In the Know

Whiteroom

3 years ago by

Whiteroom

Ça m’a pris environ cinq ans de me décider à me faire une frange.

Oui, cinq ans. Je n’en suis pas forcément fière mais il faut bien admettre les faits, c’est la vérité.

Et maintenant que je me suis (enfin) fait une frange l’année dernière, je pense que plus personne ne verra jamais mon front.

Okay, sauf l’été dernier parce que j’avais un poignet cassé, j’ai donc abandonné toute vanité et ma frange a accidentellement repoussé puisqu’il n’y avait aucune chance que je puisse soulever un sèche-cheveux et encore moins le tourner pour faire ma frange exactement comme il faut.

Eh bien, maintenant que mon poignet est guéri, la frange est de retour. Et je me sens tellement plus moi. C’est étrange de voir à quel point une petite frange peut complètement transformer l’image que vous avez de vous.

Et là où j’ai vraiment de la chance, c’est que j’ai trouvé mon salon de coiffure idéal puisque, à l’heure où j’écris ces lignes et depuis que je me suis fait re-couper une frange il y a trois semaines, on m’a arrêtée pas moins de cinq fois dans la rue pour me demander où je me fais couper les cheveux.

La réponse ? WHITEROOM à Brooklyn.

WHITEROOM est tenu par un couple, Tommy et Elisabeth Lovell, et, au cas où vous n’arriveriez pas à vous en rendre compte par vous-mêmes sur cette géniale photo d’eux, croyez-moi, ils sont géniaux.

Tommy coupe, Elisabeth fait des couleurs et ils contribuent à créer ensemble une ambiance relax à WHITEROOM.

Sans compter que leur sélection de produits beauté à vendre est, en gros, une sélection pointue des produits de beauté les plus cools du moment.

Et le mieux ? ON PEUT RESERVER PAR MAIL.

Oui, vous pouvez faire une réservation assise à votre bureau en écrivant à [email protected] Le seul fait d’offrir ce service me montre que Tommy et Elisabeth comprennent parfaitement ce que vous attendez d’une coupe ou d’une couleur, mais aussi ce que vous attendez d’un salon de coiffure.

Honnêtement, il m’a fallu quatre ans pour trouver un salon de coiffure que j’aimais à New York et je ne le quitterai jamais.

MINI_LIFESTYLE_WHITEROOM_BK_4

0 comment

Ajouter le votre

From the Archives

Friends!
  • Friends!
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
Holiday Gift Guide, For Your Girlfriends

Holiday Gift Guide, For Your Girlfriends

Magogodi Makhene, Wayétu Moore, female friendship, dore

How to Make Grown Woman Friendships—A Conversation with Wayétu Moore

Curating Copenhagen’s Art Scene: Anne & Mette Helena’s Kunstsalonen

Curating Copenhagen’s Art Scene: Anne & Mette Helena’s Kunstsalonen

atelier dore clothing renewal

Clothing Renewal

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business - Clare Vivier, Tina Frey and Ellen Marie Bennett garance dore pardon my french

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business

A Weekend With Disposable Magazine

A Weekend With Disposable Magazine

atelier dore 6 designers on creativity moodboard

7 Designers on When They Feel Most Creative

Sophie On Tour

Sophie On Tour

atelier dore studio visit streicher sisters striiike beauty

Three Sisters on Creative Entrepreneurship