Reflections

Work, Life, Freedom

1 year ago by

Work, Life, Freedom

Je ne suis pas vraiment célèbre pour mon insouciance. Et puisqu’on en parle, je dois reconnaître que, au quotidien, ma satisfaction est quasiment directement liée au fait de boire un café d’un des trois cafés en lesquels j’ai confiance, me laver le visage deux fois, m’hydrater deux fois et porter, en gros, une des cinq tenues que j’ai composées selon mes goûts du moment. Pour résumer, j’aime la routine et j’aime la stabilité.

Ceux qui me connaissent – ce qui vous inclut tous, grâce à la description ci-dessus – seraient donc surpris de savoir que j’ai abandonné l’idée d’avoir une résidence permanente dans une ville que j’adore pour vivre et travailler dans différentes villes pour une période indéterminée. J’ai la liberté géographique dont j’ai toujours rêvée, et, waouh, ça fait peur.

Depuis que j’ai emménagé à Houston, il y a environ cinq ans, je me suis toujours dit que je n’y étais chez moi que temporairement. Je changeais d’appartement tous les ans, je ne les meublais jamais, me disant toujours que je me retrouverais sur la route à un moment. Je traitais même mes relations sentimentales comme si j’étais sur le point de partir. Je me surprends même moi-même en disant que ça a fini par payer.

Avec de la patience et de l’obstination, j’ai trouvé un poste qui me permet de travailler à distance. Ce qui veut dire que, financièrement, je ne suis pas inquiète. Je ne suis pas là à vous recommander de lâcher toute votre vie pour voir le monde. Ça marche pour certains, mais en tant que personne qui a vraiment besoin d’un certain niveau de confort, il était essentiel pour moi d’avoir un revenu stable pour réussir à être heureuse dans cette vie à distance.

Ah, j’ai aussi un réseau de soutien phénoménal. Mes parents pensent que je suis un peu folle mais ils me soutiennent. Mes soeurs aussi. J’en ai trois, et quand je commence à douter de moi-même, ou de cette nouvelle vie que je suis en train de construire, elles me remettent les pieds sur terre. Elles me rappellent que je suis largement capable de gérer le Airbnb sans eau chaude, ou les conversations difficiles sur la distance avec mon partenaire.

Une autre chose qui m’a aidée au fur et à mesure, c’est de construire des mini-routines. Dès que je vais dans un nouvel endroit, je repère tout de suite les cafés sympathiques avec un bon wifi et un café fort. Je choisis aussi quelques bons livres à trimballer. J’ai remarqué que les livres sur d’autres personnes et leurs propres routines m’apaisent quand je n’en ai pas encore moi-même. Lisez M Train de Patti Smith ou Danse, danse, danse de Haruki Murakami et vous verrez ce que je veux dire.

Je privilégie aussi les appartements très lumineux, dans un quartier animé, et avec une machine à laver/séchoir. Quand on vit dans un sac à dos, le but est toujours d’avoir des vêtements propres, un but beaucoup plus facile à atteindre quand la laverie est dans l’immeuble plutôt que plus loin dans la rue. Est-ce que je vous ai dit que j’avais aussi largement réduit ma routine beauté ? Il faut choisir ce qui est essentiel, et s’y tenir.

En un mot, j’ai trouvé un nouveau mode de vie en trouvant cette nouvelle vie. J’ai appris à apprécier tous les plus petits détails qui font une bonne journée. J’ai appris à savourer les possessions minimales aussi. Et il reste aussi les conversations téléphoniques, pour les moments où je me sens seule, et les glucides et le vin quand je suis nostalgique de chez moi. Il m’a fallu faire des essais, me tromper, mais je suis très heureuse de là où j’en suis aujourd’hui. Cette liberté n’est pas faite pour durer toujours, peut-être, mais elle est pour moi, pour maintenant. Je l’adore.

Par Addison Cain

2 comments

Ajouter le votre

From the Archives

The Hair Diaries
  • The Hair Diaries
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
10 Years of Messy Hair

10 Years of Messy Hair

The Update #5

The Update #5

haircstasy hair ari westphal curls beauty garance dore photo

Haircstasy!

beanie or bust winter running garance dore photos

Beanie Or Bust

neada jane the chop and change bumble and bumble garance dore photos

Chop & Change

hairprint garance dore beauty hair product photo

Hairprint

Now Hair This!

Now Hair This!

red braid bumble and bumble anthony turner proeza scholar fashion week hair garance dore photos

The Braid Debate

the impossible hair cut isabella emmack opening ceremony

The Impossible