sept jours de reflexion

15 years ago by

Samedi
Je regarde : La mode la mode la mode. 4 hystériques déguisés en biomen portent des lunettes sans verres. Je rigole toute seule. Je ne sais pas si Alexandra Golovanoff croit vraiment ce qu’elle dit quand elle qualifie ces 4 bisounours futuristes de à la pointe de la tendance.
Ok Alexandra, j’attends. Le jours ou t’arrives avec des Moon Boots D&G noires et blanches sur une paire de leggings multifluo, tu auras gagné ta extreme fashion crédibitlity.

Dimanche
Petit point dans ma garde robe de l’hiver : Du noir, du blanc, du gris, du gris, tiens, du gris! Oh, et du taupe, ici! Juste à côté de ce …de ce rouge oui!!! clap clap clap!!! Ouh ben dis donc, on a pris des risques hein cet hiver!

Lundi
Mon chéri me rapporte le Elle. Écroulée sur le sofa, un thé dans une main, mon air dubitatif dans l’autre (toujours avoir son air dubitatif avec soi quand on lit un mag ou en couv est imprimé : Couple : Les bons plans à piquer aux divorcés), je me dis qu’Elle a dû faire un pacte avec Michel Colado : Cet automne si doux est la seule chose qui m’a empêché de leur envoyer un mail incendiaire :
“Comment on fait pour porter des leggings en hiver, hein? Et avoir les pieds nus dans ses derbys, ça donne un côté nonchalant, très élégant, quand, avant ou après avoir attrapé une pneumonie?”

Mardi
Je me ballade dans la rue. Je vois une fille super mimi. Très discrètement, à mon habitude, je détaille sa tenue de haut en bas. Raté! Elle m’a vue (ma soeur me dit c’est normal, avec ta position 123 soleil et tes yeux de merlan frit), et me jette un regard fier à travers ses… Lunettes sans verres. Bon dieu de dieu! En serais-je seulement capable. Non c’est sur. Et pourtant… NON.

Mercredi
Je sors. Des hordes de filles mincissimes, talonisées et petite robe légerisées se déhanchent sur de la musique, de la musique euuuh… De la dance russe? De la polka italienne? Les mecs sont barbus et casquetés. Minute vieille (copyright Géraldine), cent ans de solitude et insoutenable instabilité de l’être, je n’ai qu’une envie, c’est de rentrer à la maison. Ce son est nul, ces gens surjouent. Je rentre à la maison.

Jeudi
Je prends mon petit dèj, un muffin dans la main, le Elle dans l’autre, mon air dubitatif… Ah non c’est bon, chéri dort encore. Tiens, un article que je n’avais pas vu : 30 ans, Femme Enfin! Plutôt d’accord avec l’ensemble, j’ai même zappé la Starac dis donc. Marion, je rajoute juste une chose : pour moi trente ans, c’est surtout l’année ou je me suis rendue compte que je n’étais plus, mais plus du tout branchée. Et que je préférais ne pas pas avoir froid que d’être au top de la pointe de la tendance. Et c’est pas Alexandra avec ses tenues sublimes qui me dira le contraire.

Vendredi
Bon alors. Vendredi c’est demain. Je vais aller m’acheter de quoi tricoter et apprendre à mon chat à grimper sur mes genoux, lui qui en est encore à essayer de me faire un Myspace. Et j’achète Marie-France. Dans lequel je cache mon 20 ans.

1 comment

Add yours

From the Archives

Friends!
  • Friends!
  • Holiday Gifting
  • DORÉ x THE OUTNET
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoreDoes
Holiday Gift Guide, For Your Girlfriends

Holiday Gift Guide, For Your Girlfriends

Magogodi Makhene, Wayétu Moore, female friendship, dore

How to Make Grown Woman Friendships—A Conversation with Wayétu Moore

Curating Copenhagen’s Art Scene: Kunstsalonen

Curating Copenhagen’s Art Scene: Kunstsalonen

atelier dore clothing renewal

Clothing Renewal

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business - Clare Vivier, Tina Frey and Ellen Marie Bennett garance dore pardon my french

Carte Blanche: Turning a Creative Passion into a Business

A Weekend With Disposable Magazine

A Weekend With Disposable Magazine

atelier dore 6 designers on creativity moodboard

7 Designers on When They Feel Most Creative

Sophie On Tour

Sophie On Tour

atelier dore studio visit streicher sisters striiike beauty

Three Sisters on Creative Entrepreneurship