The Vent

Eco Fur

9 months ago by

Eco Fur

La fourrure est un sujet compliqué.

Dans mon enfance, la fourrure était un objet de fascination pour les femmes de ma famille. Mes grands-parents avaient tous les deux de hauts chapeaux en fourrure, coucou le passé de camarades soviétiques, ma grand-mère avait un manteau de fourrure, tout comme ma tante. C’était une marque de succès, un témoignage des années vécues.

Je sais parfaitement reconnaître une vraie fourrure d’une synthétique. Et même si je n’avais pas moi-même de vrai manteau de fourrure, ma mère s’assurait toujours de m’acheter une doudoune avec un col en fourrure.

Je me rendais sans doute compte que c’était fait à partir de vrais animaux, mais même si je me voyais comme une amie de la faune, je me suis autorisée à ignorer l’évidence, l’origine de ce matériaux soyeux et luxueux. Je crois qu’aujourd’hui personne ne peut faire semblant de l’ignorer, donc ma vision sur le sujet a changé.

Mais le débat de la fourrure ne s’arrête pas là. Même si de nombreux géants de la mode ont publiquement déclaré qu’ils n’utiliseraient plus de fourrure animale, et s’il y a des marques qui se contente de capitaliser dessus – les pièces en fausse fourrure -, d’autres ne sont pas du même avis, et ils ont même gagné plusieurs pages de pub dans American Vogue pour expliquer à quel point la fourrure naturelle est bonne pour vous, pour moi et pour la planète. Génial… Eh bien, je n’avais pas signé pour ça quand j’ai acheté l’édition déjà iconique de septembre 2018 avec Beyonce en couverture. J’ai gentiment caché ma colère, tout comme le magazine lui-même. Il me fallait du temps pour y réfléchir.

Heureusement, il y a des gens qui y ont réfléchi et plus encore. Ces dernières années, beaucoup de très bons articles ont été publiés, comme celui-ci de Alden Wicker pour Refinery29 qui pose la question des problèmes liés à la fourrure naturelle tout comme ceux liés à la fausse fourrure. Et honnêtement, la fausse fourrure semble aussi mauvaise que la vraie.

Et puis il y a cet article dans le New York Times sur l’héritage que représente la fourrure pour les femmes noires. Il décrit très bien les liens émotionnels que nous tissons avec la fourrure. Ce manteau soyeux représente la richesse, il vous donne une place dans la société comme quelqu’un de respectable, une personne de mérite. Pour régler ce problème, il nous faut donc peut-être changer ce à quoi nous attachons de la valeur.

Il y a toujours une zone grise, comme quand on achète un manteau de fourrure d’occasion, des pièces recyclées et puis, on en arrive enfin au titre de l’article, la fourrure soi-disant écologique. On utilise ce terme à tort et à travers, comme si dire fausse équivalait à dire écologique. La fausse fourrure est peut-être éthique pour les animaux, mais c’est très loin d’être écologique puisque ce n’est que du plastique, pur et simple.

Ma cousine m’a fait découvrir la fourrure écologique. Elle s’est acheté un manteau d’une petite marque ukrainienne qui se vante d’avoir un duvet non cruel envers les animaux. Ils utilisent la toison des moutons, sans tuer les animaux – ils tissent la toison en question sur du tissu pour éviter d’utiliser des peaux animales.

Quand elle m’a parlé de cette petite entreprise qui travaille sur Instagram, j’étais toute excitée et j’étais persuadée que je trouverais une petite marque de niche qui utilise la même technologie ici, aux Etats-Unis, ou une start-up de laine d’alpaga, ou bien une entreprise traditionnelle en Ecosse. Enfin, il y a plein de moutons en Ecosse, non ?!

Et à force de recherches, j’ai trouvé une pépite. Littéralement. Un manteau créé par un designer danois Stine Sandermann, grâce à cet article de The Unapologists. C’est de la vraie, mais aucun animal n’a été blessé dans la production de ce manteau. J’ai contacté Stine sur Instagram et elle a très gentiment accepté de me prêter cette pièce pour une photo. J’étais triste de découvrir que ce n’était qu’un prototype et qu’on ne peut acheter nulle part ce manteau exceptionnel. Mais faites-vous plaisir en allant voir toutes les autres superbes créations de Stine, faites à partir de rebuts et de matériaux recyclés.

La fourrure est un sujet compliqué !

Et vous, vous vous situez où dans ce débat ? Dites-le-moi dans les commentaires. x

11 comments

Ajouter le votre
  • I love the idea of this fun new « eco-fur, » but I think people’s anger towards fur is unusual. The same people who swear off animal pelts eat meat, wear leather shoes, and sleep on down pillows. Fur is just a more visceral reminder that the product is from an animal, but that doesn’t necessarily make it more cruel.

    Any social media post with a fur coat, and every comment cries, « I hope it’s fake! » But I never see any complaints on the millions of photos with leather bags and shoes and sneakers, shearling jackets and Ugg boots. This faux-outrage seems stilted, unless the complaining party is themselves a vegan – a dead deer, cow, or sheep is okay, but a dead rabbit is not?

    I personally own several real-fur items, and see no distinction between the leather items I own; I think the choice of buying fur is extremely personal. That being said, I’m glad to see more options (for those who don’t use animal products) that are fun and fashionable.

  • Bogdana 6 mars 2019, 5:58

    Hey Eliza,

    Thanks for stopping by to read.

    I like how you put it « Fur is just a more visceral reminder that the product is from an animal ».

    I think the problem here is not so much in the individual consumer, but in the system itself. I’m sure if there was an alternative that was cruelty-free but biodegradable, people would choose it over traditional animal product or plastic ones.

    Hopefully soon science will get us there. Since there are already pretty good leather alternatives that are made of pineapple, for example.

    xx
    Bogdana

  • The idea of wearing petroleum products repulses me. I’m quite happy with wool, cotton and linen and don’t need fur. But I do wear leather shoes and bags (which last forever–I have a leather coat that is 25 years old and still looks great).

  • Jorge Alexandre Teixeira 7 mars 2019, 5:46 / Répondre

    One can not please Greeks or Trojans, you Know what i mean ?
    Personally, i don’t have a firm opinion about this but on one side or the other , i think people need to be less fundamentalists either in relation to fur, food etc…Of course , i don’t agree in animal cruelty food or aestheticwise, *bullfighting ( *Touradas in Portugal ) and other atrocities of that kind and i read it once that the only that evolves in this world is medicine and technology. The Human Kind ? Naaa , not really !!! Fore some years now , is not cool to wear fur, but who knows in the future ? The people that voted for Obama were the same the same that voted for that lunatic now in office so…
    And aaaa…i really like you haircut, Bog !!!

  • My favorite writer.

  • Bogdana 12 mars 2019, 5:36

    Lol
    I’m the only one who knows you’re not serious

  • Naydeline 8 mars 2019, 6:12 / Répondre

    I love this piece Bogdana, and I think it is an important conversation to be had. Personally, I’m not a fur girl and I am not well-versed in the fur debate other than knowing that there’s harmful effects with both real and faux fur, whether it’s harming an animal or harming the environment. I also agree with the first comment of, « Fur is just a more visceral reminder that the product is from an animal, but that doesn’t necessarily make it more cruel. » I own a pair of Uggs and the production of those is just as bad as real fur, but no one talks about, if only very briefly. Nevertheless, I like the idea of eco-fur and if I was to get a fur coat it would most likely be thrifted like most of my clothes – a happy medium!

  • Bogdana 12 mars 2019, 5:37

    Thrifted is always a great idea! There are so many great platforms now for every budget :)

  • I love fur. I love the feeling, I love how much warmth it keeps, I love everything. However, I would never buy it new. I have 2 different fur things and I have thrifted them both. I just cannot bring myself to buy one.
    I am incredibly against faux fur, because of reasons mentioned (i.e., it’s just plastic). But I love that there are other ways? The cruelty-free real fur sounds amazing! I hope that goes into production, I would love to have that!

  • Bogdana 12 mars 2019, 5:39

    Hey Diana, thanks for reading!
    It’s hard not to love fur when it’s soooo nice. I also wish there were more options for real cruelty-free fur. Maybe we’ve yet to see the change!

  • la fourrure, c’est sur les animaux, pas sur les vieilles peaux. Si on prend l’exemple de la laine angora, on peut voir que les lapins ne sont pas tués directement mais « épluchés » à la main de leurs grosses touffes de poils ce qui est une vraie torture et ils finissent par en mourir affreusement.La fourrure n’est pas obligatoire pour avoir chaud, c’est cruel d’exploiter les animaux pour leurs peaux ou leurs poils.Le synthétique, oui, et seulement le synthétique.#PETA #L214 #ONE VOICE

From the Archives

DORÉ x THE OUTNET
  • DORÉ x THE OUTNET
  • Holiday Gifting
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
dore the outnet sophie auster

A Creative Life: Sophie & Spencer

Julie Houts Atelier Dore

The Crown Julie

Sag Harbor Summer

Sag Harbor Summer

A Brand and a Soul: Phillip Lim

A Brand and a Soul: Phillip Lim

Pardon my french pat cleveland garance dore photo

Embracing Your Freedom: Pat Cleveland

Mating in Captivity: Esther Perel

Mating in Captivity: Esther Perel

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Friendship, Support and Self-Deprecation: Rose & Laura

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Episode 5: Art of Entertaining: Gad Elmaleh and Alireza Niroomand

Pardon My French Garance Dore Isabel Marant Caroline de Maigret photo

Episode 4: La Parisienne with Isabel Marant & Caroline de Maigret