uFpPz394

A Street Style With Tina Frey

5 months ago by

Vous vous souvenez peut-être avoir vu Tina dans cette sublime Style Story de l’année dernière. Nous l’avions rencontrée lors de notre retraite à Marrakech en 2017 et nous étions immédiatement tombées amoureuses de sa gentillesse contagieuse et de sa créativité !

Elle est artiste et sculpte elle-même sa collection d’accessoires de maison en résine faits main, dans des formes organiques et de belles couleurs. Et son style personnel semble étroitement lié à sa vision artistique.

Quand nous avons vu qu’elle se joignait de nouveau à nous pour notre retraite sur l’Art de la Découverte de soi au Chili à l’automne dernier, nous étions surexcitées ! Et nous étions tellement heureuses d’apprendre à mieux la connaître. Nous sommes extrêmement chanceuses de pouvoir la considérer comme un amie et c’est un immense plaisir de la recevoir de nouveau sur le site !

_____________

Nous t’avons vue sur le site il y a un an environ. Est-ce que ton style a changé ou évolué depuis ?
Je ne pense pas que mon style ait beaucoup changé depuis. J’ai quand même fait couper mes longs cheveux en septembre dernier, c’était cathartique – je me suis sentie tellement plus légère et libre après. Je crois que je voulais simplifier ma vie en général mais, en gros, mon style est resté le même. Je m’appuie toujours sur une base de basiques simples et intemporels et j’ajoute de la couleur ou un élément intéressant pour donner un peu de consistance. Et je me suis surprise à adopter la mode des ugly sneakers, c’est tellement confortable que je n’ai pas pu résister.

Qu’est-ce qui t’a le plus marquée lors de ta participation à la retraite Art de la Découverte de Soi ?
Il y avait une atmosphère incroyable d’amour, de chaleur et de solidarité qui se dégageait de ce groupe de femmes formidables. C’était très agréable de pouvoir partager des idées et de se soutenir mutuellement, tout en apprenant en même temps la méditation et l’astrologie. Chaque personne était unique et accomplie, à sa façon à elle. Je continue à me sentir inspirée et admirative tant cette semaine que nous avons partagée était mémorable.

Et quel rôle a joué la découverte de soi dans ta vie ?
Cela m’a rappelé l’importance de prendre soin de moi de l’intérieur, il est beaucoup trop facile de se laisser entraîner par le travail, le stress, les réseaux sociaux, etc. Nous oublions comment faire pour prendre une pause et respirer. J’ai continué à faire de la méditation presque chaque jour, je me suis même inscrite à une retraite de méditation silencieuse en avril et j’ai hâte de pouvoir continuer mon exploration. Je crois que cette introduction pendant la retraite m’a vraiment poussée à reconnaître à quel point il est important de réfléchir, d’être consciente, de me sensibiliser pour avoir une approche saine de mes pensées et de mes sentiments.

Tu n’es pas du genre à avoir peur de la couleur. Quel rôle joue la couleur, à la fois dans ton style personnel et dans ton travail de la résine ?
J’adore l’influence que peut avoir une couleur sur l’humeur. Par exemple, le jaune fait partie de mes couleurs préférées, et on ne peut pas s’empêcher de se sentir enjoué quand on voit une couleur qui évoque un visage souriant et heureux. Ça ajoute un élément de surprise, selon la manière dont les choses sont agencées. Selon ma philosophie, il faut avoir de beaux basiques dans des couleurs neutres comme le bleu marine, le gris, le noir ou le blanc. Mais on peut changer son état d’esprit en ajoutant des touches de couleur. C’est dur de ne pas se sentir souriante quand, par une journée grise et pluvieuse, on a l’impression d’être un rayon de soleil ! Porter un rose monochrome de la tête aux pieds peut être très marrant dans certaines occasions ! Et ça s’applique aussi à mon travail parce que ça peut avoir le même effet sur les intérieurs, et la manière dont on se sent chez soi grâce à une touche de couleur.

Ton travail en résine mêle à la fois des formes libres/naturelles et une pureté/un minimalisme – un mélange qui n’est pas facile à atteindre. Ces concepts sont-ils importants dans ta vision du design (style personnel/travail artistique) ?
Oui, c’est vraiment ma vision créatrice. J’aime garder les choses simples, minimalistes et pures… mais il ne faut pas que ça soit trop parfait. J’adore l’idée du wabi-sabi, où on trouve la beauté dans l’imperfection. C’est l’inattendu qui rend les choses intéressantes.

L’année dernière, tu as mentionné Phoebe Philo comme une de tes figures de référence en matière de mode. Dans le contexte de son départ de Céline, quels sont les créateurs ou les artistes qui t’inspirent en ce moment ?
Comme beaucoup de fans, je dois reconnaître que j’ai fait des stocks de Old Céline depuis que j’ai appris le départ de Phoebe ! Et ce qui est incroyable, c’est que je continue à porter les mêmes choses depuis des années, y compris de la première saison, et je les mêle avec mes autres basiques préférés d’Uniqlo, de COS, de Gap ou de H&M. J’adore mélanger des produits de très haute gamme et de moins haute gamme, je trouve ça drôle. En ce moment, je suis hypnotisée par l’artiste Hilma af Klint. Je suis récemment allée voir l’exposition du Guggenheim à New York, et c’était encore mieux que dans mes souvenirs, lorsque j’ai découvert son travail au Centre Pompidou à Paris en 2016. Je suis fascinée et inspirée par son usage de la couleur et les courbes dans ses peintures ; on dirait que ça vient d’un autre monde.

Turtleneck, Muji
Pants, Theory
Sneakers, Louis Vuitton
Shearling Coat, Anne Vest
Socks, Tabio

Shop the story

7 comments

Ajouter le votre

From the Archives

La Plage
  • La Plage
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned

Beach on the Brain

atelier dore market story hats summer swim

Summer Hats

The Surf Lodge

The Surf Lodge

Net A Porter Atelier Dore

A L.A. Holiday

Down to Earth Swim

Down to Earth Swim

The Sun

The Sun

Sun

Sun

body happy garance dore photo

Body Happy

Beach Bum

Beach Bum