STREET_STYLE_NATASHA_FEIT

A Street Style with Natasha Shick

2 years ago by

Je porte une chemise blanche sans col Aspesi, mon jean brut Toogood préféré (il m’obsède littéralement en ce moment), un foulard 45RPM et des sandales blanches façonnées à la main FEIT. J’ai un style personnel relativement neutre et épuré, je préfère les pièces pratiques dans lesquelles je peux bouger facilement et qui m’accompagnent toute la journée. J’ai une approche minimaliste, avec une majorité de pièces de grande qualité et discrètes.

Tout ce que je porte doit être fait à partir de matériaux naturels comme le coton ou la laine. C’est avec ces matériaux sur mon corps que je me sens le mieux. Et c’est pareil pour mes chaussures, je crois que je ne possède que des chaussures FEIT. Au moins, cela me permet d’économiser sur les chaussures. On pourrait dire que je suis obsédée. :)

Quand j’étais enfant en Russie, je portais un uniforme au quotidien. Je crois que cela m’a donné l’envie d’une garde robe basique avec des pièces essentielles. Je suis une puriste et une minimaliste pour les vêtements. Mon placard est majoritairement rempli de couleurs neutres et de différentes teintes de noir et de bleu marine, qui sont toutes interchangeables et peuvent être portées ensemble. Entre le management de FEIT et l’éducation de deux garçons, je n’ai pas le luxe de me demander quoi mettre chaque matin. J’ai à peu près abandonné les talons ces cinq dernières années, depuis que j’ai des enfants. Et puis, j’avais vraiment l’impression de porter des chaînes au pied. J’ai déjà fait ça pendant 15 ans, en pratiquant la danse classique. Donc non merci ! En plus de ça, j’ai vraiment du mal avec les vêtements de sport. Je trouve que les leggins en synthétique sont étouffants et insupportables. En général, je porte un pantalon de survet informe et un large T-shirt pour mon cours de yoga ou de danse. J’adore la liberté de mouvement que cela me donne.

Je suis une très grande fan des chaussures blanches et des chemises blanches. Tous les ans, je me prends une paire de chaussures blanches basse cousue à la main, d’escarpins blancs et de sandales blanches façonnées à la main, le tout FEIT. J’adore l’allure des chaussures blanches propres. Une obsession bizarre. Mais pas d’inquiétudes, je continue à utiliser les vieilles en courant après mes enfants sur le terrain de foot. Et ensuite, les chaussures reçoivent une nouvelle semelle et sont nettoyées pour la prochaine saison.

Des chemises blanches de toutes les formes et de toutes les tailles ! Ma pièce préférée est une vieille chemise de nuit française que j’ai achetée aux fripes de Brooklyn il y a quelques années. Elle est utile pour de nombreuses occasions, chemise de nuit, robe de plage ou la parfaite robe T-shirt oversize pour l’été. Et est-ce que j’ai dit qu’elle était faite du coton le plus merveilleux ? Je suis à fond pour les silhouettes larges et oversize.

Et puis ma vieille paire de sandales usées FEIT, qui continuent à survivre saison après saison. Elles ont 4 ans donc elles sont parfaitement à mon pied maintenant. Je les ai portées avec des chaussettes et un vieux pantalon militaire oversize acheté lors de mon dernier voyage au Japon.

Parmi les autres pièces phares de ma garde-robe, on trouve un pull tricoté à la main Lauren Manoogian – je l’adore parce qu’il est capable de prendre de nouvelles formes au fur et à mesure qu’on le porte dans le temps. Ma robe noire trapèze Arts and Science, trouvée à Noodle Stories à LA, a le parfait poids lourd du coton, et elle restera encore longtemps intemporelle. Je sais qu’elle fait partie des pièces que je vais porter pendant les 20 prochaines années. Et la veste de photographe Toogood, j’adore qu’elle puisse être portée d’une saison à l’autre en portant des pièces plus épaisses en dessous ou des T-shirts en été.

Le style est intemporel. La mode est un moment dans le temps. Cela va et revient, se recycle, mais le style reste toujours.

Je n’achète que 3-5 pièces par an. Je ne passe pas mon temps à faire du shopping, à gaspiller du temps et de l’argent. J’ai tendance à n’acheter que des vêtements que j’aime vraiment et que je vais pouvoir porter longtemps, des pièces intemporelles, des héritages. J’imagine que je serais une très mauvaise cliente, sauf pour quelques marques.
J’aime savoir d’où viennent mes vêtements et qui les a faits. Habituellement c’est un sentiment très personnel pour moi puisque je n’achète et ne possède des vêtements que de gens que je connais, avec qui je travaille ou que je respecte. La plupart de ceux avec qui je travaille sont un peu des outsiders.

De même qu’il y a un mouvement pour acheter de la nourriture locale et de saison, il doit y avoir la même chose pour les vêtements. On a tant parlé de nourriture et du fait de manger des ingrédients de qualité. Mais les gens continuent à porter des vêtements et des chaussures faits par des machines avec des fibres synthétiques qui ont besoin de beaucoup de pétrole et d’énergie pour être produites. Ce n’est pas seulement mauvais pour l’environnement, c’est aussi quelque chose qui est sur votre corps. Ces vêtements consomment tant d’énergie pour finir dans des décharges.

Chez FEIT, notre collection commence vraiment avec le type matériaux naturels disponibles, et le type de structure qui offre les coutures à la main que nous recherchons, avant de vraiment commencer le processus de création. C’est pour cette raison que nous choisissons de ne travailler, pour les projets d’importance, qu’avec des gens qui nous donnent l’impression de faire quelque chose de très semblable dans leur domaine. Des gens comme Toogood, que j’admire et respecte, pour les deux dernières saisons, et Lauren Manoogian pour l’automne prochain. Dans ces deux entreprises, les femmes créent et réalisent leurs pièces à la main, sans machine. Il y a vraiment une touche et une apparence humaine dans leurs vêtements, ils ont une vie. Ce n’est pas seulement une question de préservation de la planète, c’est aussi une question de préservation des habitants de la planète. Si nous prenons soin des gens, nous prenons soin de la planète.

_________________

Comme Natasha l’a dit, elle est propriétaire de FEIT, une marque de chaussures que nous convoitons et adorons pour son style et son aspect développement durable. Le fait qu’ils soient nos voisins et que nous puissions admirer la marchandise dès que nous sortons déjeuner aide aussi.

Shop the story

3 comments

Ajouter le votre
  • Gaea Vilage 21 août 2018, 12:02 / Répondre

    Great style, great story – and I appreciate the honesty, but horse leather…seriously?! I know that’s really hypocritical of me, because cows are just as worthy, but seriously I cannot deal with horse leather shoes..

    https://www.feitdirect.com/women-s-hand-sewn-slipper-semi-cordovan?92=59

  • Lovely post, but clean up the edits in the first paragraph

  • Sanja Van Huet 21 août 2018, 5:52 / Répondre

    I am a self confessed shoe nut. I have collected and wear all types of wonderful shoes … but I am in awe of the simple Ballet shoe from FEIT. (Just had a look on their website). So simple and classic but so beautiful. There is so often so much more to simplicity. I may have to save up for a pair of my own.

From the Archives

Holiday Gifting
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
Hill City

Hill City

Deb Watson’s Guide to Giving

Deb Watson’s Guide to Giving

The Gift of Giving Gifts

The Gift of Giving Gifts

lessons in gifting steven alan presents expert series garance dore photos

Lessons In… Gifting