dore_1

A Jewel Box in Charlotte

3 years ago by

« C’est comme ça qu’on fait dans le Sud. » C’est ainsi, dans un grand éclat de rire, que Laura Vinroot Poole m’a expliqué pourquoi elle a donné naissance à ses enfants assistée de son médecin de famille.

Ils font pas mal de choses différemment, dans le Sud. S’habiller divinement bien par exemple. Pendant notre escapade à Charlotte, les seules femmes que j’ai pu apercevoir en leggings faisaient vraiment du sport.

J’imagine que c’est en partie lié à leur culture, mais je suspecte aussi une autre raison : Laura et la Mecque fashion qu’elle a créée, Capitol, sa luxueuse boutique de vêtements en plein cœur de Charlotte.

Après avoir passé un après-midi à Capitol en compagnie de Laura, je peux affirmer que le terme « boutique » ne lui rend pas justice. C’est un sanctuaire. Un lieu de rencontre. Un QG. Mais par-dessus tout, c’est un écrin. Tout comme Laura.

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore

Laura et son mari Perry sont revenus vivre à Charlotte, la ville natale de Laura, pour qu’il puisse y suivre des études d’architecture.

A tout juste 25 ans, Laura a ouvert Capitol pour répondre à une demande. Elle avait remarqué que toutes les amies de sa mère faisaient des pèlerinages annuels à New York pour faire du shopping. Elle trouvait ça insensé, il fallait que quelqu’un réponde à cette demande, sur place, à Charlotte.

Elle avait trouvé sa voie.

« Je sélectionne des vêtements pour mes clientes. C’est mon job », explique-t-elle. Elle voit plus de 300 collections par an et achète des pièces issues de « plus d’une centaine de collections ». Et elle n’achète pas pour une hypothétique cliente. Elle achète pour de vraies femmes, des clientes qu’elle appelle par leur prénom et dont le style n’a aucun secret pour elle.

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore
A Jewel Box in Charlotte

Et à l’évidence, les femmes de Charlotte adhèrent.

Et le succès de Capitol (qui fête son 20ème anniversaire, comme on vous en parlait hier) n’en est pas la seule preuve. On le voit aussi à la façon dont les femmes se rassemblent autour de Laura.

J’en ai été témoin tout au long de notre déjeuner. Assise sur un sofa au beau milieu de la boutique, j’ai pu observer toutes les clientes qui entraient : leur visage s’illuminait dès qu’elles apercevaient Laura, et inversement. Elle connaît chacune d’entre elles, et pas seulement leur prénom, elle est suffisamment proche d’elles pour savoir qui vient de se fiancer par exemple.

Laura est l’âme de Capitol. Elle est tellement douce et chaleureuse qu’on est tout de suite à l’aise et en même temps, on a envie de montrer le meilleur de nous-même.

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore

Quand je lui ai demandé de m’en dire plus sur son amour de la mode, elle a digressé, a évoqué l’amour qu’elle porte aux gens et aux relations humaines, le moteur de son business selon elle. La mode ? Juste un moyen de construire ces relations.

Laura est fière de permettre aux femmes de se sentir bien et elle utilise tous les moyens qui sont à sa disposition pour les y encourager.

« Ici, on n’apprend toujours pas aux femmes à voler de leurs propres ailes », explique-t-elle. Laura est consciente qu’à son niveau, elle ne peut pas faire changer une société entière, mais elle peut permettre aux femmes qui travaillent pour elle de changer – en leur donnant des responsabilités, en leur apprenant à diriger et surtout, en leur apprenant à être autonomes.

Capitol Atelier Dore

Capitol Atelier Dore

Au cours de l’après-midi, elle m’a parlé d’une interview qu’elle avait accordée quelques semaines auparavant : toutes ses réponses avaient été publiées in extenso.

Moi, ça m’aurait rendue hyper nerveuse (j’ai des tics de langage et je digresse tout le temps).

Laura, elle, a adoré parce que ça montrait sa complexité et dressait un portrait complet de la femme qu’elle est. Une fan inconditionnelle des Grateful Dead, une femme dont la tenue idéale se résume à un Levi’s vintage et un pull en cachemire bleu marine, une femme qui n’a pas peur de parler des réalités de sa vie de femme et de mère, et une femme qui, quand elle rit, a besoin de prendre appui sur votre bras pour ne pas perdre l’équilibre, parce qu’elle rit à gorge déployée.

Le genre de rire – et de femme – qui me séduit.

Capitol Atelier Dore

22 comments

Ajouter le votre

From the Archives

Holiday Gifting
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
Hill City

Hill City

Deb Watson’s Guide to Giving

Deb Watson’s Guide to Giving

The Gift of Giving Gifts

The Gift of Giving Gifts

lessons in gifting steven alan presents expert series garance dore photos

Lessons In… Gifting