Pardon My French

Carte Blanche: Renewing the Relationship with Yourself

1 month ago by

Carte Blanche: Renewing the Relationship with Yourself
podcast cover
Carte Blanche: Renewing the Relationship with Yourself
Pardon My French with Garance Doré
Carte Blanche: Renewing the Relationship with Yourself
00:00 00:00

Parfois, dans la vie, le renouveau vient après un moment d’épiphanie, et parfois non. Parfois, il faut une accumulation de petites choses qui vous préparent à être enfin prêt à creuser et à faire des changements, selon vos propres règles. Même si cela implique de vous confronter à un traumatisme, peu importe qu’il soit petit ou grand, pour pouvoir être prêt à vous renouveler ou à grandir, à voir les choses clairement, l’avant ou l’après.

En prendre conscience et s’autoriser à sentir les choses – que ce soit de la tristesse, du bonheur ou simplement un profond besoin de repos – voilà ce dont j’ai parlé aujourd’hui avec Emily et Veronica. Se donner la permission de prendre soin de soi en priorité, et toutes les bonnes choses qui en résultent, non seulement pour vous mais pour tous ceux qui sont dans votre vie, est à la fois légitime et vital.

Sur l’importance d’être honnête sur Instagram…
GARANCE : Il m’a fallu longtemps pour trouver ma voix sur Instagram. Cela peut changer et peut-être que je la perdrai de nouveau mais il y a eu un jour où je me suis tout simplement dit : “Et merde, je vais tout simplement commencer à parler de la vraie moi et arrêter d’essayer de faire n’importe quoi d’autre.”

Sur le fait de le voir comme une “révélation” plutôt qu’une “crise”…
EMILY : J’adore le fait d’en parler comme une révélation, et pas comme une crise. C’est une vraie avancée dans la manière de voir les choses et je crois qu’elle se répand de plus en plus, pas seulement pour nous. C’est génial, et c’est beaucoup plus sain que d’y penser comme si c’était une crise. Il y a cette idée qu’à un moment, votre vie est plus ou moins finie, que vous vous êtes planté pendant toutes ces années et qu’est-ce que vous allez bien pouvoir faire maintenant ? Et maintenant, c’est très différent. C’est “Oh, j’ai plein de temps devant moi, je peux faire tellement de changements positifs.” et ça se révèle incroyable.

Sur le traumatisme…
GARANCE : On a l’impression qu’il faut un moment dramatique dans sa vie pour réussir à changer mais parfois, une révélation peut se produire tout simplement parce que vous en avez marre et que vous voulez changer.
VERONICA : J’ai remarqué quelque chose avec mes amis récemment, et nous en avons parlé, c’est qu’il n’est pas nécessaire de souffrir d’un traumatisme pour être malheureux. On peut être malheureux tout en ayant une vie quotidienne, et c’est légitime de l’admettre et d’en parler parce que cela fait partie de votre santé mentale.
GARANCE : Quelque chose de très important et nécessaire pour que j’arrive à admettre que j’avais souffert,et que je m’autorise à le dire, c’est que je n’ai pas souffert si vous me comparez à quelqu’un qui a vraiment souffert, n’est-ce-pas ? J’ai toujours eu assez à manger et mes parents étaient plutôt gentils. Mais on ne peut pas comparer les traumatismes.

Sur le fait d’apprendre de ses traumatismes…
GARANCE: Je crois que, pour évoluer, il faut se confronter à tous les types de traumatisme. Quand on est humain, on connaît l’obscurité et la lumière en même temps. Et rien ne change ou n’évolue sinon. Que votre traumatisme soit minime ou immense, vous en avez besoin pour avancer. Regardez-le simplement dans les yeux, tout va bien, et tirez-en une leçon.

Sur l’importance de se sentir libre de s’exprimer soi-même…
VERONICA: Je ne me suis jamais retrouvée dans une situation très bureaucratique où il faut faire attention et ne pas s’exprimer soi-même par peur des conséquences. Mais je crois qu’il est très important de pouvoir, même si ce n’est pas possible tous les jours, avoir un espace où l’on peut vraiment être soi-même et se sentir soutenu. Je crois que nous sous-estimons le nombre de personnes qui n’ont pas ce système de soutien, que ce soit au bureau ou à la maison.

Sur les avantages d’être égoïste…
EMILY : Ceux qui critiquent le plus ces conversations répètent toujours “Oh, tu dois être tellement autocentré, c’est tellement égoïste de consacrer tout ce temps et toute cette énergie à ces choses.” Mais je crois que les gens n’ont pas conscience que quand on prend enfin du temps pour soi-même, quand on fait quelque chose d’entièrement égoïste, ça impacte tout le reste dans votre vie, les gens avec qui vous travaillez, votre partenaire, vos amis et votre famille.

Sur le fait d’être seul pour son anniversaire…
VERONICA : Je crois qu’il y a quelque chose d’intéressant dans l’idée de vous accorder cette journée. C’est tellement utile d’avoir un repère, un point de contrôle pour avancer, “ok, il y a l’avant et l’après.”
GARANCE : Les anniversaires n’ont littéralement aucune importance. Mais ce sont des moments d’auto-célébration. Je crois que nos vies sont contenues dans nos propres histoires, nos romans, et vous avez vos personnages mythiques et vos souffrances mythiques. Dans ma vie “d’avant”, j’étais un ballon sans aucune attache. Et maintenant, je crois en ma propre histoire, je peux la changer, et je travaille dessus pour notre prochaine retraite. Mais surtout, il faut s’autoriser à cette profondeur. Et c’est pour ça que je crois qu’un anniversaire est une étape importante.

Sur le fait de s’accorder une journée à soi par semaine…
GARANCE : C’est incroyable à quel point cette journée par semaine m’a soulagée. Pendant cette journée, en général le dimanche, c’est comme si toutes les particules qui s’agitent dans ma tête – un peu comme les boules de neige – c’est comme si toutes ces particules avaient été agitées toute la semaine. Nous avons plus d’interactions que jamais auparavant, n’est-ce pas ? Les MPs sur Instagram, les mails, les textos, les émissions à regarder, toutes ces émotions. Toutes ces choses agitent nos particules. Ma journée off me permet donc de tout laisser retomber, et l’eau devient de nouveau claire.

3 comments

Ajouter le votre
  • Clotilde 23 mai 2019, 11:22 / Répondre

    « ça impacte tout le reste dans votre vie, les gens avec qui vous travaillez, votre partenaire, vos amis et votre famille. »
    Mouais, j’aimerais bien que ce soit tout le temps vrai. J’aimerais que le travail sur soi soit suivi un peu plus rapidement et un peu plus souvent par un « bon maintenant qu’est-ce que je peux faire pour les autres? »
    Désolée mais dans la vraie vie c’est assez rare. Rectification : c’est TRES rare. Beaucoup de monde s’arrête à la première étape. On me dit « ha mais d’abord je suis de bonne humeur c’est déjà énorme – non c’est pas énorme, c’est la base – et puis je ne publicise pas ce que je fais pour les autres ». Ben voyons. La moitié du temps c’est du flan, on donne 20 euros par mois à une assoce et on a l’impression de sauver le monde avec notre bonté.
    Et puis tout le monde se pose en victime de nos jours, tout le temps, c’est à celui qui sera la plus grande victime. Et quand vous allez dans le Tiers monde et que vous leur racontez pourquoi les gens sont malheureux chez nous, au mieux ils font des grands yeux ébahis, au pire ils éclatent de rire et se foutent de nous, incrédules.
    Développement personnel, très bien et nécessaire, mais au bout de quelques mois/années, ça devrait être, OK, what next ? (surtout que bien souvent, faire des trucs pour les autres nous fait grandir bien plus vite que s’analyser le nombril, et surtout, c’est beau-coup plus fun).

    Par contre, d’accord pour le dernier paragraphe sur les journées « intouchables », c’est une question d’hygiène de vie.

  • Thank you for this PMF! I loved it. I’ve also been going through an « awakening » in my early 40’s and it has been both terrifying and beautiful. I’m so happy to hear that I’m not the only one going through this. This past couple of years have taught me to listen to my instincts and to not worry as much about making everyone else happy (it’s a work in progress!). The hardest part has been keeping my marriage intact throughout this change and throughout this whirlwind of questioning that puts everything in doubt. Can you please make a PMF about evolving while in a relationship and the ups and downs that are inevitable? XOXO

  • Thank you! That was great.

From the Archives

Shoes!
  • Shoes!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
DAD SNEAKERS

DAD SNEAKERS

The Shoes Have It

The Shoes Have It

Socks Atelier Dore

Sock It!

Mules Atelier Dore

Mules Made for Walking

If the Sneaker Fits

If the Sneaker Fits

Let it Slide

Let it Slide

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

bye bye heels garance dore illustration

Bye Bye Heels

White Hot!

White Hot!