A Note From...

A Day in the Life

3 weeks ago by

In Partnership With Lo & Sons
A Day in the Life

Le métier de productrice fait partie de ces jobs qui veulent un peu tout dire. J’ai le titre de directrice éditoriale à DORÉ, mais ça implique beaucoup de production. Et de quoi est-ce qu’une productrice a besoin, en plus d’un autre café ? Du sac parfait pour l’accompagner toute la journée. Je suis TRÈS particulière en matière de sacs quand je suis sur un plateau, tout particulièrement sur un plateau de tournage où il faut toujours avoir toutes ses affaires sur soi, mais il y aussi cette chose qu’on appelle une caméra qu’il ne faut surtout pas heurter avec son sac, c’est un crime de lèse-majesté. Donc, quand j’étais à Londres il y a quelques semaines pour un tournage de trois jours, j’ai pris pour allié le sac Waverley de Lo & Sons, porté en ingénieux petit sac banane.

Préparez-vous à 24h dans la vie d’une productrice…

22h – Nous venons de rentrer après une journée de repérage. “Nous”, c’est moi, Michael, notre directeur de la photographie et Jamie, son partenaire de prod. Heureusement pour nous, nous sommes tous amis et nous avons les mêmes goûts pour les bières donc nous sommes tous dans le même Airbnb avec un frigo plein de bière locale. Nous prenons tous une bière et nous nous asseyons sur le sol du salon pour préparer le storyboard du shooting du lendemain, maintenant que nous avons repéré les lieux.

Minuit – Les garçons vont se coucher et je suis heureuse d’avoir enfin du silence pour pouvoir envoyer tous les mails nécessaires pour le lendemain. J’adore travailler tard le soir quand le monde se calme enfin.

7h08 – Je suis réveillée ! A peu près ! J’ai passé plus de temps que prévu sur mes mails donc je m’autorise un snooze, un seul.

7h10 – Je titube hors de ma chambre et je tombe sur une grande tasse de café noir grâce à Michael qui (heureusement pour moi) souffre de jetlag, il s’est levé à 5h du matin et a décidé de se rendre utile en allant nous chercher du café, à Jamie et moi. Béni soit-il.

7h11 – 7h25 – Jamie, Michael et moi nous retrouvons dans notre Airbnb (l’avantage quand on travaille avec des amis, c’est qu’on peut se donner rendez-vous partout à n’importe quel moment, même en pyjama à 7h14 le matin). On revoit les mails que j’ai envoyés à 2h du matin la veille et nous faisons quelques ajustements de dernière minute à notre programme de shooting.

7h30 – Jamie et Michael sortent pour superviser la livraison de tout l’équipement pour filmer tandis que je profite de ce moment pour me préparer et me remettre les idées en place. Les semaines de shooting sont épuisantes mais aussi grisantes. Et quand on est grisé, on se sent en vie donc je suis heureuse malgré la fatigue.

Je prépare méticuleusement mon sac banane Lo & Sons. Lunettes, carnet, stylo, un petit parfum solide parce que – soyons honnête – tout le monde transpire quand on court toute la journée, mais il va falloir que je sois très proche des gens pendant les dix heures qui viennent donc autant mettre un peu de parfum entre nous. Portefeuille, téléphone, épingles, clés, baume à lèvres et je suis partie.

9h00 – Même si nous avons préparé les vêtements à New York, maintenant que nous sommes à Londres, nous trouvons que ça ne va plus, Garance et moi. Nous avons à peu près 90 minutes avant d’avoir à être sur le plateau et nous sommes juste à côté de Regent Street… Je peux quasiment sentir tout le shopping qui va se passer.

10h30 – Nous arrivons, Garance et moi au Southbank Centre à Londres et je vérifie le lieu rapidement avant le moment crucial.

11h05 – Bloquer les passants fait partie de mes talents secrets. Comment est-ce que je fais ? Je me tiens debout, hors champ, les jambes et les bras grand ouverts. Ça marche bizarrement bien. Sans doute simplement parce que les passants pensent que je suis cinglée (et peut-être que, à ce moment-là, je le suis) et ils essaient donc de s’écarter de moi, et aussi de Garance qui fait son truc devant la caméra.

12h45 – Je traverse Londres à vélo ! Oui, vous m’avez bien lue. Un de nos accessoires est un grand vélo jaune qui ne tient pas dans le van donc je traverse Londres à vélo et je SURVIS. Au début, je me suis limitée aux rues à sens unique mais à la fin, on me prenait pour Lance Armstrong.

13h15 – J’arrive sur les lieux de notre deuxième shooting du jour, Kensington Gardens à Hyde Park et j’aide à tout préparer pour la prochaine scène.

13h20 – J’entends Garance dire : “Qui a une épingle ? Ma blouse a un pli bizarre.” Vous savez qui a des épingles ? Moi. :) Où sont les épingles ? Dans mon sac. :)

14h – Est-ce que j’ai mangé ? Je ne suis pas sûre mais je crois que Jamie m’a tendu un sandwich un moment à Hyde Park, et qu’il a été consommé. (C’est en général comme ça que je mange les jours de shooting, on me met de la nourriture et du café devant moi et je fais plaisir au responsable en les mangeant).

16h – Garance a fini ! Et le reste d’entre nous se prépare pour le dernier shooting du jour. Ce qui signifie à peu près un million de prises parce que nous travaillons en stop motion. Ça consiste à déplacer des objets inanimés petit à petit en les prenant en photo à chaque moment au passage. Il est à peu près
16h donc tout le monde a peur de la lumière qui tombe. A partir de 16h, il y a toujours une appréhension qui s’installe sur un tournage quand tout le monde se précipite pour finir avant que la lumière ne change trop.

17h30 – J’entends clairement quelqu’un dire “Ronnie ?” Je me redresse, j’étais allongée dans l’herbe à déplacer des objets inanimés centimètre par centimètre, pour me retrouver face à face avec un ami de LA. Je jure que c’est vraiment arrivé. Il est à Londres avec sa famille et ils se baladaient à Hyde Park. Nous avons tout les deux d’abord pensé que c’était une hallucination. Je lui explique rapidement le problème de la lumière, il comprend et je lui promets de le retrouver plus tard pour un verre.

18h – Le premier jour est fini, plus que deux !

18h02 – Nous trouvons le pub le plus proche et honorons la glorieuse tradition de la pinte debout dehors, après le bureau. Les mains libres, je peux participer confortablement tout en riant aux éclats en racontant ma journée avec Michael et Jamie, et tout en nous préparant pour la suivante.

19h50 – Comme promis à mon ami, je le retrouve pour dîner. Comme c’est un garçon chic, il suggère Claridge’s. J’accepte mais je transforme mon sac banane en bracelet pour la soirée parce que bon… Claridge’s.

22h – Au lit ! Je m’occupe de mes mails en silence. C’est horrible que j’adore faire ça ? Une journée de passée, il n’en reste plus que deux.

Photos par Asia Typek

Lo & Sons

Shop the story

10 comments

Ajouter le votre

From the Archives

Shoes!
  • Shoes!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
DAD SNEAKERS

DAD SNEAKERS

The Shoes Have It

The Shoes Have It

Socks Atelier Dore

Sock It!

Mules Atelier Dore

Mules Made for Walking

If the Sneaker Fits

If the Sneaker Fits

Let it Slide

Let it Slide

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

bye bye heels garance dore illustration

Bye Bye Heels

White Hot!

White Hot!